Camille-Auguste GASTINE

Camille-Auguste GASTINE

Camille-Auguste Gastine eut successivement pour maîtres Nicolas-Auguste Hesse, Paul Delaroche ainsi que François Édouard Picot. Il commence par exposer une Sainte Famille au Salon de 1844, puis voyage en Italie et séjourne à Rome où il effectue de nombreuses copies d’œuvres italiennes de la Renaissance.

A partir de 1844, Camille-Auguste Gastine présente régulièrement des tableaux au Salon comme une Mater Dolorosa en 1848 et une Sainte Geneviève l’année suivante. Pendant ces deux années, Gastine illustre notamment son talent de portraitiste à travers trois portraits : celui de Mme Jacob, de Mr Arthur de Rey et celui de Crépin. Il participe même à l’Expo - sition Universelle de 1855 avec une Sainte Catherine d'Alexandrie.

Une grande partie de son œuvre repose sur la création de peinture religieuse et de cartons pour vitraux. Il collabore avec beaucoup d’artistes influents de son temps tels que Sébastien Cornu à la chapelle SaintSéverin, Hippolyte Flandrin à Saint-Germain-des-Prés ou encore Alexandre Hesse à Notre-Dame-de-Lorette. Gastine a intensément produit et participé aux grandes œuvres de décoration religieuse de son temps, mais ses œuvres personnelles sont rares. Ses qualités graphiques remarquables sont connues pour avoir déjà été diffusées au travers de plusieurs ventes comme celle tenue à Bourges le 1er avril 2000.

Gastine n’a pas été l’élève d’Ingres, mais l’influence de ses proches, tels Raymond Balze, Hippolyte Flandrin ou encore Savinien Petit, se retrouve dans les lignes harmonieuses de ses dessins.