André QUELLIER (1925 - 2010) A femme avare,...

Lot 128
Aller au lot
Estimation :
200 - 300 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 220EUR

André QUELLIER (1925 - 2010) A femme avare,...

André QUELLIER (1925 - 2010)
A femme avare, galand escroc
Huile sur panneau
55 x 38 cm
Signé en bas à droite Quellier
Titré au dos

Qu'un homme soit plumé par des Coquettes,
Ce n'est pour faire au miracle crier.
Gratis est mort ; plus d'amour sans payer :
En beaux Louis se content les fleurettes.
Ce que je dis, des Coquettes s'entend.
Pour notre honneur, si me faut-il pourtant
Montrer qu'on peut, nonobstant leur adresse,
En attraper au moins une entre cent,
Et lui jouer quelque tour de souplesse.
Je choisirai pour exemple Gulphar.
Le Drôle fit un trait de franc Soudard ;
Car aux faveurs d'une Belle il eut part
Sans débourser, escroquant la Chrétienne.
Notez ceci, et qu'il vous en souvienne,
Galants d'épée ; encor bien que ce tour
Pour vous styler soit fort peu nécessaire :
Je trouverais maintenant à la Cour
Plus d'un Gulphar, si j'en avais affaire.
Celui-ci donc chez Sire Gasparin
Tant fréquenta, qu'il devint à la fin
De son Épouse amoureux sans mesure.
Elle était jeune, et belle créature,
Plaisait beaucoup, fors un point qui gâtait
oute l'affaire, et qui seul rebutait
Les plus ardents : c'est qu'elle était avare ;
Ce n'est pas chose en ce siècle si rare.
Je l'ai jà dit, rien n'y font les soupirs :
Celui-là parle une langue Barbare,
Qui l'or en main n'explique ses désirs.
Le jeu, la jupe, et l'amour des plaisirs,
Sont les ressorts que Cupidon emploie :
De leur boutique il sort chez les François
Plus de Cocus que du Cheval de Troie
Il ne sortit de Héros autrefois.
Pour revenir à l'humeur de la Belle,
Le Compagnon ne put rien tirer d'elle,
Qu'il ne parlât. Chacun sait ce que c'est
Que de parler ; le Lecteur, s'il lui plaît,
Me permettra de dire ainsi la chose.
Gu
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue