Emily Pwerle

Emily Pwerle

Emily est née dans les années 1920 (1922 est la date donnée par beaucoup) ou les années 1930. Cas paradoxal puisque, très proche d’Emily Kame Kngwarreye et de beaucoup d’autres peintres célèbres (comme sa nièce Barbara) Emily commence à peindre sur des supports modernes tardivement, peut-être en 2000, plus probablement en 2004. L’Awelye (série de rituels de fertilité de la terre) inspire Emily et ses sœurs. Ce sont les motifs utilisés pour ces rites qu’Emily transpose sur des toiles, et plus particulièrement ceux que les initiées se peignent sur le corps. Contrairement à sa sœur Minnie, Emily va commencer peindre ses motifs à l’aide d’une seule teinte puis attendre que cette première couche soit sèche avant de se lancer dans une seconde où elle répète les mêmes motifs et ainsi de suite 3 ou 4 fois avec des teintes très différentes ou parfois aussi très proches. Après quelques mois où cette technique est employée quasi systématiquement elle commence à faire ce que Minnie faisait, des mélanges de couleurs sur une même toile, en un seul trait. La brosse, souvent plus fine que chez Minnie, donne un côté plus aérien à des œuvres marquées par l’élan; le côté très gestuel des peintures corporelles est ici parfaitement rendu.

Un trésor se cache peut-être chez vous...