Skip to main content

Vente AUTOMOBILES & COLLECTIONS - Hôtel Le Royal Monceau du 29 juin 2023

Lot

Sur 14

PORSCHE 912

  • Description

PORSCHE 912

La Porsche la plus agile… Le modèle Impossible de parler de Porsche sans s’arrêter longuement sur son modèle emblématique, iconique et essentiel. La 911 représente l’une des plus belles réussites automobiles. De sa première présentation en 1964 à aujourd’hui, la 911 n’a cessé d’évoluer avec son temps. C’est un cas évidemment unique dans l’histoire de l’automobile. La 911 est un succès dès son lancement. Porsche décide donc de se concentrer sur sa fabrication et abandonne la 356. Néanmoins, afin de la rendre plus accessible, la marque proposa dès 1965 une version moins puissante, utilisant le 4 cylindres à plat de la 356 en lieu et place du 6 cylindres. Il s’agit d’une opération séduction à destination des amateurs de la 356 qui ne voulaient ou pouvaient pas acheter la 911. La Porsche 912 reprend intégralement la caisse de la 911 mais également ses trains roulants. Pour ce qui est de l’habitacle, il sera un peu dépouillé avec notamment 3 compteurs ronds à la place des cinq compteurs ronds VDO. Il existe néanmoins une option pour passer aux 5 compteurs ronds et l’adoption est de série à partir de 1967. Il faut également préciser que les voies sont plus étroites et qu’il n’y a pas de barre stabilisatrice. Cette version d’entrée de gamme 911 a été déclinée en 3 propositions. Les SWB produites de 1965 à 1968, puis la LWB en 1969 qui est sur la base de la nouvelle 911 et, enfin, la E en 1976. Cette dernière était d’ailleurs réservée au marché Nord-Américain. Elle sera proposée dans les mêmes déclinaisons de carrosserie que la 911, à savoir Coupé et Targa. La 912 poursuit sa carrière durant 4 années avec succès. Ce sont près de 30 000 912 qui furent construites, soient quasiment autant que de 911. Ce succès est très majoritairement dû aux Etats-Unis. Pourtant, elle quitte le catalogue mais c’est pour des raisons plus réglementaires car les nouvelles lois américaines sur les émissions polluantes rendent son vieux 4 cylindres impropre à la consommation. Porsche n’est pas pris au dépourvu car elle présente sa nouvelle entrée de gamme : la 911 T. Son 6 cylindres est simplifié, ce qui rend caduque la 912. La puissance était donc plus faible mais il en va de même pour le poids. En conséquence, le porte-à-faux étant réduit, la 912 répartit mieux les masses et fait preuve d’une agilité et d’une stabilité supérieure à la 911. C’est donc une expérience de conduite inédite. L’exemplaire Il s’agit d’une Porsche 912 de 1968 affichant 66 539 km au compteur. Le véhicule a été présenté en extérieur, il n’y a pas eu d’inspection sur pont élévateur. L’identification est conforme aux éléments présentés. La peinture du véhicule détient plusieurs malfaçons. En effet, le véhicule a été repeint par le précédent propriétaire, plusieurs coulures et gouttes de peinture sont visibles. Le véhicule a été repeint en Grey Steel, alors que la couleur d’origine était orange, elle est visible sur les montants des portes. A noter, la présence de défauts d’aspect en diverses zones de la carrosserie, cloques, éclats, corrosion décelée, réparation apparentes, impacts, accords. Le futur acquéreur aura très certainement un travail de carrosserie et une nouvelle peinture à faire s’il veut retrouver le charme originel de cette auto. La structure supérieure du véhicule ne semble pas présenter des séquelles antérieures, mais le hayon permettant de fermer le capot n’est pas bien fixé. Les vitrages ne sont pas gravés et sont standards. L’habitacle et l’instrumentation sont dans un état standard, ils n’ont pas été restaurés mais tout est fonctionnel ou en état d’usage. Il y a plusieurs traces d’usures, des défauts dus à l’âge du véhicule. Les garnissages intérieurs et les moquettes présentent des traces d’usure. La sellerie est plutôt bien conservée. L’ensemble mécanique se présente en bon état de fonctionnement, justifié par un essai routier dynamique. Le véhicule nécessite toutefois une révision générale. Le moteur a été entièrement rénové, nous détenons les factures à l'appui. Le soubassement et les planchers montrent que l’anti-gravillon est un peu endommagé. Il y a des traces de corrosion superficielle. Les pneumatiques avant et arrière sont usés. A noter, présence de craquelures importantes. The most agile Porsche... The model It's impossible to talk about Porsche without dwelling at length on its emblematic, iconic, and essential model. The 911 is one of Porsche's greatest automotive success stories. From its first presentation in 1964 to the present day, 911 has never stopped evolving with the times. It is, of course, unique in the history of the motor car. The 911 was a success from the outset. Porsche, therefore, decided to concentrate on its production and abandoned the 356. Nevertheless, to make it more accessible, in 1965 the brand offered a less powerful version, using the 356's 4-cylinder flat engine instead of the 6-cylinder. This was a seduction operation aimed at 356 enthusiasts who were unwilling or unable to buy the 911. The Porsche 912 uses the same body as the 911, as well as the same running gear. As for the passenger compartment, it was a little bare with 3 round meters instead of the five round VDO meters. However, there was an option to switch to 5 round meters, and this became standard from 1967 onwards. It should also be pointed out that the tracks were narrower and there was no stabilizer bar. This entry-level version of the 911 was produced in 3 versions. The SWB was produced from 1965 to 1968, then the LWB in 1969, which was based on the new 911, and finally the E in 1976. The latter was reserved for the North American market. It was offered in the same body styles as the 911, namely Coupé and Targa. The 912 continued its successful career for 4 years. Almost 30,000 912s were built, almost as many as 911s. Most of this success was in the United States. However, it is leaving the catalogue for more regulatory reasons, as the new American laws on pollutant emissions make its old 4-cylinder engine unfit for consumption. Porsche was not caught unawares, as it presented its new entry-level model: the 911 T. Its 6-cylinder engine was simplified, making the 912 obsolete. Power was therefore lower, but so was weight. As a result, with its reduced overhang, the 912 distributes its weight more evenly and is more agile and stable than the 911. It's an entirely new driving experience. The copy The car is a 1968 Porsche 912 with 66,539 km on the clock. The vehicle was presented outside, and there was no lift inspection. The identification complies with the elements presented. The vehicle's paintwork has several defects. The vehicle was repainted by the previous owner, and a number of paint drips and runs are visible. The vehicle has been repainted in Grey Steel, whereas the original color was orange, which is visible on the door pillars. There are a number of appearance defects in various areas of the bodywork, including blisters, chips, corrosion, visible repairs, impacts, and chords. The future buyer will certainly have to do some bodywork and repaint the car if he wants to rediscover its original charm. The upper structure of the vehicle does not appear to have any previous damage, but the tailgate used to close the bonnet is not securely fastened. The glazing is not engraved and is standard. The interior and instrumentation are in standard condition, they have not been restored but everything is functional or in usable condition. There are several signs of wear and tear and defects due to the age of the vehicle. The interior upholstery and carpets show signs of wear. The upholstery is fairly well preserved. The mechanical assembly is in good working order, as demonstrated by a dynamic road test. However, the vehicle is in need of a general overhaul. The base and floors show some damage to the anti-gravel coating. There are traces of surface corrosion. The front and rear tires are worn. Significant cracks. A vehicle presented without a reserve price, destined for an enthusiast who will restore it to its former glory.

Vente terminée

Estimation

30 000 € - 35 000 €

Adjugé à

32 000 €

Département

  • Adresse  

    MILLON
    19, rue de la Grange Batelière
    PARIS 75009
    France

  • Téléphone   +33 (0)6 50 51 45 81
  • Courriel   automobiles@millon.com

Notre équipe

Amélie HAJJAOUI

Amélie HAJJAOUI

Guillaume DE LUSIGNY

Guillaume de LUSIGNY

Vous pourriez aimer

Créer votre alerte
Lot 12
Quand le design se met au service de l’ingénierie Le modèle On n'a pas l’habitude de regarder en priorité le toit d’une voiture, mais dans le cas...
Lot 10
La Dolce Vita Le modèle Les Alfa Romeo Giulietta, berline et coupé ont été produites de 1954 à 1962. Elles représentent parfaitement ce qui fera la...
Lot 3
La plus belle voiture du monde Le modèle On connait tous cette phrase attribuée à Enzo Ferrari lorsqu’il voyait pour la première fois la Type E, « la...

Nos actualités et événements vous intéressent,
inscrivez-vous !

Skip to top