MILLON et l’expert du département photographie, Christophe GOEURY, orchestraient la première vente jamais dédiée à Claude DITYVON.
Pour cet événement, l’émulation était à son comble ce mardi à l’Hôtel DROUOT. Collectionneurs avisés de toutes nationalités, institutions hexagonales et internationales de renom se sont livrés à de belles batailles d’enchères pour acquérir les œuvres de ce poète du regard. Chacun des thèmes chers à l’artiste, passionné par son époque, a trouvé écho auprès des amoureux de la photographie. De ses images relatives à mai 68, en passant par l’univers du travail, la vie rurale, la rue ou encore l’Homme, l’œil de DITYVON a conquis les enchérisseurs qui ont su percevoir son incroyable talent à travers chacun de ses clichés.

Les épreuves de mai 68 qui ouvraient cette vacation ont pulvérisé leurs estimations. Véritables témoignages historiques de ce soulèvement social mythique, ces images à la composition gracieuse et à l’ambiance cinématographique ont conquis les acheteurs, enregistrant 91% de lots vendus et triplant les estimations d’une grande majorité de lots. Des résultats qui hissent Claude DITYVON au rang des rares photographes reconnus ayant immortalisé les événements.