André QUELLIER (1925 - 2010) Le petit chien... - Lot 172 - Millon

Lot 172
Aller au lot
Estimation :
250 - 300 EUR
André QUELLIER (1925 - 2010) Le petit chien... - Lot 172 - Millon
André QUELLIER (1925 - 2010)
Le petit chien qui secoue de l'argent
Huile sur panneau
81 x 54 cm
Signé en bas à droite Quellier
Titré au dos

La clef du coffre-fort et des coeurs, c'est la même.
Que si ce n'est celle des coeurs,
C'est du moins celle des faveurs.
Amour doit à ce stratagème
La plus grand' part de ses exploits :
A-t-il épuisé son carquois,
Il met tout son salut en ce charme suprême.
Je tiens qu'il a raison : car qui hait les présents ?
Tous les humains en sont friands,
Princes, rois, magistrats : ainsi quand une belle
En croira l'usage permis,
Quand Vénus ne fera que ce que fait Thémis,
Je ne m'écrierai pas contre elle.
On a bien plus d'une querelle
A lui faire sans celle-là.

Un juge mantouan, belle femme épousa.
Il s'appelait Anselme, on la nommait Argie ;
Lui déjà vieux barbon, elle jeune et jolie
Et de tous charmes assortie.
L'époux, non content de cela,
Fit si bien par sa jalousie
Qu'il rehaussa de prix celle-là qui d'ailleurs
Méritait de se voir servie
Par les plus beaux et les meilleurs.
Elle le fut aussi : d'en dire la manière
Et comment s'y prit chaque amant,
Il serait long ; suffit que cet objet charmant
Les laissa soupirer, et ne s'en émut guère.

Amour établissait chez le juge ses lois ;
Quand l'Etat mantouan, pour chose de grand poids,
Résolut d'envoyer ambassade au Saint-Père.
Comme Anselme était juge, et de plus magistrat,
Vivait avec assez d'éclat,
Et ne manquait pas de prudence,
On le députe en diligence.
Ce ne fut pas sans résister
Qu'au choix qu'on fit consentit le bonhomme :
L'affaire était longue à traiter ;
Il devait demeurer dans Rome
Six mois, et plus encor ; que savait-il combien ?
Tant d'honneur pouvait nuire au conjugal lien ;
Longue ambass
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue