SULLY- PRUDHOMME (René François Prudhomme...

Lot 89
Aller au lot
100 - 150 EUR

SULLY- PRUDHOMME (René François Prudhomme...

SULLY- PRUDHOMME (René François Prudhomme dit, 1839-1907). L.A.S. "Sully Prudhomme), slnd ("lundi"), 1 p. in-12 (cachet de collection) : "Mon cher ami, si je savais à quel moment on est sûr de te trouver, j'irais à toi. Je serai à ta disposition soit demain à partir de 9-10 heures (…)"
Y est jointe une coupure de presse (1890) "Sully Prudhomme chez lui".
Poète et homme de lettres français. - Auteur d'essais littéraires et d'études sociologiques. - Membre de l'Académie française (élu en 1881). - Prix Nobel de littérature (1901). Employé d'abord à l'usine du Creusot, puis clerc de notaire à Paris il publia vers 1865 un recueil dans lequel se trouvait le célèbre poème "Le Vase brisé" ("Le vase où meurt cette verveine / D'un coup d'éventail fut fêlé …") qui lui ouvrit la voie du succès.
On y ajoute :
- FEVAL (Paul, 1817-1887), LA.S. "P Feval", slnd ("lundi matin"), 1 p. in-8 (cachet de collection) : "Monsieur, La position tranchée de J. Janin pouvant être, à vos yeux, un obstacle, je crois devoir prendre vos instructions au sujet d'une démarche que je voudrais tenter auprès de lui. (…)" Avocat à Rennes puis commis de banque à Paris, Paul Féval se tourna vers la littérature et notamment l'écriture de romans feuilletons qui lui valurent à l'époque un franc succès. Si aujourd'hui il est un peu oublié, il bénéficiait alors d'une réputation égale à celle de Balzac ou Dumas. Il publia plus de 200 volumes de tous styles littéraires : cape et d'épée (Le Bossu, Le Cavalier Fortune, Le Capitaine fantôme), le mystère urbain (Les Mystères de Londres), les récits bretons (Le Loup blanc, La Belle étoile, La Première Aventure de Corentin Quimper), le fantastique (La Vampire, Le Chevalier Ténèbre) sans oublier le roman historique, le théâtre et même l'histoire politique et judiciaire. Ses écrits s'orientèrent plutôt à la fin de sa vie vers le religieux.
- SILVESTRE (Armand, 1837-1901), LA.S. "Armand Silvestre", slnd ("mercredi"), 1 p. in-8 (cachet de collection), avec une enveloppe (entête du Ministère des Finances) adressée à Louis Bridier (cachet postal du 17 novembre 1880) : "Mon cher ami, Que d'excuse j'ai à vous faire. Mais mon voyage imprévu à Toulouse (…) produiront j'espère pour moi les circonstances atténuantes. (…) Si j'avais eu le bon esprit de me trouver là hier (…) je vous aurais dit que j'ai lu 'L'Institutrice' et y ai pris un très grand plaisir (…)" Romancier, poète, conteur, librettiste et critique d'art. Une note manuscrite accompagnant la lettre et rédigée par son destinataire Louis Bridier (qui lui avait donc envoyé sa pièce 'L'Institutrice') ne tarit pas d'éloges envers Armand Silvestre : "Ses poésies d'une rare élégance débordent pour la plupart de sensualisme. Ses articles de journaux écrits sur le mode Rabelaisien dérideraient un saule pleureur. En somme un joyeux compagnon et un excellent camarade."
- SAINT-VICTOR (Comte Paul de, 1827-1881), L.A.S. "Paul de Saint Victor", sl, jeudi 8 mai (sans année), 1 p. in-12 (cachet de collection) : "Cher Monsieur, Excusez-moi, la plume m'a tourné. L'erreur sera réparée lorsque je parlerai prochainement de vos beaux portraits. (…)". Ecrivain et critique d'art, collaborateur fidèle d'Emile de Girardin au Pays, à La Presse et à La Liberté. Il fut nommé Inspecteur général des Beaux-Arts à la toute fin du Second Empire.
- MONSELET (Charles, 1825-1888), L.A.S. "Charles Monselet", Paris, 3 avril 1883, 1 p. in-8 (cachet de collection), lettre de recommandation pour un jeune homme, M. Marmier, "bachelier ès-lettres" à un emploi d'aide contrôleur à la Renaissance. (L'emploi des jeunes diplômés était déjà un problème !) Originaire de Bordeaux, écrivain épicurien, journaliste parisien, romancier, poète et auteur dramatique, surnommé « le roi des gastronomes » par ses contemporains, l'un des premiers journalistes gastronomiques.
- CHASLES (Philarète, 1798-1873), L.A.S. "Philarète Chasles", sl, 18 octobre 1855, 1 p. in-8 : "Cher Monsieur, La lettre ci-jointe vous mettra au courant de ce que désire M. Al. Ramirez de Villa Urrutia, qui rend hommage comme tout le monde à votre infatigable activité et aux services que vous apportez à la littérature (…)" Ecrivain et journaliste, conservateur de la Bibliothèque Mazarine, Professeur de littérature étrangère au Collège de France (spécialiste de la littérature anglaise), coauteur des 'Contes Bruns' avec H. de Balzac.
SOIT UN ENSEMBLE DE 6 AUTOGRAPHES d'écrivains français de la seconde moitié du XIXe siècle.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue