Skip to main content
Retour aux créateurs

Jacques-Louis DAVID- 1748-1825

A banner
Jacques-Louis David (1748-1825) est un peintre français. Dans les années 1780, son style a marqué un changement de goût, délaissant ainsi la frivolité du rococo du milieu du XVIIIème siècle. David devint par la suite un partisan actif de la Révolution française et un ami de Maximilien Robespierre (1758-1794). Emprisonné après la chute de Robespierre, il se rallie à un autre régime politique à sa libération : celui de Napoléon, Premier Consul de France. C'est à cette époque qu'il développe son style Empire, remarquable par l'utilisation de couleurs vénitiennes chaudes. Après la chute de Napoléon et la renaissance des Bourbons, David s'exile à Bruxelles, puis au Royaume-Uni des Pays-Bas, où il restera jusqu'à sa mort. David a eu de nombreux élèves, ce qui fait de lui l'influence la plus forte dans l'art français du début du XIXe siècle, notamment dans la peinture académique de Salon. Malgré la réputation de David, il a été très violemment critiqué juste après sa mort. Son style fut alors jugé statique, rigide et uniforme. L'art de David fut également attaqué pour son manque de chaleur. David, cependant, a fait sa carrière précisément en contestant ce qu'il considérait comme la rigidité et la conformité antérieures de l'approche de l'art de l'Académie royale française. Ses œuvres ultérieures reflètent sa croissance dans le développement du style Empire, remarquable pour son dynamisme et ses couleurs chaudes. Il est probable qu'une grande partie des critiques adressées à David après sa mort provenaient de ses adversaires ; de son vivant, David s'est fait de nombreux ennemis par sa personnalité compétitive et arrogante ainsi que par le rôle qu'il eu dans la Terreur. En effet, il envoya de nombreuses personnes à la guillotine et a personnellement signé les arrêts de mort du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette. Au cours des cinquante dernières années, David a bénéficié d'un regain de faveur populaire et, en 1948, son deux-centième anniversaire fut célébré par une exposition au musée de l'Orangerie à Paris et à Versailles présentant les œuvres majeures de sa vie. Après la Seconde Guerre mondiale, Jacques-Louis David est de plus en plus considéré comme un symbole de l'identité nationale française, mais est également perçu comme une source d'inspiration de l'art européen et français de l'ère moderne.

Obtenir une estimation gratuite dès maintenant

  • Réponse en 48h
  • Confidentielle
Votre estimation

Nos résultats de ventes “Jacques-Louis DAVID”

Adjugé à 6 000 €

Vendu le 2022/11/24

Jacques-Louis DAVID (Paris 1748 – Bruxelles 1825)

Paysage de montagne
Lot 103

Adjugé à 4 000 €

Vendu le 2022/05/19

Jacques-Louis DAVID (Paris 1748 – Bruxelles 1825)

Paysage de montagne
Lot 111

Adjugé à 950 €

Vendu le 2023/02/14

Ecole FRANCAISE du XIXe siècle, d’après Jacques-Louis DAVID

Paris et Hélène
Lot 51

Adjugé à 22 000 €

Vendu le 2024/04/25

Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748-Bruxelles, 1825), atelier de.

Lot 8

Adjugé à 4 500 €

Vendu le 2022/11/25

Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748-Bruxelles, 1825), atelier de.

Lot 68

Adjugé à 7 000 €

Vendu le 2019/03/28

Jacques-Louis DAVID (Paris 1748 - Bruxelles1825)

Lot 196

Adjugé à 1 600 €

Vendu le 2023/06/27

Ecole FRANCAISE vers 1830, suiveur de Jacques Louis DAVID

Portrait d’homme à la veste marron
Lot 67

Adjugé à 1 000 €

Vendu le 2022/10/19

Ecole française vers 1800, entourage de Jacques-Louis DAVID

Autoportrait de David aux trois collets
Lot 59

Adjugé à 40 000 €

Vendu le 2022/11/25

Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748-Bruxelles, 1825), atelier de.

Lot 75

Adjugé à 70 000 €

Vendu le 2023/05/25

John HAYES (?, 1786-Londres, 1866), d’après Jacques-Louis DAVID

Lot 14

Adjugé à 3 400 €

Vendu le 2024/03/21

Jacques-Louis DAVID (Paris 1748 – Bruxelles 1825)

Apollon à la lyre, jardin du pape à Monte Cavallo à Rome
Lot 133

Adjugé à 70 000 €

Vendu le 2023/11/23

Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748-Bruxelles, 1825), atelier de.

Lot 15

Adjugé à 1 200 €

Vendu le 2024/03/21

Attribué à Jacques-Louis DAVID (Paris 1748 – Bruxelles 1825)

Recto: portrait de femme; verso: étude pour Mars et Rhéa (?)
Lot 132

Adjugé à 4 400 €

Vendu le 2023/02/14

Ecole FRANCAISE du XIXème siècle

Lot 203

Adjugé à 11 €

Vendu le 2023/10/16

Lot de gravures

Napoléon
Lot 146

Adjugé à 40 €

Vendu le 2019/06/25

Lot 173

Adjugé à 120 €

Vendu le 2023/06/08

Le Sacre de Napoléon Ier, vers 1904

Lot 13

Adjugé à 320 €

Vendu le 2022/11/25

Napoléon Ier, empereur des Français (1769-1821).

Lot 65

Autres créateurs de la même période

Pierre-Alexandre WILLE
1748 - 1821

Nos actualités et événements vous intéressent,
inscrivez-vous !

Skip to top