Art Moderne
le 27 juin 2012

Tableaux modernes ( 1870-1945)
Francis GRUBER (Nancy 1912-Paris 1948)

Femme à la chaise renversée

Francis GRUBER (Nancy 1912-Paris 1948)
Francis GRUBER (Nancy 1912-Paris 1948)

Vente terminée

Estimation : 100 000 € - 150 000 €

Adjugé à 86 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Francis GRUBER (Nancy 1912-Paris 1948)

Femme à la chaise renversée

Francis GRUBER (Nancy 1912-Paris 1948)
Femme à la chaise renversée
Huile sur toile
228 x 192 cm
Signé et daté en bas à gauche 1943

Provenance:
Vente anonyme, Hôtel Drouot, 12 Mars 1986, Maître Briest, n° 160A
Vente anonyme, Limoges, 29 janvier 1989, Maître Galateau, n° 84
Acquis lors de cette vente par l'actuel propiriétaire

Bibliographie:
C. Bernad-Gruber & A. Vanazzi, Francis Grüber, Neuchâtel 1981, pour la tapisserie

En 1942, Jacques Adnet commanda à Francis Gruber une œuvre qui devait servir de "carton" à la réalisation d'une tapisserie en vue de l'exposition de Tapisseries qu'il organisait à la Compagnie des Arts Français, 116 Avenue Matignon à Paris, voulant par cette exposition établir une synthèse entre les différentes disciplines .
La tapisserie réalisée à partir de notre tableau fut acquise par Madame Gruber lors de la vente aux enchères publiques à Galliéra le 2 juin 1970, elle se trouve actuellement au musée de Nancy grâce à la donation de Madame Catherine Bernad-Gruber

Francis Gruber du se plier à certaines exigences et modifia quelque peu sa manière de peindre s'adaptant ainsi à la technique.
Il s'ouvre entre autre de ces problèmes dans une lettre à son marchand et ami Jacques Bazaine.( voir repro )

" Gruber dont la personnalité attachante et profonde s'affirme un peu plus chaque jour, est il passé à côté du problème traditionnel du mur intérieur, avec cet immense aplat rouge sans encadrement sur quoi surgit une image de la devastation, fatale, sans espoir et hallucinante ? Mais il l'a fait avec une telle sécurité dans l'audace, qu'on pense une fois de plus, que certaines œuvres d'excepion n'ont point d'autres justifications à donner qu'elles mêmes."
Louis Cheronnet, in Beaux-Arts, n°121, 26 novembre 1943

Nous remercions Madame Catherine Bernad- Gruber de nous avoir confirmé l'authenticité de cette œuvre, ainsi que pour l'aide qu'elle nous apportée.

L'artiste

GRUBER Francis

GRUBER Francis

(Nancy 1912-Paris 1948)