Figure « Malangan »

Lot 15
Aller au lot
Estimation :
5000 - 7000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 12 000EUR

Figure « Malangan »

Elle est sculptée d’un personnage debout, auréolé sur le pourtour du corps de différentes figures totémiques animales stylisées, évoquant essentiellement des poissons et oiseaux frégates stylisés. Son visage arbore une belle expression intemporelle et hiératique, le regard accentué par un décor de pigments blancs et bruns.
Bois léger (Alstonia Scholaris), pigments naturels, incrustations dans les yeux d’opercules de coquillages (Turbo Pertholatus)
La coiffe est recouverte de mastic végétal (Parinarium Laurinum) destiné à fixer des ornements de fibres végétales ou de graines dont les empreintes restent visibles. La polychromie est composée de pigments blancs obtenus à partir de chaux (coquillages ou corail calcinés), de pigments rouges réalisés avec de la latérite ou décoction de plantes, et de pigments noirs, obtenus à partir de suie mélangée à de l’huile végétale. Cette œuvre ne présente pas de repeint postérieur. La polychromie est d’origine et d’époque.
Nord de la Nouvelle-Irlande, fin XIXe siècle-début XXe siècle

Provenance : Jacques Lebrat, 2010, ancienne vente dans les collections du Fairfield Museum de Sydney


D’après le British Museum, les figures Malangan étaient destinées à n’être utilisées qu’une seule fois au cours d’un cycle de rituels, à la suite duquel elles étaient détruites. Leur signification était complexe, et avait trait tout à la fois au fait d’honorer les morts, à l’affirmation de l’identité du clan, et aux négociations concernant les droits sur les terres.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue