Enluminure du « noli Me tangere » Verdun,...

Lot 35
Aller au lot
Résultat : 4 200 EUR

Enluminure du « noli Me tangere » Verdun,...

Enluminure du « noli Me tangere » Verdun, 1424 Le Seigneur ressuscité apparaissant à Marie de Magdala. Verdun, 1424. Au nom du Seigneur, Amen. Jean Tinctoris (Teinturier), chanoine & official de Verdun, sur l'instance de Pierre Sansonnet, maître ès arts, et de Jehan Paumillon et de Jacques Henri, chanoines prébendiers de l'église collégiale de la bienheureuse Marie Magdeleine, donne transumpt des lettres apostoliques « Quotiens a nobis » du pape Eugène III, exhibées judiciairement devant lui: Eugène, évêque, serf des serfs de Dieu, à ses dilectes fils André prévôt de l'église sainte Marie Magdeleine de Verdun, et à ses frères. Le pape rappelle que son prédécesseur Alexandre II avait pris sous la protection de saint Pierre l'église de la bienheureuse Marie Magdelaine de Verdun. Il confirme ses possessions dans les lieux suivants: Grisia, Villers, Titanina, Aquisa, Bemandres, Lupercey, Belbinges, Abaucourt & Rumont, Pupingas etc. Donné à Trèves, le 5 des kalendes de février l'an de l'Incarnation du Seigneur 1147. Fait à Verdun, le 5 juin 1424. Expédition par Gérard Johannis de Vertono, clerc du diocèse de Trèves, notaire par autorité apostolique & impériale de la curie de Verdun. Une feuille de parchemin (44 x 54 cm), écrite en langue latine à l'encre brune, munie du seing manuel du notaire. Dans le tiers supérieur, grande peinture représentant le « noli Me tangere »: le Seigneur ressuscité apparaissant à Marie Magdelaine. touchante enluminure du xve siècle verdunois, probablement l'oeuvre d'un peintre de la collégiale sainte magdeleine
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue