Polly Ngale

Polly Ngale

Polly, née dans les années 1930 ou 1940, décrit le Rêve de Prune Sauvage uniquement avec de petits points colorés, technique commune aux artistes du petit campement de Camel Camp dont les deux sœurs, Polly et Kathleen, sont les leaders. Cette variation du rythme des points laisse apparaître la structure du paysage mais évoque tout autant la présence des Ancêtres et leurs actions. Plus qu’un paysage réel, il faut y voir les traces du Rêve, dimension sacrée des Aborigènes. À chaque Rêve appartient son rythme, son univers. Mais chaque artiste l’intègre à sa propre recherche esthétique. Certes le Rêve inspire les œuvres, mais les artistes lui donnent une coloration spéciale, insistent sur un point plutôt qu’un autre, jouent avec les couleurs, imposent leurs visions. Ainsi les Rêves de Prune Sauvage des artistes d’Utopia, et plus particulièrement des initiées de Camel Camp, ne sont qu’une succession de points qui semblent surtout dériver des atmosphères du désert australien après la pluie que des exploits de l’Ancêtre Prune Sauvage. Polly et les sœurs Ngale toujours vivantes sont les grandes peintres de ce thème. En vieillissant la taille de ses points gagne en taille. Au départ elle peint les petits points avec des brindilles. Aujourd'hui elle peint avec une brosse, un gros pinceau large qu'elle écrase à la manière d'Emily Kame Kngwarreye.
Collections: HC, NGA, PHM, WB

Un trésor se cache peut-être chez vous...