*Importante tête de lionne rugissante La...

Lot 1
Aller au lot
Estimation :
120000 - 150000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 234 000EUR

*Importante tête de lionne rugissante La...

*Importante tête de lionne rugissante

La gueule grande ouverte laisse apparaitre deux rangées de dents bien alignées. Les muscles du mufle, gonflés par l’intensité de l’action, sont représentés par des bourrelets parallèles qui encadrent la truffe sur les joues et le museau. Les oreilles, dont il ne subsiste que l’attache, semblent tombantes à la manière de celles de la lionne blessée du palais de Ninive sous Ashurbanipal. Une collerette de demi-oves marque le départ de la crinière, détail que l’on retrouve également sur les lions-démons « Ugallu » représentés sur les bas-reliefs du palais de Ninive, vers 645 av. J.-C. Les yeux largement ouverts ont des bords de paupières très anguleux, assez caractéristiques du style néo assyrien et visibles notamment sur les génies taureaux androcéphales ailés de Khorsabad. Les sourcils en gouttes curves et les yeux en amande étaient jadis incrustés d’une autre matière.

Lapis lazuli, Eclat à la base de la mâchoire. Extrémités des canines supérieures manquantes. Eclat au niveau de la truffe.

Haut 12 cm, Prof 17,5 cm

Moyen Orient, Art néo-assyrien, IXe – VIIe siècle .av. J.-C .

Ancienne collection von der Aue.

Exposé au musée Rath à Genève en 1966 in catalogue de l’exposition « Trésor de l’Ancien Iran » n° 667 p. 119 fig..63, présentée à l’époque comme achéménide.




*Ce lot est en importation temporaire

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue