CELINE (Louis-Ferdinand). L.A.S. "LFC", [Korsör,...

Lot 50
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1500 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 1 300EUR

CELINE (Louis-Ferdinand). L.A.S. "LFC", [Korsör,...

CELINE (Louis-Ferdinand). L.A.S. "LFC", [Korsör, Danemark], "le 4" [septembre 1948] (d'après l'enveloppe conservée avec la lettre), à M. Deshayes, 3 pp. in-folio, (très petites déchirures marginales).
Lettre particulièrement acerbe et virulente sur la question raciale, les Juifs et les "barbares" :
"(…) La croisade en question : je vous le dis, je vais le dire : c'est un guet apens[souligné]. Le cheptel est abruti, fini, décati, bon pour l'abattoir, c'est tout, strictement tout et le yite avec ! Lui y croit encore lui, yite, à sa prééminence ! Leurre ! Lui-même victime de ses boniments, de son système et bien sûr ses histoires de cinéma, de politique et de presse. Cette bonne blague. La Race blanche coule et le yite son dieu avec[souligné] ! Ce que l'on s'en fout ! Il faut tirer son épingle du jeu (ce qu'il en reste). Et place aux jaunes ! aux noirs ! Le problème n'est plus dans cette Byzance yito-aryienne. Les barbares sont déjà dans la place. (…) Le monde se fout des problèmes raciaux. Il rêve frigidaires et salles de bain et films. Je donnerais si j'en avais le droit tout le sud de la France aux Juifs en plus de Paris. Je trouve qu'ils souffrent en Palestine. Je ferais deux heureux d'un coup les Juifs et les Français."
Ami de Céline, le journaliste lyonnais Charles Deshayes fut l'un de ses plus fidèles soutiens, notamment après la condamnation de l'écrivain pour collaboration le 21 février 1950 (à un an d'emprisonnement, 50000 francs d'amende et à l'indignité nationale).
Arrêté au Danemark où il s'était enfin à la fin de la guerre, Céline y est arrêté le 17 décembre 1945 et séjourna près d'un an et demi dans la prison de Vestre Fængsel avant de se réfugier dans une chaumière à Korsør (appartenant à son avocat) jusqu'en 1951.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue