LIVRES ANCIENS ET MODERNES

· Manuscrits et ouvrages anciens du XIIIe au XVIe s. dont Ortelius, Cronica Cronicarum, Commines, etc.

· Histoire dont très rare ouvrage de Louis XVI, livres de fêtes, militaria - Révolution Française dont rare exemplaire en provenance de Robespierre - Napoléon et Empire ;

· Littérature ;

· Nombreux livres illustrés modernes dont Foujita, Dali, Zadkine, Kandinsky, Laboureur, etc. ;

· Beaux-Arts - Architecture ; Sciences - Arts et métiers ;

· Littérature moderne, avec important ensemble de et autour de CELINE (dont lettres autographes et nombreuses éditions originales) ;

· Voyages - Géographie ;

· Paris et environs ; Régions diverses ;

Ouvrages anciens du XIIIe s. jusqu’à 1620

435. ORTELIUS (Abraham). Theatre de l'univers, contenant les cartes de tout le monde avec une brieve declaration d'icelles. [Anvers], [Plantin], 1581.

In-folio de (4) ff. (dont titre gravé), 89 (sur 93) cartes sur double page, (4) ff.

Première édition en français du Theatrum Orbis Terra. Manque les cartes 9, 16, 17 et 49. Manque le f. avec le portrait et le premier f. de la préface, et les 2 derniers ff. de table et colophon. Important manque marginal au titre (atteignant presque l'encadrement), déchirure en marge du planisphère (1) atteignant légèrement la gravure (mais sans manque à celle-ci, seulement en marge), déchirure sans manque à la carte de l'Afrique (4), carte de l'Angleterre (10) déchirée et en grande partie manquante, carte du Pays de Galles (11) désolidarisée, carte de l'Espagne (13) désolidarisé et aux marges courtes et déchirures avec petits manques, déchirure à la pliure sans manque à la carte des Pays-Bas (25), déchirure à la pliure sans manque à la carte du Brabant (28), lég. rousseurs à la carte du Danemark (38), lég. rousseurs à la carte du Frioul (59), déchirure à la pliure sans manque et lég. rouss. à la carte de l'Illyrie (74), lég. rousseurs à la carte de la Pologne (79), déchirure à la pliure sans manque et mouillures claires marginales à la carte de la Barbarie (90), lég. rouss. à la carte de la Grèce (93). Hormis ces défauts, et à l'exception de qqs petites pliures ou déchirures marginales sans gravité, le reste des cartes est en bon état.

Veau ép. Reliure très endommagée, avec importants manques de cuir, plats quasiment détachés.

Estimation : 4000 / 6000 €

422. FERRARO (Pirro Antonio). Cavallo frenato di Pirro Antonio Ferraro Napolitano, cavalerizzo della Maesta cattolica di Filippo II. Re di Spagna N S. Nella real cavallerizza di Napoli […] Naples, Antonio Pace, 1602.

2 parties de [3] 159 pp., [2], 1 ff.bl., 320 pp., 1 ff.n.ch. reliées en 1 vol. in-folio, maroquin fauve ép., dos à nerfs orné, multiple filets dorés et estampés à froid encadrant les plats, motif central doré. Importante et riche illustration gravée sur bois composée d'un titre général, de 4 titres de report, de 6 figures à pleine page l'une rehaussée en coloris d'époque et de 4 figures in-texte dans la première partie et de 4 titres et 180 figures in-texte dont 90 à pleine page pour la seconde partie. Vignettes, bandeaux et culs-de-lampe sur l'ensemble.

Edition originale rare de cet ouvrage célèbre écrit par Pirro Antonio Ferraro, écuyer du roi d’Espagne Philippe II et fils de Giovanni Battista, maître de la première école d’équitation napolitaine. La première partie comprend le traité de Giovanni Battista Ferraro révisé par son fils sur les différentes races de chevaux et la manière de les élever, ainsi qu'un examen de médecine et des soins à donner aux chevaux. La deuxième partie, divisée en quatre livres et richement illustrée concerne les différents types de mors, museroles et brides employés en Italie, en Espagne, en Pologne et en Turquie.

Qqs restaurations anciennes à la reliure, feuillet du titre général inversé avec le feuillet du titre de report du premier livre de la première partie qui a une petite perforation entraînant un petit manque sur la figure au verso, quelques erreurs de pagination sans manque, petite tâche d'encre sur qqs feuillets.

Bel exemplaire néanmoins dans une authentique reliure en maroquin d'époque et resté très frais.

Estimation : 4000 / 5000 €

420. Cronica Cronicarum. abbrege et mis par figures descentes et rondeaulx, contenant deux parties principalles dont la premiere commencat a la creation du monde sera ordonnee : distincte par les cinq aages iusques a ladvenement de nostre seigneur Jesu christ… La Seconde partie commencat a lincarnation de nostre Seigneur fera mention du sixiesme aage jusques a present…Nouvellement imprime a Paris. Paris, François Regnault, [1532].

In-4 gothique de LVI, XXX, XXIV (Descente et ligne des roys françoys) ff. Veau brun ép., dos à nerfs orné, double encadrement de filets à froid avec petits fleurons dorés en écoinçons et fleuron doré central.

Rare deuxième édition, in-4, de la Cronica chronicarum abregee parue la première fois chez Regnault en 1521 (qui était quant à elle imprimée uniquement au recto de ses 32 ff., que l'on trouve parfois collés entre eux et réunis en rouleau).

Impression gothique, illustrée de très nombreux bois dans le texte, tous en coloris d'époque : portraits de personnages historiques (dont Henry VIII, Charles Quint, François Ier…), scènes bibliques, vues de villes (on retiendra notamment au f. xlv, l'une des plus anciennes vues réalistes de Paris), arbres généalogiques et blasons, tous en polychromie et très nombreuses lettrines et «rondeaux» (cercles contenant les noms des personnages placés a la manière des généalogies historiques ou du Fasciculus temporum) rehaussés en jaune ; les titres des 3 parties sont placés chacun dans un bel encadrement Renaissance historié également rehaussé en polychromie.

Reliure très frottée, dos en grande partie manquant ; fine mouillure claire marginale par endroits, une déchirure sans manque en marge inf. du f. viii (1e partie), une petite déchirure avec manque sur un bois du f. V (1e partie), petit manque marginal au f. ii (1e partie), déchirure sans manque au dernier f. de la 2e partie, petite déchirure avec manque en marge int. du 1er f. de titre. Hormis les défauts d'usage de la reliure et les quelques petits défauts de papier mentionnés (sans gravité) mentionnés ci-dessus, très bon exemplaire bien conservé dans sa reliure d'époque, aux bonnes marges et aux coloris frais. (Brunet, II, 1862 ; Graesse, II, 145 ; Adams C-1495.)

Estimation : 3000 / 5000 €

436. SEYSSEL (Cl.), AUTON (J.), SAINCT-GELAIS (J.), GODEFROY (Th.). Histoire de Louys XII, Roy de France, père du peuple, et des choses memorables advenües de son règne, depuis MCCCCXCVIII, iusques a l'an MDXV. [puis] de l'an MDVI, iusque en l'an MDVIII. [puis] Es années 1499, 1500, & 1501. Tant en France, que au recouvrement du Duché de Milan, en la conqeste du Royaume de Naples, & autres lieux [puis] tant en France, Italie que autres lieux, en l'année MDII. [puis] et de plusieurs choses memorables advenües en France, & en Italie, iusques en 1510. Paris, Pacard, 1615.

5 parties de 3 ff.n.ch., 447 pp., 8 ff.n.ch., 3 ff.n.ch., 388 pp., 10 ff.n.ch., 5 ff.n.ch., 356 pp., 2 ff.n.ch., 1 ff.bl., 188 pp., 3 ff.n.ch., 315 (1) pp. en 2 vol. in-4, veau marbré, dos à nerfs ornés (reliure XVIIIe s.). Grandes vignette sur les titres, nombreux bandeaux, lettrines et grands culs-de-lampe gravés sur bois dans le texte.

Nouvelle édition donnée par Jean d'Auton avec des corrections et d'autres pièces du temps mises en lumière par Théodore Godefroy. (Brunet V, 336.)

Ces annales se trouvent parmi les manuscrits de la bibliothèque Impériale. Théodore Godefroy en fit imprimer les 4 premières années, en 1615 in 4 à la suite de l'histoire de Louis XII de Claude Seyssel réimprimée la même année. Les quatre dernières années sont restées en manuscrit.

Il est a regretter que ces annales n'aient pas été publiées en entier ; car l'auteur, témoin de la plupart des faits qu'il rapporte s'était en outre procuré d'excellents mémoires sur les autres. Il est souvent entré dans des détails qui, pour être longs n'en sont pas moins curieux.

Bel exemplaire, petit accroc à une coiffe, restauration ancienne à un mors, petites rousseurs et petites mouillures claires par endroits.

Estimation : 1800 / 2000 €

419. COMMINES (Philippe de). Cronicque et histoyre faicte & composée par feu messire Philippe de Commines Chevallier seigneur Dargenton, contenant les choses advenues durant le regne du Roy Loys Unziesme, tant en France, Bourgongne, Flandres, Arthois, Angleterre que Espaigne et lieux circunvoisins. Nouvellement reveue et corrigee avec plusieurs notables mis au marge. [Paris], Pierre Gaudoul, 1529.

In-4 gothique de (4), CVI ff. Vélin souple ép. Important manque de vélin en haut du 2nd plat, manque de vélin au coin sup. du premier plat, taches brunes. Beau titre dans un encadrement Renaissance avec la marque du libraire Pierre Gaudoul (à la licorne et à la salamandre).

Rare édition des Mémoires de Philippe de Commines (première partie seule ; la seconde partie couvrant le règne de Charles parut chez de Marnef en 1528 puis 1529) publiée peu de temps après l'originale (Galiot du Pré, Paris, 1524). Déch. sans manque en marge du f. iii, mouillure claire par endroits. (Brunet, II, 189.)

Estimation : 1500 / 2000 €

430. LE PETIT (Jean François). La Grande Chronique ancienne et moderne de Hollande, Zelande, Westfrise, Utrecht, Frise, Overyssel & Groeningen, jusques à la fin de l'An 1600. Receüillies tant des histoires desdites Provinces, que de divers autres Auteurs. Dordrecht, Guillemot, 1601.

2 vol. in-folio de 11 ff.n.ch., 652 pp., 240 pp., 9 ff. de table & 8 ff.n.ch., 779 pp., 8 ff. de table. Vélin à rabats, dos lisses, titres à l'encre.

Edition originale de cette chronique généalogique. Le premier volume consiste en grande partie en la traduction de «Divisiekroniek» du moine Cornelius Aurelius (1517). Le second volume est beaucoup plus intéressant, curieux et original car les événements relatés (1556 - 1560) sont basés pour la plupart sur le témoignage de l'auteur. «Ouvrage aujourd'hui assez rare» selon Brunet III, 991.

Bel exemplaire illustré de 2 titres-frontispices, d'un portrait de l'auteur et de 57 portraits des comtes de Hollande, gouverneurs et gouvernantes des Pays-Bas par van Sichem.

Jean-François Le Petit, chroniqueur protestant, né à Béthune vers 1546 et mort en Hollande après 1615 avait été greffier de Béthune. Ayant quitté la religion catholique, il se réfugia à Aix-la-Chapelle.

Estimation : 1200 / 1500 €

434. MORIN (Jacques). Les Armes et blasons des chevaliers de l'ordre du Sainct Esprit creez par Louys XIII roy de France et de Navarre. Paris, Firens, sd (1623).

In-4, vélin crème, dos lisse. Faux-titre, titre-frontispice, 1 ff. de dédicace, 1 ff. d'avertissement, 78 ff. de blason, 1 ff. de table, 1 ff. de privilège.

Magnifique ouvrage où sont gravées les armes des chevaliers et commandeurs de l'Ordre du Saint-Esprit créés par Louis XIII lors du chapitre tenu en 1619, en commençant par celles de Louis XIII, suivies de celles de Henri de Bourbon, puis de François de la Rochefoucault, etc.

Les armoiries et cartouches (surmontés de la colombe du Saint Esprit et des flammettes de la Pentecôte) furent gravés par Pierre Firens, membre de l’importante famille de graveurs et marchands d’estampes, originaires d’Anvers mais qui se fixèrent à Paris au début du XVIIe siècle. Il grava de nombreux portraits et scènes pour Louis XIII et son entourage. (Saffroy I, 4809.

Bel exemplaire où tous les blasons ont été coloriés à l'époque. Petites restaurations en marge de 2 feuillets.

Estimation : 1200 / 1500 €

431. Manuscrit fin XIVe siècle. 198 ff. manuscrits sur vélin (calendrier 12 ff., 1 f. blanc, 108 ff., 1 f. bl., 32 ff., 1 f. bl., 46 ff., 1 f. bl.), réglés, très nombreuses lettrines à l'encre rouge et bleue, 4 belles lettrines dorées à bordure de feuillage. Feuillet de titre imprimé "Psalmi Davidis" Paris 1681.

Maroquin brun XVIIe s., dos à nerfs richement orné, encadrement à la Du Seuil sur les plats, fermoirs (l'un des 2 fermoirs manquant), roulette dorée sur les coupes et les chasses, tr. dorées. Coiffe inf. manquante, petite galerie de ver en coiffe sup., 2 premiers ff. manuscrits (calendrier janvier et février) brunis.

Estimation : 1000 / 1200 €

426. Gravures - VOS (Maarten de). Recueil composite de 5 suites de gravures début XVIIe s. (1606) par Thomas de LEU & Jean LECLERC d'après Maarten DE VOS (1532-1603), représentant des ermites et anachorètes :

- [Trophaeum vitae solitarae] (1) planche titre gravée et 24 planches gravées (1, 3-25 ; manque la pl. 2) par Thomas de Leu (petite déchirure marginale restaurée en bas de la planche titre) ;

- [Sylvae Sacrae], suite de 23 gravures (2-24 ; manque la pl. 1 et/ou le titre) par J. Leclerc, Charles Van Boeckel et Isaac Briot (reliée entre le titre et les 25 planches de la suite susnommée) (lég. mouillure claire) ;

- [Soltitudo sive vitae patrum eremicolarum]… Titre et 29 planches (1-29) gravées par Thomas de Leu (titre détaché, gravure 24 - Anub - en double, l'une détachée et l'autre restaurée avec manque important dans la partie sup. de la gravure, restauration à l'angle de la pl. 23)

- [Monumenta sanctioris philosophie quam severa anachoretarum disciplina vitae et religio docuit. Sylvae Sacrae.] ou [Oraculum Anachoreticum] Planche titre gravée [Sylvae Sacrae] et 23 planches (1-12, 14-24 ; manque la pl. 13) (titre détaché avec marges coupées, déchirure sans manque mais avec atteinte à la légende de la gravure de la planche 17)

- Solitudo sive vitae foeminarum anachoritarum, Titre et 24 planches (marges de la pl. 6 abîmées et restaurées avec atteinte en haut de la gravure, frotté sur l'angle sup. droit de la gravure 7, lég. mouillure claire).

Soit en tout 128 planches gravées (dont 3 volantes) réunies dans un album petit in-4 oblong (19,5 x 24 cm), ½ veau post. (XIXe s.). Rare.

Estimation : 1000 / 1500 €

432. Manuscrit XIIIe s. 4 feuillets de manuscrit sur parchemin extrait d'un petit psautier, 2e moitié du XIIIe s. (vers Carpentras ?), lettrines et bouts-de-ligne finement enluminés à décor de feuillage or, bleu et rouge, décors d'animaux (lièvres, chiens, cerf, singes et colombe, scènes de chasse) et chimères. Dim. de chaque feuillet : 11 x 8 cm. (sous encadrements modernes). Nombreux petits manques sinon bel ensemble. 

Estimation : 600 / 800 €

Equitation – Cheval

338. RIDINGER (Johann Elias). Représentation et description de toutes les leçons des Chevaux de Manège et de la Campagne, dans quelles occasions on s'en puisse servir. - Remarques du carroussel. Augsbourg, Ridinger, 1760-1761.

2 parties de [1] 46 pl., 36 pp., 16 pl., 8 pp. reliées en 1 vol. grand in-4, basane marbrée, dos à nerfs orné. 1 ff. de titre bilingue allemand / français au milieu duquel se trouve une jolie vignette représentant un cheval, 36 pp. de texte à 2 colonnes allemand-français et 46 planches représentant les différents exercices du manège. Chacune d'elles a un titre en allemand et en français. Comme souvent, on trouve à la suite, les «Remarques du carrousel», opuscule de 8 pp. de texte à 2 colonnes allemand-français avec 16 planches dont les 15 premières représentent des cavaliers exécutant les diverses figures du carrousel, et la dernière le plan de terre du manège et des directions suivies par les cavaliers.

Jean-Elie Ridinger (1698-1767), peintre et graveur allemand, est surtout connu pour ses peintures animalières et ses scènes de chasse, mais son œuvre hippique est aussi très importante.

Les tableaux de Ridinger sont assez rares, ses dessins le sont moins et ses gravures sont nombreuses et très répandues. Cependant les suites de planches sur le manège et ses ouvrages sur les chevaux sont rares et recherchés. (Menessier de la Lance II, 428.)

Très bel exemplaire, des plus rares aussi bien conservé.

Estimation : 6000 / 8000 €

307. EISENBERG (Baron d'). L'Art de monter à cheval, ou description du manège moderne, dans sa perfection. Expliqué par des leçons nécessaires, & représenté par des figures exactes, depuis l'assiette de l'homme à cheval, jusqu'à l'arrest ; accompagné aussi de divers mords pour bien brider les chevaux. Gravé par B. Picart. Nouvelle édition augmentée d'un Dictionnaire des termes du manège moderne. Amsterdam & Leipzig, Arkstée & Merkus, 1759.

Petit in-folio à l'italienne, titre-frontispice, (4) ff. (dédicace, avertissement, table des matières), 55 planches avec notice explicative sur un feuillet en regard, 4 planches de sept mors avec un feuillet explicatif, 76 pp. (Dictionnaire des termes du manège moderne, à la date de 1747). ½ veau ép., dos lisse. Reliure très usagée, déchirure avec manque en marge inf. du frontispice touchant un peu la gravure, petite déchirure angulaire avec manque au f. de titre, petite déch. sans manque en marge de la pl. 1, infimes rousseurs par endroits sinon bon état intérieur, bonnes marges.

Sixième et dernière édition, la plus complète, renfermant 59 planches dessinées par le baron d'Eisenberg et gravées par B. Picart. Le Dictionnaire des termes du manège moderne avait été publié et vendu antérieurement (1747) et ensuite joint à la Description du manège moderne et, plus rarement, à l'Anti-Maquignonnage.

Le baron d'Eisenberg, écuyer, hippologue et dessinateur allemand du XVIIIe siècle a laissé peu d'éléments de sa biographie.  «Le peu que l'on sait de sa vie nous est appris par ses ouvrages. Il passa une partie de sa jeunesse à «monter et manéger» à la cour de Saxe-Weimar puis il entra au service de l'Empereur. Il fut Grand-Écuyer du comte de Daun, vice-roi de Naples et demeura six ans dans cette ville. Il alla ensuite à Vienne, où il fut l'élève de M. de Regenthal, écuyer du manège impérial, et semble avoir assisté, en 1711, au couronnement de l'Empereur Charles VI à Francfort, car il nous donne le portrait détaillé du cheval que montait le souverain pour cette cérémonie. Il résida plus tard, pendant quelques années, en Angleterre et y publia, en 1727, la première édition de son Manège Moderne qu'il dédia au roi George II (...). Mais il revint ensuite dans les États de l'Empereur, et, en 1753, il était en Toscane, directeur et premier écuyer de l'académie de Pise. Il vivait probablement encore en 1764, année où fut publiée la seconde édition de l'Anti-Maquignonage.» (Mennessier de La Lance, I, 438).

Estimation : 3000 / 4000 €

340. SAUNIER (Gaspard de). L'art de la cavalerie, ou la manière de devenir bon écuyer par des règles aisées & propres à dresser les chevaux à tous les usages, que l'utilité & le plaisir de l'homme exigent ; tant pour le manège, que pour la guerre, la chasse, la course, le tournois ou le carousel, &c… Accompagné de principes certains pour le choix des chevaux, la connaissance que l'on doit avoir de leurs dispositions naturelles, pour les plier, avec plus de succès, aux exercices qu'on en attend, &c… avec une idée générale sur leurs maladies, des remarques curieuses sur les haras… Paris, Jombert, 1756.

In-folio de 7 ff. n. ch., 216 pp., veau marbré, dos lisse orné. Edition originale illustrée de 27 planches gravées en taille-douce dont 7 dépliantes, certaines d'après La Guérinière. Ces planches représentent des pièces de harnachement, des accessoires de manège, des plans de terre des figures de manège, les allures et enfin des cavaliers montés.

Ouvrage à caractère encyclopédique publié à titre posthume sur le manuscrit de l'auteur. Saunier avait été consciencieusement instruit à l'école de Versailles, alors très en vogue. Sa position à cheval est à quasi identique à celle de La Guérinière. Pour le dressage, il montre en général de la patience, recommande souvent la légèreté de la main et proscrit les châtiments violents et inutiles. Son livre est aussi parsemé d'anecdotes curieuses et intéressantes. S'il est assez facile de trouver «La parfaite connoissance des chevaux», ses deux oeuvres posthumes «Les vrais principes de la cavalerie» et «L'Art de la cavalerie» (le plus important de ses ouvrages) sont beaucoup plus rares.

(Mennessier, II, 491.) Coiffes et coins usagés, nombreuses épidermures, bon état intérieur.

Estimation : 1000 / 1500 €

Histoire

492. [LOUIS XVI (Louis-Auguste, Dauphin)]. Maximes morales et politiques tirées de Télémaque imprimées par Louis-Auguste, Dauphin. Versailles, De l'Imprimerie de Mgr le Dauphin, dirigée par A. M. LOTTIN, Libraire & Imprimeur ordinaire de Monseigneur le Dauphin, 1766.

In-8 de 36, (ii) pp. Maroquin rouge postérieur (XIX° s.), dos lisse finement orné, titre doré, encadrement de filets dorées et rais-de-cœur à froid, pointillé doré sur les coupes, filet et pointillé doré sur les chasses, sous étui en maroquin long grain brun foncé, un côté façon dos lisse au titre doré, double encadrement de filets dorés avec fleurs de lys en écoinçons et armes de France au centre des plats. (Petits frottés au dos et aux coupes du livre, coupure sur un plat de l'étui.)

Très bel exemplaire de ce PRECIEUX ET RARISSIME OUVRAGE composé en mars 1766 par le Dauphin âgé seulement de douze ans, futur Louis XVI, assisté de ses frères le comte de Provence et le comte d'Artois, imprimé sur les presses royales sous la direction d'Augustin-Martin Lottin (nommé imprimeur ordinaire du Dauphin le 30 décembre 1765) et tiré uniquement à 25 exemplaires.

Il est enrichi de :

- une NOTE AUTOGRAPHE de Louis XVI, slnd, 2 pp. in-16, intéressant document concernant le Service quotidien des Grands Appartements à Versailles : «A compter du 1er Janvier prochain, tous les comptes de (?), Gerard, (?), Richard &c. seront vendus à Thierry ce sera lui qui les examinera et me les apportera il payera aussi toutes les dépenses tous les mois comme par le passé. Il aura aussi à payer la dépense de Richard etc. de Barbier de Trianon et les traites de l'equipage du Daim que Guimard payoit. Voisin et Garnier s'adresseront aussi à lui à la fin de chaque quartier pour le payement de leurs depenses. Fleury me servira a table comme faisoit Guimard et donnera mes ordres pour les soupers et diners ordinaires. S'il étoit malade le 1er garçon du château apres lui le remplacera et de suite les autres. Ce sera lui qui delivera les billets au M[archan]d de Vin dont il rendra compte a Thierry. Si quelqu'un avoit une depense extraordinaire a faire il s'adressera à Thierry pour y estre autorisé. Burcy(?) restera chargé comme par le passé de tout ce qui regarde les ouvriers et le nettoyage. Il gardera aussi la clef de la cave ou sont les vins de liqueurs et mon vin d'ordinaire dont il rendra compte à Thierry.»

- Une note autographe de M. de Saint-Maigrin (fils du Duc de la Vauguyon, Gouverneur du Dauphin), 1 p. in-12 relatant une anecdote concernant cet ouvrage : «Sitot que le Dauphin (aujourd'hui régnant[biffé]) eut achevé l'impression de ce petit volume, il en fit relier plusieurs exemplaires pour faire ses presens. Le premier fut pour Louis XV son ayeul. Sa Majesté ouvrant le volume a la page 15 lut l'article IX, le relut et dit au Dauphin : 'Monsieur le Dauphin votre ouvrage est fini, rompés la planche.' Cette anecdote a été rapportée par un temoin auriculaire…»

- Une note autographe signée de Charles NODIER à l'encre violette, 1 p. in-16 : «Il est bien douteux qu'il existe d'un livre aussi rare que celui-ci un autre exemplaire broché ; mais ce qui en augmente surtout la valeur, c'est la note autographe de Mr de St Mégrin (…) Les mots 'aujourd'hui régnant' qui ont été soigneusement effacés par le second propriétaire au temps de la révolution marquent d'ailleurs que cette anecdote est antérieure à cette époque (…) On voit par l'exemplaire de M. de Pixérecour qu'elle a été vaguement connue de Lottin, mais il y manquait précisément la désignation de la page et de l'article, et c'est ce qui en fait une des particularités les plus remarquables de l'histoire contemporaine.»

- Un portrait gravé du Dauphin Louis Auguste de France et un portrait de Louis XVI gravé par Le Mire d'après Duplessis.

Le Père Berthier, adjoint du Duc de La Vauguyon gouverneur du Dauphin pour la morale et le droit public, demande au jeune garçon de rédiger 18 maximes inspirées des Aventures de Télémaque de Fénelon, l'encourageant par là-même à développer ses capacités de réflexion personnelle et de libre examen. Louis Auguste livre un travail réfléchi insistant sur le libre commerce, la récompense des citoyens et l'exemplarité morale que le Roi doit incarner. Particulièrement satisfait du travail de son illustre élève, La Vauguyon lui offre la possibilité d'en imprimer 25 exemplaires et d'en offrir un au roi. Mais la fierté du jeune prince est vite éteinte par la sévère sentence de son grand-père (relatée par la note du Saint-Mégrin), peut-être quelque peu contrarié par les différentes réflexions sur la morale et la vertu et notamment le fameux article IX : "Quand les Rois ont une fois rompu la barrière de la bonne-foi & de l'honneur, ils ne peuvent plus rétablir la confiance qui leur est si nécessaire, ni ramener aux principes de vertu & de justice les hommes à qui ils ont appris à les mépriser". La suite de cet article n'en est que plus saisissante, au regard des troubles que devra affronter le futur Louis XVI : "ils deviennent des Tyrans, leurs Sujets des rebelles, & il n'y a plus qu'une révolution soudaine qui puisse ramener leur puissance ainsi débordée, dans son cours naturel."

Ancienne collection Yemeniz (vente mai 1867), n°559. Aucun exemplaire connu de cette édition originale à la BNF ou au CCFr ; seuls 2 exemplaires connus en collection publique dans le monde (à New York - Morgan Library - et à Londres - British Library). (Brunet, II, 1218-1219.)

Estimation : 4000 / 6000 €

489. [Livre de fêtes]. L'entrée triomphante de leurs majestez Louis XIV Roy de France et de Navarre et Marie Thérèse d'Austriche son espouse, dans la ville de Paris capitale de leurs royaume, au retour de la signature de la paix generalle et de leur heureux mariage. Paris, Pierre Le Petit, Thomas Joly, Louys Bilaine, [1662].

In-folio, veau brun ép., dos à nerfs orné (dos refait à l'imitation), sous étui à rebords moderne.

Frontispice gravé par François Chauveau représentant Louis XIV recevant l'hommage du prévôt des marchands et des échevins de Paris, portrait de Louis XIV d'après Mignard (que l'on trouve seulement dans certains exemplaires), dédicace gravée, 22 planches dont 14 sur double page (représentant des monuments, les décors éphémères de Le Brun et le cortège du roi en 5 planches doubles pouvant se joindre) et portrait de Marie-Thérèse.

Le texte fut rédigé par Jean Tronçon, et relate l'entrée officielle de Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche à Paris peu après leur mariage qui fut célébré en 1660 à Saint-Jean-de-Luz. Ce mariage scellait la paix signée entre l'Espagne et la France lors du traité des Pyrénées de 1659. L'entrée du couple royal à Paris donna lieu à des réjouissances et fêtes nombreuses, et deux ans furent nécessaires pour la réalisation des gravures et la mise en forme de cet ouvrage à la gloire de la monarchie.

Bon exemplaire. Ex-libris manuscrit sur le titre de P. L. de Veynes, et bel ex-libris gravé aux armes de la même famille. Habiles restaurations.

Estimation : 3500 / 4000 €

471. DUMORTOUS (Pierre). Histoire des conquêtes de Louis XV. Tant en Flandre que sur le Rhin, en Allemagne e& en Italie, depuis 1744, jusques à la paix conclue en 1748. Paris, Lormel, 1759.

In-folio de [2] VI -181 (1) pp. Maroquin rouge, dos à nerfs orné, triple filet doré sur les plats, double filet doré sur les coupes, large roulette intérieure, tranches dorées. L'illustration se compose d'un frontispice avec le portrait de Louis XV en médaillon par François Boucher gravé par Lempereur, d'un fleuron sur le titre par Bosquet gravé par Pasquier, de 5 culs-de-lampe, de 6 vignettes, de 27 grandes figures hors-texte (l'une double) représentant des batailles & sièges et de 14 cartes et plans dépliants gravés par L. Legrand, Lempereur et Paquier.

Magnifique ouvrage à la gloire de Louis XV contant ses hauts faits militaires et les batailles qui furent gagnées sous son règne entre 1744 et 1748. (Cohen, 337.)

Bel exemplaire en maroquin d'époque. Qqs restaurations anciennes à la reliure, 1 planche plus courte de marges.

Estimation : 3000 / 4000 €

483. HUME (David). Histoire d'Angleterre, contenant la maison de Plantagenet, de Tudor, de Stuart. Amsterdam et Londres, sn, 1769-1763-1766.

18 vol. in-12, maroquin vert, dos lisses ornés, triple filet doré encadrant les plats, roulette dorée sur les coupes et intérieure, tr. dorées. Très bel exemplaire en maroquin d’époque, petites usures mineures.

Estimation : 3000 / 4000 €

447. BEAURAIN (Jean de). Histoire militaire de Flandre, depuis l'année 1690 jusqu'en 1694 inclusivement; qui comprend le détail des marches, campemens, batailles, sièges et mouvemens des armées du Roi et de celle des alliés pendant ces cinq campagnes. Paris, Beaurain, Poirion & Jombert, 1755.

5 parties en 2 vol. in-folio, veau marbré, dos à nerfs richement ornés, p. de titre et de tomaison en maroquin rouge et havane. L'illustration se compose de 5 vignettes, de 5 cul-de-lampe, de 2 frontispices, d'un titre gravé et de 149 planches doubles ou dépliantes certaines rehaussées en couleur (dont 3 bis). Edition originale de ce très beau livre entièrement monté sur onglets.

Jean de Beaurain (1696 -1771) étudia la géographie avec Sanson. En 1724 il publia un calendrier perpétuel qui le fit connaître de Louis XIV pour qui il fit un grand nombre de plans et de cartes. Son histoire militaire de Flandre fit sa réputation. Bel exemplaire, restaurations anciennes, 2 feuillets de texte remontés.

Estimation : 2500 / 3000 €

458. CASTELNAU (Michel de). Les Mémoires de Messire Michel de Castelnau, Seigneur de Mauvissière, illustrez et augmentez de plusieurs commentaires & manuscrits, tant lettres, instructions, traitez, qu'autres pièces secrettes & originales, servans à donner la verité de l'histoire des regnes de François II., Charles IX. & Henry III & de la regence & du governement de Catherine de Medicis. Avec les éloges des Rois, Reines, Princes & autres personnes illustres de l'une & de l'autre religion sous ses trois regnes. L'histoire généalogique de la maison de Castelnau, et les généalogies de plusieurs maisons illustres alliées à celle des Castelnau. Par J. Le Laboureur. Bruxelles, Leonard, 1731.

3 vol. in-folio, veau blond granité ép., dos à nerfs ornés de grands fleurons dorés, p. de titre et de tomaison en maroquin havane, large décor à froid et guirlande dorée encadrant les plats, tr. marbrées (reliure hollandaise de l'époque). L'illustration comprend 2 portraits, une vignette de titre gravée par Heylbroieck et près de 400 blasons gravés en taille-douce dans le texte.

Troisième édition, la plus complète, donnée par J. Godefroy. Ces mémoires qui s'étendent de 1559 à 1570 ont été publiés pour la première fois à Paris en 1621 par Jacques de Cas