André QUELLIER (1925 - 2010) Les quipcroquos... - Lot 169 - Millon

Lot 169
Aller au lot
Estimation :
200 - 300 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 180EUR
André QUELLIER (1925 - 2010) Les quipcroquos... - Lot 169 - Millon
André QUELLIER (1925 - 2010)
Les quipcroquos
Huile sur panneau
55 x 38 cm
Signé en bas à gauche Quellier
Titré au dos

Les quiproquosDame Fortune aime souvent à rire,
Et nous jouant un tour de son métier
Au lieu des biens où notre cœur aspire,
D'un quiproquo se plaît à nous payer.
Ce sont ses jeux j’en parle à juste cause.
Il m'en souvient ainsi qu’au premier jour.
Chloris et moi nous nous aimions d'amour
Au bout d'un an la belle se dispose
A me donner quelque soulagement,
Faible et léger, à parler franchement.
C'était son but: mais, quoi qu'on se propose,
L'occasion et le discret amant
Sont à la fin les maîtres de la chose.
Je vais un soir chez cet objet charmant,
L’époux était aux champs heureusement,
Mais il revint la nuit à peine close.
Point de Chloris: le dédommagement
Fut que le sort en sa place suppose
Une soubrette à mon commandement.
Elle paya cette fois pour la dame.
Disons un troc, ou réciproquement
Pour la soubrette on employa la femme,
De pareils traits tous les livres sont pleins.
Bien est-il vrai qu'il faut d’habiles mains
Pour amener chose ainsi surprenante;
Il est besoin d'en bien fonder le cas,
Sans rien forcer et sans qu’on violente
Un incident qui ne s'attendait pas.
L'aveugle enfant, joueur de passe-passe,
Et qui voit clair à tendre maint panneau
Fait de ces tours; celui-là du berceau
Lève la paille à l’égard du Boccace;
Car quant à moi, ma main pleine d'audace
En mille endroits à peut-être gâté
Ce que la sienne a bien exécuté.
Or il est temps de finir ma préface,
Et de prouver par quelque nouveau tour
Les quiproquos de Fortune et d'Amour.
On ne peut mieux établir cette chose
Que par un fait à Marseille arrivé,
Tout en est vrai, rien n'en est controuvé.
La Clidamant
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue