Attribué à Etienne DELAUNE (Milan vers 1518 - Strasbourg 1583) et son atelier

Lot 20
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 4 000EUR

Attribué à Etienne DELAUNE (Milan vers 1518 - Strasbourg 1583) et son atelier

Le Triomphe de la Religion Plume, encres brune et noire, aquarelle sur traits de crayon noir et rehauts de gouache sur parchemin 34 x 41,6 cm Annoté « Jean Cousin » en bas à gauche Collé en plein, pliures dans le bas et épidermures en bas à gauche Il est possible que l'encre noire ait été passée postérieurement pour renforcer le crayon noir trop pâle et rendre la scène ainsi plus lisible. Nous pensons que la partie dessinée au crayon noir et à la plume et encre brune peut être attribuée à Etienne Delaune. Le Louvre conserve un dessin d'Etienne Delaune traitant le même sujet, très proche du nôtre (inv. 33425). Orfèvre, médailleur, dessinateur et graveur productif, Etienne Delaune doit quitter la France pour échapper au massacre de la Saint-Barthélemy; il se réfugie à Strasbourg où il acquiert le droit de résider en 1573. Il gagne Augsburg, en 1576, où il fait connaître les oeuvres et le style de l'Ecole de Fontainebleau, et revient à Strasbourg, vers 1580. En comparant notre dessin à celui du Louvre, on note quelques 20 variantes: il y manque la scène de la Nativité en haut à droite, la Prédication de saint Jean-Baptiste au milieu de la composition, les symboles de la passion et de la mort du Christ au milieu à gauche, ainsi que la ville antique avec les armées et la lumière divine en arrière plan. Morel d'Arleux a ainsi exposé le sujet du dessin du Louvre: « Il paraît signifier le renversement de la puissance du démon .... à la naissance du Messie ». Il explique également l'image de deux hommes coupant les arbres en parabole: tout arbre qui ne produit pas de fruit sera coupé et jeté au feu (symbole du Jugement dernier). A gauche le Mauvais roi qui se bouche les oreilles pour ne pas entendre les paroles du prophète; ce dernier, au centre, montre, de concert avec la Foi, la naissance du Jésus, par qui viendra le salut de l'humanité (voir «Le paysage en Europe du XVI au XVII siècles », catalogue d'exposition, Musée du Louvre, Paris, 1990, n°11). Dans L'Hercule Chrestie
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue