Rouleau de Oualda Roufâêl XIXe - XXe siècles...

Lot 10
Aller au lot
Result : 400 EUR

Rouleau de Oualda Roufâêl XIXe - XXe siècles...

Rouleau de Oualda Roufâêl XIXe - XXe siècles Rouleau protecteur de Oualda Roufâêl. Fin du XIXème siècle, début du XXème siècle. Parchemin. Longueur: 155 cm; largeur: 8 cm - 8,5 cm. Trois dessins - au début, au milieu & à la fin - illustrent le document: * Visage inscrit dans une étoile à huit branches dont quatre sont terminées en spirale. Le long texte qui suit comporte une liste de noms divins et démoniaques, ainsi que des prières destinées à chasser plusieurs esprits impurs. * « Ange de la protection », selon la légende en guèze. Cet ange gardien, qui est l'archange Michel armé d'une épée, est sollicité de détourner du propriétaire divers maux, tels les douleurs de tête ou d'estomac, les rhumatismes, etc. * Croix à quatre branches égales en forme de losange. Les quelques lignes de texte qui suivent constituent une prière pour délier les charmes maléfiques. MANUSCRITS ÉTHIOPIENS Rouleaux protecteurs En raison de leur utilisation presque quotidienne, ces « rouleaux protecteurs », qui sont attestées en Éthiopie au moins depuis le XIVème siècle, ont une durée de vie relativement courte; il n'en existe plus guère qui soient antérieurs au XIXème siècle. De longueur (40 cm à 200 cm) et de largeur (4 cm à 25 cm) très variables, les rouleaux magiques se situent aux confins du simple talisman et de la véritable oraison chrétienne. Ils sont confectionnés en peau d'animal domestique - généralement mouton ou vache - et recouverts d'illustrations et d'inscriptions par un lettré abyssin, rompu à cette tâche, appelé dabtara. La longueur du texte et le type des représentations figurées, largement laissé à l'initiative créatrice du dabtara, dépendent de l'importance sociale et de la richesse du destinataire. Le rouleau protecteur a pour fonction d'assister son propriétaire dans toutes les circonstances difficiles ou délicates susceptibles d'être rencontrées: maladies diverses, accouchement difficile, possession démoniaque, etc. L'avoir sur soi, voire simplement auprès de soi, suffit; il n'est pas indispensable de savoir le lire. Manuscrits chrétiens Les plus anciens manuscrits éthiopiens, en langue guèze, actuellement conservés remontent aux XIIème & XIIIème siècles. Depuis cette époque jusqu'aujourd'hui, la copie manuelle des textes ne s'est jamais interrompue (il y a à peine un siècle que l'imprimerie a été introduite en Éthiopie). L'immense majorité de cette production littéraire intense est de contenu chrétien. Les auteurs et copistes successifs en sont à peu près exclusivement des clercs travaillant pour les bibliothèques des monastères et, encore naguère, celles de la cour impériale et des grands du pays. Cependant des volumes pouvaient être commandés par de simples particuliers qui, soit les conservaient dans leur maison, soit les prenaient avec eux, dans un étui porté en bandoulière, pendant leurs voyages. Cette seconde partie de manuscrits éthiopiens est composée pour l'essentiel d'évangéliaires de petite taille, de psautiers & de livres de prière.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue