Skip to main content

Estimation gratuite d'un bronze d'ameublement : guide et astuces

Vous pensez posséder un bronze d’ameublement, souhaitez le faire expertiser et connaître le prix de vente ?

Nos experts du département Mobilier et Objets d’Art vous présentent quelques pistes pour reconnaître les principales caractéristiques d’un bronze d’ameublement des XVIIIe et XIXe siècles.

Les bronzes d’ameublement

Le XVIIIe siècle marque l’âge d’or du bronze d’ameublement, qui se poursuit au XIXe siècle. Les ébénistes continuent d’embellir leurs meubles de bronzes assortis. Mais on produit aussi des éléments d’ameublement presque entièrement en bronze. Ce sont eux que regroupe l’appellation « bronze d’ameublement ». 

Il s’agit principalement des pendules, des garnitures de feu (chenets, aussi appelés « feux » etc.) et des objets destinés à l’éclairage des habitations (lustres, flambeaux et autres bras de lumière). 

Cette catégorie d’œuvres d’art regroupe aussi des objets précieux montés avec des bronzes dorés pour les enrichir. C’est le cas notamment des porcelaines, qu’elles soient asiatiques (Chine, Japon pour les plus rares) ou européennes (de Sèvres ou de Meissen, par exemple). Les bronzes peuvent être dorés ou patinés

En outre, le bronze étant une matière relativement facile à travailler, les bronziers s’adaptent rapidement aux modes et aux évolutions des styles. C’est pourquoi nous trouvons aujourd’hui des bronzes des différents styles qui ont marqué les XVIIIe et XIXe siècles (rocaille, Régence, néo-classique, empire ou encore Restauration).

 

Les grands noms du bronze d’ameublement

André-Charles Boulle (1642-1732) est l’un des pionniers du bronze doré en France. Il utilise le bronze pour orner ses délicats meubles en marqueterie. Il expérimente ensuite en créant plusieurs lustres en bronze doré qui vont servir de modèle aux fondeurs du siècle suivant. Une pendule en cartel et sa console d’applique en marqueterie dite Boulle d’époque Régence s’est vendue dans notre maison 1 500 euros. 

Jacques Caffieri (1678-1755) et son fils Philippe Caffieri (1714-1774) sont deux grands noms du bronze français sous le règne de Louis XV. Caffieri père est particulièrement connu pour ses lustres en bronze. Philippe Caffieri travaille beaucoup avec les horlogers pour lesquels il conçoit les boîtes destinées à protéger et orner les précieux mécanismes. Notre maison a vendu une paire de chenets en bronze ciselé et doré ornés des allégories de la sculpture et de la littérature. Elle a été adjugée 600 euros. Il s’agit d’une paire réalisée au XIXe siècle dans le goût de Jacques Caffieri.  

Pierre Gouthière (1732-1813) est l’un des plus grands bronziers français, à l’origine de plusieurs modèles de bronzes d’ameublement à succès. Il travaille pour Mme du Barry, Louis XVI, son frère le comte d’Artois, ou encore Marie-Antoinette. Un lustre dit Aux Enfants Musiciens en bronze ciselé, patiné et doré s'est vendu 7 500 euros dans notre maison de ventes. Trois enfants soufflants dans des flûtes sont entourés de six bras de lumières. Ce lustre est une œuvre du XIXème siècle, de style Louis XVI, d'après un modèle de Gouthière conservé à Versailles.

Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) est un sculpteur, fondeur, ciseleur et doreur qui travaille au service des familles royale et impériale. Créateur prolifique, il produit lui aussi plusieurs modèles importants de bronzes d’ameublement pour les plus grandes familles d’Europe. Une paire de candélabres en bronze ciselé et doré d’époque Restauration s’est vendue dans notre maison 2 800 euros. Chacun présente un fût orné de palmettes et surmonté d’une corbeille de fruits et de fleurs, d’où émargent cinq bras de lumière. Elle peut être rapprochée de plusieurs modèles de Thomire, notamment un modèle conservé au Mobilier national. Les candélabres livrés par Thomire pour le cabinet de l’empereur au palais des Tuileries sont également assez proches. Ils sont aujourd’hui conservés dans le cabinet d’angle du Grand Trianon. 

Parmi les grands artisans du bronze d’ameublement des XVIIIe et XIXe siècles, nous trouvons également : Jean-Claude Chambellan Duplessis, Quentin-Claude Pitoin, Jean-Joseph de Saint-Germain, François Rémond, Claude Galle, ainsi que des artisans étrangers tels que Friedrich Bergenfeldt, Johann Zech ou encore Andrei Schreiber.

Le bronze d’ameublement s’illustre avec une paire d’appliques de style néo-classique à deux bras de lumière en bronze doré d’époque Louis XVI. Estimée 2 000 à 3 000 euros, elle a atteint 5 000 euros. Le fût est surmonté d’un vase ovoïde et les bras sont ornés de feuilles d’acanthes. La paire est à rapprocher des œuvres de Pitoin.

Un autre exemple, dans les objets de lumière, est une paire de candélabres aux vestales en bronze doré et patiné. Elle a été adjugée 4 000 euros. D’époque Louis XVI, la paire peut être rapprochée de modèles de Rémond, en particulier une paire conservée dans la salle à manger verte du palais Catherine à Saint-Pétersbourg.

 

 

Reconnaître et estimer un bronze d’ameublement

Il est important de pouvoir identifier la période de production d’un bronze pour obtenir une estimation précise de son prix. Les bronzes du XVIIIe siècle atteignent des prix plus élevés sur le marché de l’art qu’un bronze postérieur car ils sont réalisés en plus petites quantités, à la main. Le XIXe siècle reste très friand de bronzes de grande qualité. Néanmoins, l’industrialisation des processus de fabrication de ce type d’objet les rend moins rares. Ils demeurent toutefois recherchés sur le marché.

Voici quelques pistes pour savoir si votre bronze est du XVIIIe siècle :

  • Sur les bronzes du XVIIIe siècle, la fonte est « croutée » sur les parties non visibles, c’est-à-dire que la surface du bronze est rugueuse et irrégulière. Si le bronze est lisse à ces endroits, cela signifie que fonte est plus moderne.
  • Les parties non visibles des bronzes ne sont pas dorées au XVIIIe siècle (sauf pour certaines commandes royales). En revanche, au XIXe siècle, la fonte à l’électrolyse permet de dorer même les parties non visibles. Si le dessous de votre flambeau en bronze est doré, il est plus que probable qu’il soit du XIXe et non du XVIIIe siècle. 
  • Les différents éléments qui constituent un bronze du XVIIIe siècle se démontent et se remontent. C’est notamment le cas pour les flambeaux. Ces éléments étaient en effet fondus séparément puis montés. 
  • Au démontage, regardez la tige filetée qui permet de maintenir l’ensemble : si elle est homogène et régulière, c’est qu’elle date du XIXe siècle et est de facture industrielle. Elle n’est donc pas battue à la main comme cela est le cas au XVIIIe siècle.

 

Saviez-vous que les bronziers ne signent que très rarement leur travail ? Les modèles circulent largement. Par conséquent, il peut être difficile d’attribuer précisément un bronze d’ameublement. Néanmoins, rapprocher votre bronze d’un modèle connu peut permettre d’en augmenter la valeur sur le marché.

D’autres facteurs peuvent avoir un impact sur le prix d’un bronze d’ameublement tels que l’état de conservation du bronze, de sa patine ou de sa dorure, ainsi que sa provenance si elle est connue. 

Nous vous recommandons donc de consulter les résultats d'enchères actualisés auprès de maisons de vente aux enchères ou de sites spécialisés pour obtenir des informations de prix précises et à jour pour des œuvres spécifiques. Vous pouvez également demander une estimation gratuite et confidentielle de votre œuvre en cliquant ici.  

 

Quelques prix et records de bronzes d’ameublement

 

  1. Paire de chenets attribuée à Philippe Caffieri adjugée 378 000 euros le 17 juin 2022 . 
  2. Paire d’appliques XIXe siècle adjugée 8 500 euros le 16 décembre 2021  
  3. Paire de bougeoirs XIXe siècle adjugée 4 198 euros le 17 novembre 2022  
  4. Pendule XIXe siècle adjugée 3 600 euros le 23 septembre 2022  
  5. Paire de candélabres Restauration adjugée 2 200 euros le 22 juin 2022 

 

 

Le département Mobilier & Objets d'art à votre service

Vous souhaitez authentifier, estimer et vendre votre bronze d’ameublement ?

Nos experts et commissaires-priseurs vous fournissent une évaluation gratuite de son prix. Cette valeur d’estimation se base sur les résultats de ventes aux enchères publiques pour des bronzes similaires. Nous vous conseillons également pour une vente au meilleur prix, en toute confidentialité et discrétion.

 

Obtenir une estimation gratuite dès maintenant

  • Réponse en 48h
  • Confidentielle
Votre estimation

Votre interlocuteur

  • Address  

    19 rue de la Grange Batelière
    PARIS 75009
    France

  • Téléphone   33(0)148009925
  • Email   ccorrado@millon.com

Notre équipe

Claude CORRADO - mobilier et objets d'arts

Claude CORRADO

Lucile CLEMENT - mobilier et objet d'art

Lucile CLEMENT

Guillaume de FRESLON - Clerc Principal

Guillaume De FRESLON

Pelage de Coniac

Pélage de CONIAC

portrait de Mayeul de la Hamayde - Comissaire priseur

Mayeul de LA HAMAYDE

Imen GHARBI

Imen GHARBI

Vittorio PREDA

Vittorio PREDA

Nos résultats de ventes “Bronze”

Adjugé à 1 700 €

Vendu le 2022/05/31

Bronze

Lot 159

Adjugé à 600 €

Vendu le 2022/05/31

Bronze

Lot 161

Adjugé à 30 €

Vendu le 2023/10/17

Vase en bronze

Lot 245

Adjugé à 15 €

Vendu le 2023/10/17

Bouddha en bronze

Lot 177

Adjugé à 300 €

Vendu le 2023/02/17

Bronze polychrome

Lot 170

Adjugé à 100 €

Vendu le 2021/10/13

Bronze polychrome

Lot 190

Adjugé à 140 €

Vendu le 2024/02/03

GESCHÜTZT, bronze

"Le chat"
Lot 134

Adjugé à 1 500 €

Vendu le 2023/02/23

Paire de candélabres en bronze et bronze patiné

Lot 93

Adjugé à 250 €

Vendu le 2023/03/14

Bronze d'applique

Lot 252

Adjugé à 120 €

Vendu le 2023/02/17

Bronze doré

Lot 182

Adjugé à 50 €

Vendu le 2023/01/31

BRONZE, XXème

Lot 233

Adjugé à 100 €

Vendu le 2023/01/17

BRONZE, XXème

Lot 298

Adjugé à 290 €

Vendu le 2021/12/15

Bougeoir bronze

Turquie, daté 1295H. (=1878)
Lot 548

Adjugé à 420 €

Vendu le 2023/02/21

Serpent en bronze

Lot 317

Adjugé à 270 €

Vendu le 2023/03/23

Bronze de Vienne

"Chat à la peinture"
Lot 5

Adjugé à 770 €

Vendu le 2023/03/23

Bronze de Vienne

"Chats anthropomorphe "
Lot 3

Adjugé à 300 €

Vendu le 2023/03/23

Bronze de Vienne

"Chats et chatons"
Lot 2

Adjugé à 44 €

Vendu le 2023/10/16

Statue en bronze doré

Lot 355

Autres Adjudications dans la spécialités “MOBILIER & OBJETS D'ART”

Adjugé à 350 000 €

Vendu le 2023/06/27

Ensemble de mobilier de salle de bain plaqué or 999°/°° comprenant

Lot 261

Adjugé à 310 000 €

Vendu le 2024/02/15

Marie Gabrielle CAPET (1761 - 1818)

Autoportrait de l'artiste dans l'atelier
Lot 224

Adjugé à 240 000 €

Vendu le 2020/07/01

Lot 86

Adjugé à 125 000 €

Vendu le 2023/04/21

Eduard GÄRTNER (Berlin 1801 - Flecken Zechlin 1877)

La rue Neuve-Notre-Dame à Paris
Lot 58

Adjugé à 85 000 €

Vendu le 2021/05/18

Ecole Italienne du XIXème, dans le goût du Bernin

Lot 192

Adjugé à 81 000 €

Vendu le 2020/12/08

Lot 42

Adjugé à 60 500 €

Vendu le 2021/07/02

Maison SORMANI, d’après GUILLAUME BENEMAN

Lot 48

Adjugé à 57 000 €

Vendu le 2023/09/15

Ecole ESPAGNOLE du XVIIème siècle

Lot 42

Adjugé à 55 000 €

Vendu le 2020/07/01

Lot 281

Adjugé à 50 000 €

Vendu le 2021/05/18

Giovanni Paolo LOLMO (Bergame 1550 – 1595)

Lot 60

Adjugé à 42 500 €

Vendu le 2021/07/02

Maison SORMANI

Lot 46

Adjugé à 40 000 €

Vendu le 2019/06/28

Lot 485

Adjugé à 40 000 €

Vendu le 2019/04/10

Lot 29

Adjugé à 38 500 €

Vendu le 2020/12/08

Lot 71

Adjugé à 34 000 €

Vendu le 2023/05/25

Commode mazarine - Attribuée à Thomas Hache

Lot 170

Adjugé à 34 000 €

Vendu le 2023/09/15

Lit de camp

Lot 352

Adjugé à 32 000 €

Vendu le 2012/06/27

Charles LAPICQUE (Theizé 1898 - Orsay 1988)

Les bateaux échouées
Lot 234

Adjugé à 31 000 €

Vendu le 2019/03/28

Giovanni Domenico TIEPOLO (1727 - 1804)

Lot 82

Adjugé à 31 000 €

Vendu le 2024/02/15

Paire de consoles aux Quatre Saisons

Lot 40

Adjugé à 30 800 €

Vendu le 2021/06/11

Lot 263

Adjugé à 29 000 €

Vendu le 2021/06/11

Lot 162

Adjugé à 28 500 €

Vendu le 2024/02/15

Paire de consoles aux chimères

Lot 91

Adjugé à 27 000 €

Vendu le 2021/05/18

Maria Giovanni Battista CLEMENTI (Turin 1692 – 1761)

Lot 63

Adjugé à 26 000 €

Vendu le 2019/12/09

Lot 171

Adjugé à 25 000 €

Vendu le 2019/04/10

Lot 295

Adjugé à 24 000 €

Vendu le 2022/12/14

Antoine HENAULT (1810 - après 1857)

Vue du Quai de Conti et du Louvre, prise du 17 Quai de Conti
Lot 91

Adjugé à 22 500 €

Vendu le 2019/03/13

Lot 343

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2023/09/27

Maternità o allegoria della Carità

Lot 38

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2019/12/16

Lot 26

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2020/01/31

Lot 12

Nos articles

Nos actualités et événements vous intéressent,
inscrivez-vous !

Skip to top