Skip to main content

Estimer une commodes classiques, 1ère étape : les reconnaître

Table en bureau, armoire en bureau, bureau-commode, bureau en commode, table à armoire ou encore pantalonnière… Moult termes définissent la commode du XVIIIème siècle. Découvrons toutes les typologies de ce meuble, de la commode table d’applique à la commode en demi-lune en passant par la commode cabinet …

La commode du XVIIIème siècle

Meuble emblématique des grands ébénistes du XVIIIe siècle, tels que Boulle et BVRB, la commode apparaît vers les années 1700. Dès lors, elle séduit les rois de France tout au long du siècle en s'imprégnant du style baroque de Louis XIV, du rocaille de Louis XV, du style Transition et enfin du style plus classique de Louis XVI.

La commode s'apparente à un meuble de rangement animé par un corps fermé portant au sol, comportant entre deux et cinq tiroirs, le plus souvent de largeur. Dès 1697, ces meubles sont signalés comme « tables en bureau garnies de trois tiroirs sur toute la longueur » dans l'Inventaire général du mobilier de la Couronne.

En 1700, on parle de « bureau en commode ». Cela indique que ce type de meuble était à l'origine réservé au salon. Ce n'est qu'en 1708 que la commode est entendue sous les dénominations « commode » et « bureau-commode ».

D'autres termes pour évoquer la commode sont aussi notés dans des inventaires : « commode à la Harant », « commode à La Fontaine  , « commode à la Bagnolet », « commode à la Chartres ». Aucune information ne nous permet de faire la différence entre ces différentes appellations.

Le terme « pantalonnière » est utilisé en Gironde courant XXe siècle. Évoqué dans aucun inventaire, il s'agit probablement d'une appellation récente pour évoquer des meubles datant du XVIe au XIXe siècle. Ceux-ci sont souvent très larges et à tiroirs bas.

 

Les commodes en table d’applique

(ou commode en console, commode de Marseille, commode à perruques.)

Caractéristiques de la commode en table d’applique :

La commode en table d’applique est une commode à hauteur d'appui ne disposant que d’un seul tiroir de largeur ou d’un seul niveau de tiroirs. En effet, la hauteur des tiroirs est égale à celle du tiroir de la commode. La commode en table d’applique peut n’avoir que deux pieds antérieurs. Elle est souvent à encoignures, occupée par des battants ou des tiroirs.

Un des dessins de Beurdeley visible dans le Cabinet des Dessins du Musée des Arts Décoratifs témoigne de ce type de commode.

Attention ! Lorsque la commode ne dispose que d’un seul tiroir de hauteur très réduite, elle devient une table d'applique.

La commode à Perruque : un terme anecdotique

Le terme « commode à perruques » est souvent cité dans les catalogues de ventes publiques du XXème siècle. Leur particularité ? La hauteur du tiroir s’adapte tout simplement à celle nécessaire aux perruques !  

 

Les commodes à deux niveaux de tiroirs

Caractéristiques des commodes à deux niveaux de tiroirs :

Sur une commode à deux niveaux de tiroirs, la hauteur des pieds est quelque peu inférieure à la hauteur du corps. Ce dernier se dote de deux tiroirs superposés ou bien de deux niveaux de tiroir.

Autres termes employés :

  • Commode à pieds élevés : il s’agit d’une appellation évoquée dans l’inventaire de Cressent en 1757 pour évoquer un meuble Louis XV. 

  • Sauteuse : cette désignation est utilisée dans le jargon des antiquaires de nos jours pour évoquer une commode à deux niveaux de tiroirs.

La commode en demi-tombeau :

Dans la famille des commodes à deux niveaux de tiroirs, je demande la commode en demi-tombeau ! Comme son nom l’indique, sa forme évoque celle d’un tombeau à travers un corps galbé en élévation. On retrouve notamment un modèle de commode en demi-tombeau daté de 1776 et attribué à André Charles Boulle dans les collections du Louvres.

Durant la deuxième moitié du XVIIIème siècle, on utilise aussi le terme de commode “à la Régence” pour parler des commodes en demi-tombeau. Un inventaire de 1779 publié par Verlet en atteste. Topino livre également une « petite commode à la Régence à deux tiroirs... » en 1773.

 

Les commodes à trois niveaux de tiroirs

Découvrons à présent les commodes à trois niveaux de tiroirs… Il s’agit très souvent d’une  commode à pieds courts, disposant de trois tiroirs superposés ou de trois niveaux de tiroirs.

Il existe deux types de commodes à trois niveaux de tiroirs :

  • La commode en tombeau : sa particularité réside dans son élévation galbée.

  • La commode à tiroirs de ceinture : ce modèle est connu à l’époque Transition. Il s’agit d’une commode dont les tiroirs du niveau supérieur sont de plus petite hauteur que ceux des niveaux inférieurs. Le Musée Carnavalet invite à découvrir une commode à tiroirs de ceinture datée de 1793.

 

Commodes : désignations et formes

Les commodes sont aussi nommées en fonction de leur forme. Voici quelques exemples représentatifs :

  • La commode en demi-lune ou circulaire : le corps et le plateau de la commode sont de plan semi-circulaire ou semi-elliptique.

  • La commode ovale : les côtés de la commode ovale sont arrondis en demi-cercle

  • La commode carrée : cette commode est droite de plan et d'élévation.

 

Commodes : désignations et fonctions

Si les termes indiquent la forme des commodes, ils peuvent aussi donner un indice sur leurs fonctions… C’est notamment le cas de la commode porte-couverts qui sert à ranger les couverts. De son côté, la commode à pans est utilisée pour poser les plans à plats ou enroulés dans des cases-tiroirs. Il est important de préciser que ces types de commodes sont cités à titre indicatif. En effet, les commodes porte-couverts ou à pans sont très rares sur le marché de l’art. Il est peu probable d’en rencontrer.

 

Estimez le prix d'une commode du XVIIIe

 

En gardant à l’esprit ces typologies, vous devriez être capable de distinguer les différents types de commodes et leur terminologie. Ces éléments sont importants dans l’estimation de la valeur d’un meuble.

 

Cependant, si vous souhaitez estimer le prix de votre commode du XVIIIème siècle, nous vous invitons à consulter notre article dédié Comment estimer une commode du XVIIIème siècle ?.

 

Si vous souhaitez connaître l’authenticité ainsi qu’une estimation plus précise de votre commode du XVIIIème siècle, Notre équipe d’experts et de commissaires-priseurs - département mobilier classique - sont à votre écoute.

 

Nous vous accompagnons également dans une vente au meilleur prix.

 

 

Découvrez toutes les typologies de commodes …

●      La demi-commode 

Cette dénomination est utilisée par les ornemanistes du XVIIIème siècle pour citer une pour commode à hauteur d'appui, plus haute que large.

L’éditeur Felice parle aussi de commode religieuse pour évoquer le meuble français sous Louis XVI.

●      La commode à battants antérieurs

La commode à battants antérieurs ne présente pas de tiroirs apparents. Ils sont dissimulés par un ou deux battants en façade. Au XVIIIème siècle, on les appelle aussi “commode à vantaux”, “commode à guichets”, “commode à portes” ou encore “commode à l'anglaise”.

Le terme “commode à la harant” est utilisé dans l'inventaire de Cressent pour désigner des « portes par les côtés »

Attention : si ce type de meuble est surmonté par un miroir, il est appelé « commode duchesse » dans la langue du XIXème siècle.

●      La commode à rideaux

Les tiroirs de la commode à rideaux sont cachés par un ou deux rideaux de bois.

●      La commode à travée d’armoire

Cette commode dispose d’une travée de tiroirs encadrée d'armoires. Elle peut aussi présenter deux travées de tiroirs encadrant une armoire centrale.

Attention ! il ne faut pas la confondre avec un buffet à travée de tiroirs. Ces derniers ont des tiroirs plus petits.

●      La commode à tiroirs d’encoignures 

Cette commode comporte un raccord de la façade au dos. Ce raccord est arrondi ou en pan coupé fermé par des tiroirs.

●      La commode à battants de côté 

Contrairement à la commande à battants antérieurs, celle-ci présente des battants sur les faces latérales.

●      La commode double 

C’est une commode plus large que la moyenne, disposant de deux travées de tiroirs séparées par un montant intermédiaire.

●      La commode trois-quarts 

Variant de 95 cm à 1,20 m de haut, la commode trois-quarts illustre le mélange entre la commode et le chiffonnier - meuble haut, disposant de cinq rangées de tiroirs -. On appelle aussi ce meuble “garde robe”

●      La commode montée 

Comme son nom l’indique, cette commode est montée sur une table basse ou un pied ou élevée sur de hauts pieds.

●      La commode à gradin 

Cette commode se distingue par un petit corps de largeur à tiroirs situé à l’arrière. Ce modèle est l’un des premiers à apparaître. On le connaît dès la fin du XVIIème siècle sur la “table en bureau”, ancêtre de la commode. 

Autres articles similaires : 

Typologie des sièges : fauteuils et chaises

Typologie des tables et des bureaux 

 

Obtenir une estimation gratuite dès maintenant

  • Réponse en 48h
  • Confidentielle
Votre estimation

Votre interlocuteur

  • Address  

    19 rue de la Grange Batelière
    PARIS 75009
    France

  • Téléphone   33(0)148009925
  • Courriel   ccorrado@millon.com

Notre équipe

Claude CORRADO - mobilier et objets d'arts

Claude CORRADO

Lucile CLEMENT - mobilier et objet d'art

Lucile CLEMENT

Guillaume de FRESLON - Clerc Principal

Guillaume De FRESLON

Pelage de Coniac

Pélage de CONIAC

portrait de Mayeul de la Hamayde - Comissaire priseur

Mayeul de LA HAMAYDE

Imen GHARBI

Imen GHARBI

Vittorio PREDA

Vittorio PREDA

Nos résultats de ventes “commode XVIII”

Adjugé à 2 200 €

Vendu le 2023/04/21

Commode en noyer et placage de bois exotiques

Lot 32

Autres Adjudications dans la spécialités “MOBILIER & OBJETS D'ART”

Adjugé à 350 000 €

Vendu le 2023/06/27

Ensemble de mobilier de salle de bain plaqué or 999°/°° comprenant

Lot 261

Adjugé à 310 000 €

Vendu le 2024/02/15

Marie Gabrielle CAPET (1761 - 1818)

Autoportrait de l'artiste dans l'atelier
Lot 224

Adjugé à 240 000 €

Vendu le 2020/07/01

Lot 86

Adjugé à 125 000 €

Vendu le 2023/04/21

Eduard GÄRTNER (Berlin 1801 - Flecken Zechlin 1877)

La rue Neuve-Notre-Dame à Paris
Lot 58

Adjugé à 85 000 €

Vendu le 2021/05/18

Ecole Italienne du XIXème, dans le goût du Bernin

Lot 192

Adjugé à 81 000 €

Vendu le 2020/12/08

Lot 42

Adjugé à 60 500 €

Vendu le 2021/07/02

Maison SORMANI, d’après GUILLAUME BENEMAN

Lot 48

Adjugé à 57 000 €

Vendu le 2023/09/15

Ecole ESPAGNOLE du XVIIème siècle

Lot 42

Adjugé à 55 000 €

Vendu le 2020/07/01

Lot 281

Adjugé à 50 000 €

Vendu le 2021/05/18

Giovanni Paolo LOLMO (Bergame 1550 – 1595)

Lot 60

Adjugé à 42 500 €

Vendu le 2021/07/02

Maison SORMANI

Lot 46

Adjugé à 40 000 €

Vendu le 2019/06/28

Lot 485

Adjugé à 40 000 €

Vendu le 2019/04/10

Lot 29

Adjugé à 38 500 €

Vendu le 2020/12/08

Lot 71

Adjugé à 34 000 €

Vendu le 2023/05/25

Commode mazarine - Attribuée à Thomas Hache

Lot 170

Adjugé à 34 000 €

Vendu le 2023/09/15

Lit de camp

Lot 352

Adjugé à 32 000 €

Vendu le 2012/06/27

Charles LAPICQUE (Theizé 1898 - Orsay 1988)

Les bateaux échouées
Lot 234

Adjugé à 31 000 €

Vendu le 2019/03/28

Giovanni Domenico TIEPOLO (1727 - 1804)

Lot 82

Adjugé à 31 000 €

Vendu le 2024/02/15

Paire de consoles aux Quatre Saisons

Lot 40

Adjugé à 30 800 €

Vendu le 2021/06/11

Lot 263

Adjugé à 29 000 €

Vendu le 2021/06/11

Lot 162

Adjugé à 28 500 €

Vendu le 2024/02/15

Paire de consoles aux chimères

Lot 91

Adjugé à 27 000 €

Vendu le 2021/05/18

Maria Giovanni Battista CLEMENTI (Turin 1692 – 1761)

Lot 63

Adjugé à 26 000 €

Vendu le 2019/12/09

Lot 171

Adjugé à 25 000 €

Vendu le 2019/04/10

Lot 295

Adjugé à 24 000 €

Vendu le 2022/12/14

Antoine HENAULT (1810 - après 1857)

Vue du Quai de Conti et du Louvre, prise du 17 Quai de Conti
Lot 91

Adjugé à 22 500 €

Vendu le 2019/03/13

Lot 343

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2023/09/27

Maternità o allegoria della Carità

Lot 38

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2019/12/16

Lot 26

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2020/01/31

Lot 12

Nos articles

Nos actualités et événements vous intéressent,
inscrivez-vous !

Skip to top