Pseudo-Augustinus

Lot 37
Aller au lot
Estimation :
800 - 1200 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 2 000EUR

Pseudo-Augustinus

Soliloquii di Sancto Augustino vulgari. [Incunable] Florence, Lorenzo Morgiani and Johannes Petri, 1491. Au colophon : Impressi in Firenze, adi x. di nouembri, M. LXXXXI. 1 volume petit in-quarto, plein veau glacé du XIXe, dos lisse, filets dorés, titre en long ; premier plat détaché. 44 ff. à 28 lignes par page, signés a-e8, f4. Grand bois gravé représentant saint Augustin à son pupitre et grande initiale ornée au départ du texte. HC 2018 ; Sander 692 ; Pell 1523 ; CIBN A-761 ; IGI 1047 ; Walsh 2995 ; Pr 6351 ; BMC VI 681 ; GW 3017 . Petites jaunissures par endroit, légère morsure à la marge intérieure du premier feuillet, fente marginale (sans manque de papier) anciennement restaurée au second feuillet et infime trou de vers en premier tiers du volume. Exemplaire à grandes marges, au papier extrêmement bien conservé. Belle production incunable à la tournure résolument moderne, issue des presses Florentines de Morgiani et Petri qui non seulement impriment en langue vulgaire mais ornent l'ouvrage d'un exceptionnel bois gravé (112 X 84 mm) représentant Saint-Augustin dans sa cellule. Décrit par Krisleller (Florentine Woodcuts a10) ce bois sera réutilisé deux ans plus tard pour un Confessionale de Saint Antonin, publié dans la même ville. Composé par Saint-Augustin à Cassiciacum, le Soliloquia est un témoignage intime de son état d'esprit entre le moment de sa conversion et celui de son baptême. Mais l'oeuvre originale a été peu à peu altérée. Dès le 12e siècle, les copistes lui ont progressivement substitué un texte profondément mystique et exalté, le Soliloquium de arrha animæ d'Hugues de Saint-Victor (1096- 1141), inspiré autant des Confessions que des Soliloques. Devenu le plus célèbre de tous les écrits apocryphes du saint, le Soliloquia a été traduit trois fois au cours des XIVe et XVe à partir de manuscrits latins très différents les uns des autres. Traditionnellement attribué à Fra Agostino da Scarperia prieur de Lucques, cette version Italienne fut la plus po
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue