Parure pectorale dite "Tizerzaï" Les fibules,...

Lot 144
Aller au lot
1 500 - 2 000 EUR
Result with fees
Result : 2 000 EUR

Parure pectorale dite "Tizerzaï" Les fibules,...

Parure pectorale dite "Tizerzaï"
Les fibules, de forme triangulaire, sont d'une taille exceptionnelle. Elles sont réalisées dans une plaque d'argent fine dont la surface est gravée et piquetée. Les côtés latéraux sont dotés d' "ailettes" découpées dans le métal. Quatre petites calottes (tibudin) rivées et émaillées de vert et de jaune sont disposées aux angles et au centre de la fibule. Les fibules sont reliées entre elles par deux chaînes plates triplées encadrant une boule ovoïde émaillée (taguemmut). Elles sont enserrées à leurs extrémités par des boîtes émaillées vert et jaune sur la face visible. A la partie médiane des chaînettes s'inscrit un élément floral décoré d'émaux et surmonté d'un cabochon rouge. 25 pièces d'argent datées de 1290 à 1336 de l'Hegire (1872-1917) agrémentent la parure.
Maroc, Région de Tiznit, début du 20e siècle
L. 134 cm - PB : 1630g. Argent 925°/00.

Ces fibules sont caractéristiques de la région de Tiznit. Elles étaient très appréciées par les populations de cette région. Produites dans la première moitié du 20ème siècle en grand nombre, elles sont devenues quasiment emblématiques du Maroc. Elément de la parure féminine. Porté par les femmes berbères de la tribu des Aït Ouaouzguit qui occupent une région montagneuse située au sud du Haut Atlas et à l'ouest de Ouarzazate. Les fibules servent à maintenir le drapé sur la poitrine

Références : pour un exemplaire similaire, voir le Musée du Quai Branly, Inv. N°70.2009.51.1

A Moroccan pair of silver fibulas "Tizerzaï", early 20th century.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue