Partie de Coran Andalou Manuscrit en arabe,...

Lot 240
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR
Result with fees
Result : 2 000 EUR

Partie de Coran Andalou Manuscrit en arabe,...

Partie de Coran Andalou
Manuscrit en arabe, de 6 feuillets sur parchemin, calligraphié en "maghribi" brun de onze lignes par page, avec des signes diacritiques en vert, rouge et bleu. Titre de Sourate 28 "Al Qasas" et le nombre de versets enluminé à l'or cerné de noir, prolongé par un médaillon marginal orné de palmettes et de rinceaux dorés dans un cercle cranté à l'encre verte. Les versets sont séparés par une feuille trilobée, les groupes de cinq versets marqués par une palmette en forme de "ha'", les groupes de dix versets séparés par une fleurette. Le manuscrit commence par S. 27, v.89, et s'achève par S.28, v.50. Mention coupée d'un waqf sur le dernier feuillet " 'amal yid Muhammad b. Muhamma b...".
Afrique du Nord, vers 1300
16 x 16 cm

A North African Qur'an Section, 14th century,
Arabic manuscript on vellum, C. 27:89 - 28:50, 6ff., 11ll. in brown "maghribi" script, each verse marker with gold three-lobed roundel, 5th verses marker within gold "ha'", 10th verses marker within gold rosace, diacritics in red, green and blue, title of S. 28 illuminated in gold with a border illumination in form a palmette.

L’analyse paléographique du manuscrit indique une date au tournant des XIIIe - XIVe siècles. L’élongation horizontale des lettres ṣād / ḍād et ṭā’ / ẓā’ est quelque peu archaïsante et rapproche notre manuscrit d’un coran conservé au Musée des Arts Turcs et Islamiques d’Istanbul sous la côte 360 et attribué par Martin Lings à l’Espagne, XIIIe siècle. Si la séparation des versets par un dispositif trilobé doré est courante pour cette typologie, le prolongement de ce motif par une ligne noire pointée semble plus rare. Il se retrouve notamment sur un manuscrit conservé au Metropolitan Museum of Arts sous la côte 2004.90 et attribué au sud de l’Espagne ou au Maroc, circa 1306, ou encore à la Bibliothèque nationale de France dans le manuscrit Arabe 385 pour lequel la BnF propose aujourd’hui l’attribution « Espagne (?) 1304 ». Enfin, un dispositif prolongeant les titres de sourates très proche de celui rencontré dans notre ensemble est décrit par Will Kwiatkowski dans un manuscrit qu’il attribue à Grenade ou Valence, XIIIe siècle.

Une partie de ce même coran a été vendue chez Millon, 29 novembre 2017, lot 230.
Nous remercions Etienne Muller, élève en codicologie arabe à l'EPHE, pour ces informations.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue