CHINE, début de la période des Zhou Occidentaux, XIe-Xe siècle avant J.-C.

Lot 83
40 000 - 50 000 €

CHINE, début de la période des Zhou Occidentaux, XIe-Xe siècle avant J.-C.

Les enchères en live ne seront pas acceptées sauf inscription préalable auprès de la MAISON DE VENTE et dépôt d’une caution par lot.
Contact :
jblancard@millon.com
T. +33 1 47 27 93 29

如欲透過網上競拍,只接受透過拍賣公司預先註冊,並繳交欲拍拍品之保證金。
煩請聯繫: jblancard@millon.com
電話:+33 1 47 27 93 29

We won’t accept internet live bids unless you register to our Auction House with a deposit for each lot.
Contact : jblancard@millon.com
T. +33 1 47 27 93 29

Exceptionnel masque
en bronze de patine verte et brune, figurant un Taotie, moulé en deux parties se joignant au niveau de l’arête centrale du nez, les traits du monstre ou « glouton », à savoir nez, cornes, yeux, oreilles et crocs, traités en haut relief et soulignés de motifs stylisés incisés.
Au revers, le long du bord médian de chaque partie, apparaissent deux petits anneaux confirmant que le masque était probablement une pièce d’applique.
Traité dans un style large et vigoureux, ce taotie à cornes de bélier a conservé des marques de son enfouissement dans le sol: les traces d'une natte de bambou sur laquelle il a sans doute reposé se sont incorporées par endroits au métal, prenant la même teinte verte que la très belle patine de l'objet.
Il est cependant difficile d’en déterminer la signification précise. Le terme Taotie, qui apparaît dans les « Annales du Royaume de Lü » de la période du Printemps et Automne (VIIIe-Ve siècle avant J.C.), a été approximativement traduit par « glouton », pour son aspect féroce et dévoreur. Mais depuis que les bronzes archaïques chinois ont attisé l’intérêt du monde occidental, et particulièrement dès la première moitié du Xxe siècle, les théories se sont succédées ou côtoyées quant à sa signification : simple motif décoratif, figuration symbolique des sacrifices aux ancêtres lors des rituels, esprit protecteur de l’âme des défunts, toutes les explications ont été tentées, sans qu’aucune puisse jamais être prouvée dans la mesure où aucun texte écrit contemporain n’a pu et ne pourra venir corroborer ces interprétations.
H. 32 cm – L. 34 cm
Reproduit dans :
D. Lion-Goldschmidt et J.-C. Moreau-Gobard, Arts de La Chine, Office du Livre, Fribourg, 1960, pl. 33, pp. 80-81.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com