MAI THU

MAI THU

MAI THU, peintre vietnamien renommé, est né en 1906 à Rho-Nha au Nord du Vietnam. Il est issu d’une famille aisée de lettrés - son père était le gouverneur de Bac Ninh et reçu le titre de baron de la part du gouvernement Français. Mai Trung Thu intègre l’École des Beaux-arts de l’Indochine sous la direction du peintre français Victor Tardieu (1870 -1937), faisant ainsi partie de la première promotion de l’institution, où il étudia de 1925 à 1930. Après l’obtention de son diplôme, il enseigne comme professeur de dessin au Lycée Français de Hué dans le courant des années 1930.
En 1937, il part en France pour participer à l’Exposition Internationale des Arts décoratifs. A la suite de ce séjour, il décide de s’y installer définitivement, menant sa vie Parisienne et exposant ses productions lors de différents salons, dont le Salon des Indépendants et le Salon d’Automne. Son activité l’amène à exposer également dans plusieurs villes d’Europe.
Bien qu’issu de la même promotion que les peintres de renom Le Pho (1907-2001) et Vu Cao Dam (1908-2007), Mai Trung Thu, connu également sous l’abréviation Mai Thu, a réussi à développer une identité artistique singulière, un style unique, qui se distingue de celui de ses amis artistes. La production de Mai Trung Thu privilégie la peinture sur soie, ses sujets de prédilection étant les femmes et les enfants saisis dans des scène de vie quotidienne.
Les œuvres de Mai Thu, si caractéristiques, donnent à voir l’identité culturelle et unique du Vietnam. Sous l’influence du néoclassicisme, l’artiste cherche à dépeindre la beauté asiatique idéale. Les coups de pinceau de Mai Thu, bien que légers, réussissent à traduire une âme tendre. Sans surcharger le décor, il se focalise sur le personnage lui-même. L’atmosphère de simplicité, de pureté et de sérénité qui se dégage de ses œuvres, comme le temps qui semble suspendu, laissent au spectateur le sentiment d’une infinie tendresse, qui confère à sa peinture une forte nostalgie poétique.
Mai Thu cherche le perfectionnisme dans son travail, il n’oublie pas tous les détails en fabriquant lui-même le cadre pour donner une cohérence à l’ensemble de l’œuvre. Les deux tableaux présentés ici sont encore dans leurs cadres d’origine en bois gravé, doré et réalisé par l’artiste.

Un trésor se cache peut-être chez vous...