MODERNITÉS
le 22 juillet 2021 à 13h00

Tableaux contemporains ( Post war)

Vente terminée

Estimation 600 € - 800 €

Adjugé à 1 700 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Michèle DESTARAC (1943)
La porte gauche, 1974
Acrylique sur toile
Signé en bas à droite
100 x 81 cm
Provenance : Acquisition directe
On y joint le livret de l'exposition "Confrontation 2, Karel Appel / Michèle Destarac" à la Galerie Ariel en 1990.
Autodidacte, Michèle Destarac se consacre à ce qu’elle nomme « la pratique jubilatoire de la peinture ». De cette absence de formation académique, elle en tire ce trait spontané, libre et brutal, présenté pour la première fois à la 4e Biennale de Paris de 1964. Protégée de Jean Pollak, directeur de la galerie parisienne Ariel, elle côtoie les artistes du mouvement CoBrA tels que Karel Appel, Jacques Doucet ou Pierre Alechinsky. Elle expose dans l’ensemble de la Scandinavie (1976-1996) à New York (1983-1984), puis à la FIAC de Paris en 1987 et 1993. Une partie de ses œuvres sont conservées dans les collections publiques parisiennes (Musée National d’Art Moderne de Paris ; Centre Georges Pompidou…) et internationales (Burden Collection & Carter Burden Collection, New York…).
L’artiste dit « organiser le chaos » par ces traits de couleurs aussi réfléchis qu’impulsifs. En nous donnant à voir une simple porte close, La porte gauche (1974) semble nous interroger sur la célèbre citation de Leon Battista Alberti tirée du De Pictura qui compare le tableau à « une fenêtre ouverte sur le monde ».