Giovanni LANFRANCO (Parme 1582 - Rome 1647)

Lot 28
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR

Giovanni LANFRANCO (Parme 1582 - Rome 1647)

Feuille d'étude recto verso: trois têtes de putti; figures dans un écoinçon et lettre datée 1634, signée Niccolo Simonelli (transparaissant) Crayon noir; plume et encre brune 26,5 x 35,5 cm Ajout d'un papier (13 x 8,2 cm) en bas à droite, importantes pliures restaurées, taches et trous dus à l'encre ferro-gallique, filigrane ressemblant aux armes des Barberini Deux paraphes non identifiés au verso et cachet à sec en haut au centre Nous pouvons rapprocher l'esquisse au verso d'un dessin du musée des Offices (inv. 12710 Fr) ainsi que d'une étude passée en vente chez Christie's (New York, 22 janvier 2004, n°44), toutes deux préparatoires à la décoration de la coupole de l'église Gesù Nuovo à Naples. L'étude de la figure placée au-dessus de la lettre peut être rapprochée de la figure du « Christ en gloire » dans un dessin conservé au musée Capodimonte de Naples (inv. 290 - M370) (voir E. Schleier, «Giovanni Lafranco, Un pittore barocco tra Parma, Roma e Napoli», catalogue d'exposition, Milan, 2001, p. 381 - 383, fig. D35 et D36). Giovanni Lanfranco arriva en 1634 à Naples pour l'exécution de la commande des Jésuites qu'il finira en 1636. La coupole a été détruite lors du tremblement de terre de 1688. Ni la date de naissance ni la vie d'avant 1634 de Nicolo Simonelli (mort en 1671) ne sont connues. Cet amateur d'art a travaillé pour le cardinal Francesco Mario Brancaccio, et a ensuite rejoint la maison de Camillo Pamphilj, neveu du pape Innocent X. Il est nommé « Guardoroba du cardinal » Flavio Chigi, neveu et favori du pape Alexandre VII. Simonelli était l'ami et le mécène de Salvator Rosa, Pietro Testa et de Pierre Francesco Mola. Son portrait attribué à Giovanni Maria Morandini se trouve dans une collection privée (famille Chigi).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue