Nos actualités

Retour à la liste

Middle-Eastern artists in Paris

Middle-Eastearn artists in Paris - October 2022

Iranian contemporary art

 

 

 

Millon auction house founded its department dedicated to Modern and Contemporary art from Middle East and North Africa, the first of the kind among the auction houses in Europe, in June 2021. In parallel with all these initiatives, the interest for this region grows among the international art galleries.

Paris is once again getting ready to host one of the most important and intense programs of the international art calendar. Since Brexit, Paris has progressively become the main cultural hotspot for western art, specifically for Iranian and Arab artists in Europe. In October 2022, with the opening of the 1st Paris+ par Art Basel and Asia Now Art fair, Paris hosts many more new exhibitions in the galleries across the city. The artists, the galleries and the collectors from all over the world get together. Among these international events, the Arab and Iranian artists and art galleries have a paramount attendance for the second consecutive year.

Is Paris the best alternative? With the increase of the political, economic and Covid 19 issues in the Middle East, the art scene actors of the region especially in Tehran and Beirut have suffered tremendously. The galleries, as the main players of art scenes, try to find an alternative platform to promote their artists. Paris, a cosmopolitan city, which also hosted the Arab and Iranians artists and diasporas since the 60s and 70s could be the best alternative!

Following the opening of the Middle-East Department by Millon Auction House, two specific art fairs, MENA art fair and ASIA NOW started to put forward the galleries and the artists from Middle-East and North Africa in the international art scene of Paris.

Millon's first auction for Modern and Contemporary Middle-Eastern art was indeed the very first sale event in Hôtel Drouot, one of the oldest sales rooms in the world. This sale was the occasion to put together more than 136 artworks from several generations of artists from the Middle-East and North Africa.

 

 

 

Mansour GHANDRIZ (Iran, 1936-1966) Saqqakana, 1963 adjugé le 16 Juin 2021 à 30 000€ 

 

 

La maison de vente Millon a fondé en juin 2021 son département dédié à l'art moderne et contemporain du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, le premier du genre parmi les maisons de vente aux enchères en Europe. Parallèlement à toutes ces initiatives, l'intérêt pour cette région grandit parmi les galeries d'art internationales.

Paris se prépare une fois de plus à accueillir l'un des programmes les plus importants et les plus intenses du calendrier artistique international. Depuis le Brexit, Paris est progressivement devenu le principal hotspot culturel pour l'art occidental, plus précisément pour les artistes iraniens et arabes en Europe. En octobre 2022, avec l'ouverture de la 1ère foire Paris+ par Art Basel et Asia Now Art, Paris accueille de nombreuses autres nouvelles expositions dans les galeries de la ville. Les artistes, les galeries et les collectionneurs du monde entier se réunissent. Parmi ces événements internationaux, les artistes et les galeries d'art arabes et iraniens ont une présence primordiale pour la deuxième année consécutive.

Paris est-il la meilleure alternative ? Avec l'augmentation des problèmes politiques, économiques et culturels au Moyen-Orient, les acteurs de la scène artistique de la région, notamment à Téhéran et à Beyrouth, ont énormément souffert. Les galeries, en tant que principaux acteurs des scènes artistiques, tentent de trouver une plateforme alternative pour promouvoir leurs artistes. Paris, une ville cosmopolite, qui a également accueilli les artistes et les diasporas arabes et iraniennes depuis les années 60 et 70, pourrait être la meilleure alternative !

Après l'ouverture du département Moyen-Orient de la maison de ventes aux enchères Millon, deux foires d'art spécifiques, MENA art fair et ASIA NOW, ont commencé à mettre en avant les galeries et les artistes du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord sur la scène artistique internationale de Paris.

La première vente aux enchères de Millon pour l'art moderne et contemporain du Moyen-Orient était en effet le tout premier événement de vente à l'Hôtel Drouot, l'une des plus anciennes salles de vente du monde. Cette vente a été l'occasion de réunir plus de 136 œuvres d'art provenant de plusieurs générations d'artistes du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

 

Since 2021 Iran is in fashion: last year, nine galleries from Tehran were represented at the Asia Now fair. At the same art fair, Nathalie Obadia Gallery represented two Iranians artists: Hoda Kashiha and Shahpour Pouyan. Also, Perrotin Gallery represented Farhad Moshiri. But the FIAC was not to be outdone; Tirdad Hashemi’s figures were on the wall of gb agency and numerous Persian artists at Dastan gallery from Tehran. Here, a trio with sonorous names (Ramin Haerizadeh, Rokni Harizadeh, Hesam Rahmanian), which used to work together, have designed everything, from the floor (€69,000) to the object-paintings, as a psychedelic environment. The centrepiece, a table with revolving tops that gave the visitor an enormous urge to play DJ (€45,000).

This year the interest in Iranians art in Paris has grown and illuminated in three solo shows at the same time and in important Galleries like Nathalie Obadia Gallery, Ropac and Gallerie Mitterand.

Nathalie Obadia presents the exhibition “I am Here, I am not Here” by Hoda Kashiha. After having her first institutional solo exhibition at the Centre d'art contemporain Passerelle in Brest in the Spring of 2022, Galerie Nathalie Obadia is organizing her first solo exhibition in Paris.

On the other side of Marrais, Gallerie Mitterand is organizing the very first solo show for Mamali Shafahi in Paris. His art has been showcased in numerous exhibitions at international institutions such as the Palais de Tokyo in Paris, the SMART Project Space in Amsterdam, and Paris’ Cité internationale des arts. His works have also been presented to the public in various biennials such as those held in Athens, Tehran, Istanbul, and Berlin.

Ropac Gallery is organizing the second solo show for one of the established contemporary Iranian artists, Ali Banisadr.

Another group show including works by Tirdad Hashemi and Soufia Erfanian is in Centre d’art contemporain d’Ivry - Le Crédac, Ivry-sur-Seine from September 18 - December 18, 2022.

MarK Hachem, the Lebanese international gallery in Paris is organizing a solo exhibition for Ghasem Hajiadeh, opening 6 October, curated by Leila Varasteh.

Between the exhibitors of ASIA NOW’s eighth edition at their new location at Monnaie de Paris, the Paris Mint, October 20 to 23, 2022, there are four galleries from Tehran and two Iranian galleries from New York (Roya Khadjavi Projects) and Toronto (Sahar K. Boluki Gallery) and of course the Parisian Nathalie Obadia and Perrotin representing Iranian artists.

In the first edition of Paris+ par Art Basel which replaces FIAC in collectors’ agenda, we also find the Iranian artists on the walls of very important international galleries. Similar to last year but in FIAC, gb agency represents Tirdad Hashemi.

Balice Hertling who works with the Estate of Behjat Sadr, one of the founding artists of abstract art in Iran, and for some time, one of its sole accomplished protagonists.

On December 16, 2021, Millon's Middle-East department broke the record of Sadr paintings on paper for a €45,000 hammer price.

 

 

 

Behjat Sadr, (Iran 1924-2009) Sans titre, circa 1665 adjugé 45 000€ le 16 décembre 2021

 

 

Depuis 2021, l'Iran est à la mode : l'année dernière, neuf galeries de Téhéran étaient représentées à la foire Asia Now. Lors de cette même foire d'art, la galerie Nathalie Obadia a représenté deux artistes iraniens : Hoda Kashiha et Shahpour Pouyan. La galerie Perrotin représentait également Farhad Moshiri. Mais la FIAC n'était pas en reste, les figures de Tirdad Hashemi étaient au mur de l'agence gb et de nombreux artistes persans à la galerie Dastan de Téhéran. Ici, un trio aux noms sonores (Ramin Haerizadeh, Rokni Harizadeh, Hesam Rahmanian), qui travaillait autrefois ensemble, a tout conçu, du sol (69 000 €) aux peintures-objets, comme un environnement psychédélique. La pièce maîtresse, une table à plateaux tournants qui donnait au visiteur une énorme envie de jouer au DJ (45 000 €).

Cette année, l'intérêt pour l'art iranien à Paris a augmenté et s'est illuminé dans trois expositions personnelles en même temps et dans des galeries importantes comme la Galerie Nathalie Obadia, Ropac et la Galerie Mitterand.

Nathalie Obadia présente l'exposition "I am Here, I am not Here" de Hoda Kashiha. Après avoir réalisé sa première exposition personnelle institutionnelle au Centre d'art contemporain Passerelle à Brest au printemps 2022, la Galerie Nathalie Obadia organise sa première exposition personnelle à Paris.

De l'autre côté des Marrais, la Galerie Mitterand organise la toute première exposition personnelle de Mamali Shafahi à Paris. Son art a fait l'objet de nombreuses expositions dans des institutions internationales telles que le Palais de Tokyo à Paris, le SMART Project Space à Amsterdam et la Cité internationale des arts à Paris. Ses œuvres ont également été présentées au public dans le cadre de diverses biennales, comme celles d'Athènes, de Téhéran, d'Istanbul et de Berlin.

La galerie Ropac organise la deuxième exposition personnelle de l'un des artistes iraniens contemporains établis, Ali Banisadr.

Une autre exposition collective comprenant des œuvres de Tirdad Hashemi et Soufia Erfanian est présentée au Centre d'art contemporain d'Ivry - Le Crédac, Ivry-sur-Seine, du 18 septembre au 18 décembre 2022.

MarK Hachem, la galerie internationale libanaise à Paris organise une exposition personnelle pour Ghasem Hajiadeh, dont le vernissage aura lieu le 6 octobre, sous le commissariat de Leila Varasteh.

Parmi les exposants de la huitième édition d'ASIA NOW dans leur nouveau lieu à la Monnaie de Paris, du 20 au 23 octobre 2022, on compte quatre galeries de Téhéran et deux galeries iraniennes de New York (Roya Khadjavi Projects) et de Toronto (Sahar K. Boluki Gallery) et bien sûr les parisiennes Nathalie Obadia et Perrotin qui représentent des artistes iraniens.

Dans la première édition de Paris+ par Art Basel qui remplace la FIAC dans l'agenda des collectionneurs, on retrouve également les artistes iraniens sur les murs de très importantes galeries internationales. Comme l'année dernière mais à la FIAC, l'agence gb représente Tirdad Hashemi.

Balice Hertling qui travaille avec la succession de Behjat Sadr, l'un des artistes fondateurs de l'art abstrait en Iran, et pendant un certain temps, l'un de ses seuls protagonistes accomplis.

Le 16 décembre 2021, le département Moyen-Orient de Millon a battu le record des peintures sur papier de Sadr pour un prix marteau de 45 000 €.

 

A new and equally important event for the Iranian art scene is the first exhibition of Gagosian for Mehdi Ghadyanloo in another continent, Hong Kong September 22. We We are eagerly waiting for his exhibition in Paris, maybe next year.

I believe that we will find more Iranian art works on the walls of the galleries during these two international art fairs in Paris. To close this period of the Middle-Eastern artists emancipation and participation in such international art events in Paris, Millon Auction House organizes an online sale. Featuring a diverse selection of artworks encompassing the countless styles from artists across the North Africa & Middle-East, Millon’s upcoming Modern & Contemporary Middle Eastern Art sale will take place as an online-only sale open for bidding from 24–31 October.

 

Un nouvel événement tout aussi important pour la scène artistique iranienne est la première exposition de Gagosian pour Mehdi Ghadyanloo sur un autre continent, Hong Kong le 22 septembre. Nous attendons avec impatience son exposition à Paris, peut-être l'année prochaine.

Je pense que nous trouverons davantage d'œuvres d'art iraniennes sur les murs des galeries pendant ces deux foires internationales d'art à Paris. Pour clore cette période d'émancipation des artistes du Moyen-Orient et de participation à ces événements artistiques internationaux à Paris, la maison de vente aux enchères Millon organise une vente en ligne. Présentant une sélection variée d'œuvres d'art englobant les innombrables styles d'artistes d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, la prochaine vente d'art moderne et contemporain du Moyen-Orient de Millon aura lieu sous forme de vente en ligne uniquement, ouverte aux enchères du 24 au 31 octobre.

Vente à venir fin octobre

 

Zahra JAHAN-BAKHS DEVINOY

Spécialiste du département Art Moderne & contemporain Middle-East

15 September 2022