Arts d'Orient & Orientalisme
le 3 décembre 2012 à 14h00

ART ORIENTALISTE

Estimation 5 000 € - 6 000 €

Descriptif

OISEAU CHANTEUR PROBABLEMENT DESTINÉ À LA COUR OTTOMANE
Boîte à musique en écaille de tortue, frappée d’une grande « tugra d’Abdulhamid II » sur le couvercle. Le mécanisme s’actionne par une clé, le couvercle se soulève et un bel oiseau aux plumes multicolores se dresse en chantant, ouvrant le bec, et remuant les ailes et la queue. Mécanisme en état de fonctionnement. Compartiment arrière pour la clé. Quelques cheveux dans l’écaille.
Probablement Suisse, Genève pour l’Empire ottoman, 2e moitié du 19e siècle
3 x 9,5 x 6 cm

Bibliographie :
Sharon et C. Bailly, « Oiseaux du bonheur, tabatières et automates », ed. Antiquorum, 2001