ANTHOLOGIE D'OEUVRES POÉTIQUES

Lot 111
100 000 - 150 000 €
Résultat: 100 000 €

ANTHOLOGIE D'OEUVRES POÉTIQUES

DE ATTÂR, SAADI, NIZÂMI, JÂMI, HÂTEFI ET HELÂLI COMPILÉE ET COMMANDITÉE PAR «NIMATULLAH ALMUSHTAHIR BI-KHALIFA» CALLIGRAPHIÉE PAR «ALI REZA AL-KÂTIB» EN L'ANNEÉ 972 DE LA HIJRA DU PROPHÈTE (1564) UNE SIGNATURE «AMAL MAHMUD» SUR LA MINIATURE 12B

Manuscrit poétique de 103 feuillets (206 pages) de quatorze lignes par page en «nastaliq» noir sur fort papier beige à semis d'or sur deux colonnes, probablement exécuté dans l'atelier royal de Boukhara. Au début un double frontispice enluminé pleine page décoré de quatre cartouches ornés d'invocations en «kûfi» blanc. Sur les deux du haut: «Allah wa lâ siwâh», sur les deux du bas: «Wa lâ ... illallâh». Les deux colonnes de textes sont encadrées par des petites marges à décor floral doré sur fond bleu nuit, vert ou beige. Les grandes marges sont décorées de fleurs et de cinq médaillons polylobés ornés de rinceaux dorés. (Mouillures, usures et salissures. Restaurations au feuillet 26). 23 MINIATURES ILLUSTRENT LE MANUSCRIT Reliure rapportée, sans rabat, recouverte de cuir et velours rouge dans laquelle sont incrustées trois mandorles décorées de rinceaux. Ecole de Boukhara, signé «Ali Reza al-kâtib» en l'année 972 de l'Hégire du Prophète (1564) au colophon, au-dessus de la miniature 103A. Dim. 27.5 x 18 cm Dim des miniatures: 17,5 x 10 cm Provenance: Vente publique, Ader-Picard-Tajan, 17 novembre 1992, n° 293. Une signature «Amal Mahmud» est inscrite sur le tambourin d'une musicienne au bas de la miniature 12B Le nom du commanditaire apparaît au feuillet 61B, au-dessus de la porte entrouverte une inscription: «Sâhibuhu Nimatullah al-mushtahir bi-khalîfa» (Son possesseur - ou ici son auteur - est Nimatullah connu sous le nom de Khalîfa). Le nom de Nimatullah est aussi cité par l'auteur au feuillet 4A dans une longue phrase de la préface. Ces trois miniatures portent la titulature du souverain chaybanide Abul Ghâzi Abdullah Bahadur Khân (1556- 1598) Neuf titres sur «sarlowh» enluminé, interviennent aux feuillets suivants: 5B: emplacement de titre non inscrit. 22B: «An il-Bustân» 36B: «An Khosrow wa Shirîn» 53B: «An Tuhfat al-Ahrâr» 59A: «An subhat al-Abrâr» 67B: «An Yusuf wa Zulaykha» 84B: «An Guy wa Chowgan» 89B: «An Leyla wa Majnûn» 96B: «An Shah wa Geda» 23 MINIATURES DE L'ÉCOLE DE BOUKHARA ILLUSTRENT LE MANUSCRIT AUX FEUILLETS SUIVANTS: 5A: Nimatullah Khalifa représenté ici par un maître Sufi présente son livre aux lettrés de l'époque. 7B: Attâr, «Mantiq al-Teyr» Sheikh Sanan voit une beauté grecque à la fenêtre d'un palais inscrit «Fi ayyâm al-dawlat al-Khâqân al-zamân Abul-Ghâzi Abdullah Bahâdur Khân khalada allâhu taâla mulkuhu wa sultânuhu»: Au temps du règne du Khâqân de l'époque Abul- Ghâzi Abdullah Bahâdur Khân que Dieu le très haut perpétue son règne et son pouvoir. 12B: Attâr, «Mantiq al-Teyr» Sheikh Sanân participe à un banquet donné par la beauté grecque. Noter l'inscription en bandeau sur la partie supérieure de l'arche qui répète l'inscription de la miniature 7B et ajoute: «wa afâda ala-l-âlamîne wa zâda hisâbuhu»: qu'il perpétue son règne et augmente son rayonnement. SUR LE TAMBOURIN QUE TIENT UNE MUSICIENNE ON PEUT LIRE «AMAL MAHMUD» 21B: Attâr, «Mantiq al-Teyr» La beauté grecque expire en présence du Sheikh Sanân et de ses disciples. 22A: Attâr, «Mantiq al-Teyr» Les disciples du Sheikh Sanân regardent la scène détaillée sur la miniature 21B. 26B: Saadi, «Bustân» Un derviche Sufi ambulant est présenté au Roi. Ses bras sont en position du lam-alif. 32B: Saadi, «Bustân» Un homme compatissant, ayant trouvé un chien assoiffé dans le désert, tire de l'eau d'un puits pour l'abreuver. 35B: Saadi, «Bustân» Un des deux mendiants qui avaient tenu des propos outrageant au sujet du roi Saleh s'adressent au gouverneur. 49A: Nizâmi, «Khosrow wa Shirîn» Shapur amène Farhâd au palais de Shirîn. 53A: Nizâmi, «Khosrow wa Shirîn» Un proverbe concernant la queue du loup est illustré sous la forme d'un rebus. 61B: Jâmi, «Tuhfat al-Ahrâr» Un derviche tombe de la terrasse d'un palais. Sur le haut de la porte entrebaillée est inscrit: «Sâhibuhu Nimatullah almushtahir bi-khalîfa»: Son propriétaire est Nimatullah connu sous le nom de Khalifa. Probablement personnifié par le derviche tombant du toit. Dans le haut de la miniature à droite en bandeau, la même inscription que sous la miniature 7B. Elle s'arrête à «taâla». 67A: Jâmi, «Tuhfat al-Ahrâr» Deux personnages en prière. 76B: Jâmi, «Yusuf wa Zulaykha» Zulaykha a envoyé Yusuf dans le parc. 80B: Jâmi, «Yusuf wa Zulaykha» Eblouies par la beauté de Yusuf, Zulaykha et ses suivantes se coupent les doigts en épluchant une orange. 84A: Jâmi, «Yusuf wa Zulaykha» Yusuf conseille à Zulaykha de se retirer dans une maison de prière et de louanges à Dieu. 86B: Arefi, «Guy-o Chowgan» Le jeu de polo Un jeune roi s'aperçoit qu'un derviche assiste à ses performances. 89A: Arefi, «Guy-o Chowgan» Le roi tient un livre (l'Anthologie) face à un derviche qui pourrait être Nimatullah. 90B: Hâtefi, «Leyla wa Majnûn» Majnûn assis dans le désert, entouré d'animaux sauvages tandis que ses compagnons s'approchent de sa retraite. 93B: Hâtefi, «Leyla wa Majnûn» Majnûn emmené au campement de Leyla. 95B: Hâtefi, «Leyla wa Majnûn» Majnûn se retire dans la montagne. 96A: Helâli, «Shah wa Darwish» Un serviteur tend au roi un sceau. 98B: Helâli, «Shah wa Darwish» Le derviche arrive dans l'enceinte royale et le roi reçoit un sceau. 103A: Le jeune prince agenouillé fait le geste du lam-alif. Bibliographie et références concernant le calligraphe Ali Reza al-Kâtib: - Mehdi Bayani, «Ahval va-Asar-e Khoshnevisan», vol. II, pp. 464-466. - Huart, p. 253. - Qadi Ahmed, pp. 171 et 172. - Ali Reza Al-Kâtib a signé les deux manuscrits suivants: - un «Teymur-Name» de Hatefi en 976 (1568), conservé à l'Institute for Oriental Studies, Tashkent, Ouzbekistan - un «Yusuf wa Zulaykha» en 980 (1572), publié dans Islamic Paintings in the Israel Museum, Jerusalem, 1984 Bibliographie concernant l'oeuvre: - Assadullah Souren MELIKIAN-CHIRVANI, «The Anthology of a Sufi Prince from Bokhara», Article n°13 dans «Persian Paintings from the Mongols to the Qajars», 2000, I.B. Tauris Publishers, London, New York in association with the Center of Middle Eastern Studies University of Cambridge. Cette magistrale étude de notre manuscrit nous a permis d'élaborer cette fiche de présentation du manuscrit de la Collection de Monsieur S., et nous en sommes reconnaissant à Monsieur Melikian. Abolala SOUDAVAR, «Art of the Persian Courts», N.Y. 1992, pp. 210-215. Yves PORTER: Cahier d'Asie Centrale, «Remarques sur la peinture à Boukhara au XVIe siècle», N°5/6, 1998 Références: - Un manuscrit, «Bustân» de Saadi, fait pour Tursun, vizir de Abdallah Khân, daté 969 (1561), dont les miniatures en partie exécutées et signées par Mahmud Muzahhib, présentent les mêmes caractéristiques. Christie's, 4 octobre 2012, Londres, lot n°14, et précédemment, Christie's, Londres, 7 octobre 2008, lot 175. - Musée du Louvre, Miniature d'un «Leila wa Majnûn», Inv. N°MAO 713. Cette miniature très proche des nôtres est décorée d'un texte blanc sur bleu en bandeau comme dans les miniatures de notre manuscrit. Mêmes marges et mêmes «jadvals» au verso. - Smithsonian Institute, Freer Gallery, Miniature d'un «Khamseh» de Nizâmi, Inv. N°F1967.8. Cette miniature très proche des nôtres possède des marges au pochoir identiques et au verso les mêmes «jadvals».


Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
MILLON DROUOT
19 rue Grange-Batelière
75009 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com


MILLON TROCADÉRO
5 avenue d'Eylau
75116 Paris
T. +33 (0)1 47 27 95 34
contact@millon.com