GERARD LEVY : Premières et dernières collections
le 2 juin 2021 à 14h00

Photographies XIX- XX eme sc
ZOOS HUMAINS – VILLAGES NOIRS

ZOOS HUMAINS – VILLAGES NOIRS
ZOOS HUMAINS – VILLAGES NOIRS

Vente terminée

Estimation 30 000 € - 40 000 €

Adjugé à 45 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

ZOOS HUMAINS – VILLAGES NOIRS

Depuis la venue de la Vénus Hottentote en Europe au début du XIXe siècle, une fascination scientifico-ethnologico-sociologique pour l’ “Autre” s’est développée pour le « [bon ?] sauvage ». Cette fascination a connu son apogée environ de 1870 jusqu’à la fin des années 1930. Des millions d’européens se sont précipités pour voir des “peuples exotiques” parqués dans des enclos, affublés de costumes colorés dans des conditions honteuses ou dans des théâtres mimant des scènes guerrières ou cannibales qui étaient à l’opposé de leurs modes de vies pacifiques.

C’est surtout en Allemagne, en Angleterre et en France que le phénomène se développa exponentiellement. En France, les exhibitions s’y étendent du Champ-de-Mars, aux Folies-Bergères et au Jardin d’Acclimatation (près de 40 exhibitions entre 1877 et 1931) ou lors des Expositions Universelles ou Coloniales. C’est d’ailleurs en France, dès 1894, que des villages africains, dits “Villages Noirs”, sont présentés, d’abord à Lyon et ensuite à Paris à l’Exposition Ethnographique de l’Afrique Occidentale de 1895.

Tout d’abord initiés par des exploitants allemands, Hagenbeck et Marquardt, et en France par Barbier ou les frères Gravier, les présentations initiales de quelques familles de peu de personnes issues des 5 continents, font place à des groupes beaucoup plus nombreux, assemblés par ethnies / régions. Ces groupes entament des “tournées” sur le continent Européen et en Angleterre. Les présentations “reconstituent” des villages “imaginés” où les attractions de cirque se mélangent à celles de zoos. Villages qui deviennent itinérants ensuite dans toutes les provinces. On pouvait y voir des Nubiens, des Pygmées, des Ashantis des Kalmouks, des Cosaques, des Lapons, des “Peaux-Rouges”, des Arabes, des Malabars, des Gallas, des Canaques, des “Femmes à Plateaux”, des Amans, des Dahoméens, des Japonais, etc. Populations qui marquent clairement et géographiquement les contours des anciens empires coloniaux.

Les « Zoos Humains », locution inventée par Gérard Levy
au milieu des années 90.

L'appât du gain poussera les impresarios à organiser des “naissances” dans les villages. Ces « événements » seront photographiés et de nombreuses images seront éditées en cartes postales. Ce moyen pictural et commercial, alors en plein essor, produira des séries complètes pour chaque exposition et laissera une trace / souvenir photographique du phénomène.

Alors qu’au début les populations étaient présentées dans des conditions déplorables et inhumaines, au fur et à mesure, les “villages” étaient ensuite plus ou moins organisés avec l’accord tacite des “acteurs villageois” qui touchaient une « maigre » rétribution. Après “l’Exposition Coloniale Internationale” à Paris en 1931, le phénomène est devenu moins “exotique” aux yeux du grand public et les expositions se sont « éteintes » naturellement…

Gérard Lévy, en plus de 20 ans, depuis 1994, a amassé un ensemble prestigieux de plus de 3100 éléments rangés et classés chronologiquement dont plus de 950 photographies - tirages d’époque - et 2000 cartes postales. Ensemble enrichi également par un matériel composé d’affiches, de magazines, d’objets publicitaires d’époque et une large documentation française et internationale permettant de dater et expliquer cet épisode historique, trop longtemps méconnu, et aujourd’hui sur le devant de la scène.

Grâce à cette somme iconographique et de documentation unique (la plus importante dans le domaine privé au monde), de nombreux chercheurs, historiens, ethnologues et journalistes sont venus à la galerie, 17, rue de Beaune pour approfondir leurs connaissances.
Galerie Gérard LEVY, 2021


“Gérard Levy, par honnêteté, n’a cessé de s’interroger sur ces décalages qui se heurtent à un camp d’internement en plus doux (les zoos humains) d’un côté, et à une vision décalée, une décontextualisation, une incongruité, ou un coté bon enfant de l’autre. Il s’agit bien de l’histoire d’un œil et de l’acuité de son regard… Sa collection est un magnifique détournement du regard initial. Elle permet en effet, de parvenir à une mémoire plus responsable et plus conséquente, plus à même de réaliser ses égarements et donc, espérons-le avec lui, qui ne se reproduiront plus”. Emmanuel Garrigues, « L’Ethnographie No2: Villages noirs, Zoos humains », l’Entretemps, 2003


EXPOSITIONS
- Le Zoo Humain - Musée Albert Khan, Boulogne-Billancourt : juin1998
- Henri Rousseau : Jungles in Paris - Le Douanier Rousseau - Jungles à Paris
Tate Modern, Londres : 3 nov. 2005-5 fév. 2006
Grand Palais, Paris : 15 mars-19 juin 2006
National Gallery of Art, Washington, USA : 16 juillet-15 oct. 2006
- L’invention du sauvage - Musée du Quai Branly – Paris : 29 nov. 2011-3 juin 2012


PARUTIONS
Parmi les nombreux ouvrages où figurent des éléments iconographiques, il faut mentionner 2 numéros spécifiquement consacrés à la recherche et l’ensemble de la collection de la Galerie GL

- L’Ethnographie n° 1 : Les Villages noirs en France et en Europe, Le Zoo humain, Emmanuel Garrigues, ed. L’Entretemps - 2001
- L’Ethnographie n° 2 : Villages noirs, Zoos humains Emmanuel Garrigues, ed. L’Entretemps, 2003

TELEVISION
Numéro spécial dans l’émission Stupéfiant diffusé sur France 5 en Octobre 2020.








ZOOS HUMAINS – VILLAGES NOIRS

La collection prestigieuse de Gérard Lévy

Un ensemble de plus de 3100 éléments :
- 950 photographies, tirages d’époque
- 2000 cartes postales d’époque (dont cartes photos, CDV, vues stéréoscopiques)
- Divers documents

Classement chronologique : 280 expositions universelles, coloniales, nationales et provinciales, parc d’attractions datés et répertoriés dans 18 pays entre 1857 et 1956
France, Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Hollande, Irlande, Italie, Norvège, Pologne, Portugal, Soudan, Suisse, Tchécoslovaquie, USA, Vietnam

- 81 Expositions Universelles, Coloniales, provinciales et parc d’attractions français entre 1857 et 1938 [1470 documents]

- 31 expositions au Jardin d’Acclimatation à Paris entre 1877 et 1931 [850 documents]

- 173 Expositions Universelles, Coloniales & parc d’attractions étrangers (parfois spécialement créées pour ces expositions) entre 1883 et 1956 [800 documents]


ENSEMBLE DE PHOTOGRAPHIES

Albums de photographies légendées :

- Jardin d’Acclimatation-Nubiens, Pierre Petit, 1877 (12)
- Jardin Zoologique d’Acclimatation, 1883 (200)
- Collection Anthropologique du Prince Roland Bonaparte : Kalmouks, 1883 (21)
- Collection Anthropologique du Prince Roland Bonaparte : Hottentots, 1888 (31)
- Exposition Universelle de 1889 (12)
- Exposition Universelle et Coloniale de Lyon, Barbier, 1894 (105)
- Villages Noirs de l’Afrique Occidentale, J. &L. Barbier de Lyon-Dakar –Paris 1895-1896 : Sénégal, Soudan, Rivières du Sud-Madagascar (50)
- Exposition de Rouen-Le Village Noir, Léon Randon, 1896, (portfolio-21)
- Exposition Coloniale Internationale Paris 1931, Section de l’Afrique Equatoriale Française (55)

Les photographies « libres » sont également rangées et classées dans des albums, par ordre chronologique et thématiques [géographique, ethnies…].
La plupart des tirages sont légendés - d’époque - ou annotés par Gérard Lévy.

L’ensemble comporte également des photographies de presse.

Par les photographes Maurice BUCQUET, J. BARBIER, Pierre PETIT, MM. De JONGH et BARGIGNAC, Studios CHEVOJON, ALEXANDRE...


ENSEMBLE CARTES POSTALES & PHOTOS

2000 cartes postales, dont cartes photos, photographies, CDV, situées et classées chronologiquement, dans 6 albums

Dont :
- des cartes de dessins originaux et peints exécutées par les « indigènes » à la demande des visiteurs : cartes représentant des scènes de chasse signées « Abdoulaye Samba », c. 1904-1906
- 90 cartes postales et photos sur les “négresses à plateaux” 1923-1931 [France, Angleterre, Allemagne, Italie]

OUVRAGES (sélection sur une trentaine de livres, catalogues…)
- Souvenir de l’Exposition Coloniale 1900, album commémoratif, nombreuses phototypies par Chevojon
- Exposition Universelle de 1900, Colonies et Pays de Protectorats, J. Charles Roux
- Exposition Universelle de 1900, Colonies et Pays de Protectorats, Section du Dahomey et Dépendances, J. Charles Roux
- Exposition Coloniale 1931 - Quelques images de la Grande Exposition Coloniale, 84 aquarelles de Marie Morin, précédées d’une lettre (fac-similé) du Maréchal Lyautey
- L’Exposition Coloniale de Paris, introduction par Joseph Trillat, clichés Chevojon, Librairie des Arts Décoratifs, 1931


DIVERS
- Affiche : Les Pai-Pi-Bri au Jardin d’Acclimatation, 1893
- Catalogues et guides d’exposition
- Revues de presse
- Éléments publicitaires, illustrations, affichettes et large documentation en français, anglais et allemand…

L'expert