François BOUCHER (Paris 1703 - 1770)

Lot 273
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 25 000EUR
François BOUCHER (Paris 1703 - 1770)
«La laitière» Sanguine, margé au crayon noir 26,5 x 18 cm Provenance: Sans doute vente Huquier, 1772, partie du n° 356 OEuvre en rapport: gravé en contrepartie par Le Bas. En mai 1737, Huquier annonce dans le Mercure la publication d'une suite de douze pièces intitulée ?Les Cris de Paris? Par F.Boucher. Huquier semble avoir voulu prendre de vitesse Caylus qui s'apprêtait à publier celle de Bouchardon. Les Cris de Paris représentent les petits métiers de rue et de porte à porte. Les ambulants passaient dans les rues et pénétraient dans les cours en annonçant par des cris modulés leur passage - cette tradition existait encore à Paris avec les vitriers jusqu'au début de ce siècle. Boucher s'en donne à coeur joie et restitue la gouaille populaire dans ses figures tout en étant d'une précision réaliste et lumineuse dans le dessin. La vivacité qui en découle réincarne ce Paris d'autrefois avec plus de prégnance que dans la série de Bouchardon, lissée par un métier plus léché. Les autres Cris gravés sont: Balais Balais, A ramoner du haut en bas, A racomoder les vieux soufflets, des Patez des Talmouses toutes chaudes, Gaigne petit, Charbon Charbon, Ala Creme, Chaudronnier Chaudronnier, Des Radis et des Raves, Au Vinaigre (un dessin pour ce dernier conservé à l'Ermitage à Saint-Pétersbourg). Les douze dessins passèrent en un lot à la vente Huquier. Avec Boucher, ce tableau de Paris prend 12 pages, avec Mercier, 12 volumes... BBA
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue