Elisabeth SONREL

Elisabeth SONREL

Elisabeth Sonrel (1874-1953) est une peintre et illustratrice française de style Art nouveau. Ses œuvres comprennent des sujets allégoriques, du mysticisme, du symbolisme, des portraits et des paysages.

Elle était la fille de Nicolas Stéphane Sonrel, un peintre de Tours, et a reçu sa première formation auprès de lui. Pour poursuivre ses études, elle se rend à Paris, où elle fut l'élève de Jules Lefebvre à l'École des Beaux-Arts.

En 1892, elle peint son travail de diplôme, « Pax et Labor », une œuvre que l'on peut voir au Musée des Beaux-Arts de Tours. Dès lors, elle expose au Salon des Artistes Français entre 1893 et 1941, ses pièces emblématiques étant de grandes aquarelles à la manière préraphaélite, qu'elle adopte après un voyage à Florence et à Rome. Ses peintures s'inspirent souvent des romans arthuriens, de la « Divine Comédie » et de « La Vita Nuova » de Dante Alighieri, de thèmes bibliques et de légendes médiévales. Ses œuvres mystiques comprennent « Âmes errantes » (Salon de 1894), « Les Esprits de l’abîme » (Salon de 1899) et « Jeune femme à la tapisserie ».

À l'Exposition Universelle de 1900, dont le thème principal était l'Art Nouveau, son tableau de 1895, « Le Sommeil de la Vierge », a reçu une médaille de bronze et le prix Henri Lehmann de l'académie des Beaux-Arts. À partir de 1900, elle limite sa peinture aux portraits, aux paysages de Bretagne et à l'étude occasionnelle de fleurs. Elle fait régulièrement des voyages de peinture en Bretagne, inspirée par la forêt de Brocéliande, et à partir de 1910 dans divers endroits de la côte comme Concarneau, Plougastel, Pont-l'Abbé et Loctudy, souvent logée dans des auberges et accompagnée d'un ou deux élèves.

Sa dernière exposition au Salon a eu lieu en 1941, à l'âge de 67 ans. Il existe également une trace de son exposition à Liverpool.