Comédiens. Ensemble de lettres autographes...

Lot 70
Aller au lot
150 - 200 EUR

Comédiens. Ensemble de lettres autographes...

Comédiens. Ensemble de lettres autographes signées de comédiens et artistes dont Zulma BOUFFAR, Cécile SOREL, Albert LAMBERT, Edmond GOT, etc. :
- LA.S. de Zulma BOUFFAR (1843-1909)*, sl, 28 janvier 1888, 2 pp. : "Monsieur, je viens m'excuser d'avoir un peu tardé à lire votre pièce (…) Laissez moi vous dire d'abord Monsieur, que votre pièce renferme de très belles choses, qu'elle est très amusante et très dramatique. Mais elle n'est pas du tout du genre de l'Ambigu ! Il faut à ce théâtre autant de comique que de dramatique, il faut absolumet que le rire accompagne les larmes (…) Je crois Monsieur que c'est vers l'Odéon que doivent se porter tous vos efforts (…)" *comédienne et chanteuse d'opérette, elle fut la muse et la maîtresse d'Offenbach (avec qui elle eut 2 enfants) et dirigea le théâtre l'Ambigu vers la fin de sa vie.
- LA.S. de Cécile SOREL (1873-1966)**, sl, 24 novembre (sans année), 2 pp. adressées à M. Petit : "Monsieur, Maintenant que le sort des armes a décidé de nos victoires il nous reste à remplir un devoir : secourir ceux dont les pays furent les champs de nos combats. (…) C'est pour eux que je sollicite votre aide (…) Nous organisons le samedi 7 décembre à la Salle Hoche une matinée de gala (…) Nous espérons pouvoir donner 3000 paires de chaussures (…)" **Véritable "star" de la Belle Epoque, la comédienne Céline Émilie Seurre, dite Cécile Sorel, devint comtesse de Ségur en épousant le comte de Ségur-Lamoignon, arrière-petit-fils de la comtesse de Ségur, acteur jugé médiocre, appelé Guillaume de Sax à la scène. En 1899, elle fait son entrée à l'Odéon et, en 1901, à la Comédie-Française, où elle se spécialise dans les emplois de « grandes coquettes ». Élue sociétaire de la Comédie-Française en 1904, Cécile Sorel le restera jusqu'en 1933. Elle marqua son temps par ses nombreux rôles, son extravagance à la scène comme à la ville et ses relations avec de nombreuses personnalités de l'époque (Chtchoukine, Clémenceau, Barrès, F. Faure, etc.)
- L.AS. d'Albert LAMBERT fils (1865-1941)**, sl, 12 février 1898, 3 pp. : "Mon frère je ne demande pas mieux de faire partie du concert donné par le Cercle des Francs Bourgeois mais je ne puis vous donner tout de suite une réponse définitive (…)" **fils du sculpteur et acteur Albert Lambert, il fut sociétaire de la Comédie Française.
- LA.S. de Edmond GOT (1822-1901), Paris, 25 décembre 1885, 1 p. : "Mon cher Lafon, Je me mets absolument à ton service pour ce que tu demandes, et si tu ne vois pas mon nom sur l'affiche de la Comédie Française dans la Matinée de dimanche prochain, 27, je serai sûrement chez moi (…)"
- LA.S. d'Eugène VERCONSIN (1823-1891, vaudevilliste.), slnd, 1 p. (décline une invitation).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue