BIBLIOPHILIA - LIVRES & MANUSCRITS DU XVe SIÈCLE À NOS JOURS - Bibliothèque ésotérique de Raphaël Pachiaudi (suite) et à divers
le 5 octobre 2022 à 13h30

BIBLIOPHILIE
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.

Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.
Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.

Vente terminée

Estimation : 3 000 € - 5 000 €

Adjugé à 5 500 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Alchimie - Manuscrit XVIIe siècle.

Recueil de notes et expériences alchimiques en français par Andreas GARIFFANDUS. sl, 1602.
In-8 de [2] ff. (le premier portant la mention suivante "Hoec Est Vita Aeterna, Ut Cognoscant te Deus" avec un Sacré-Cœur dessiné à l'encre), 142 ff., [2] ff. blancs. Demi-basane fauve, dos lisse, pièce de titre ("Vita Aeterna") au dos, plats en veau brun, restes de fermoirs (plats d'époque, dos moderne). Traces de croix dorée au contreplat.
L'auteur signe sur la dernière page : "Ego Andreas Gariffandus feci hoc opus Anno D[omin]i 1602.", signalant par ailleurs qu’il aurait trouvé la pierre philosophale.
Le blog "Filostène", qui mentionne spécifiquement ce manuscrit, précise qu'en 2009, Filostène lui-même (hélas décédé) devait faire paraître un article sur cet alchimiste de la fin du XVIe siècle Gariffandus (qui exploite des textes de Basile Valentin et de Paracelse).
Renferme les expériences, opérations et sujets suivants : Minière du Capitaine, Teinture de Paracelse, Médecine des urines, Traité véritable (détaillant plusieurs distillations, procédé de la pierre au blanc, procédé au rouge, …), De la Pratique de la Pierre autre procédé qui est ensuite de la manne céleste, Gluten de l'Aigle ou [Mercure] des Sages ou Menstrue métallique avec lequel et avec le sang du Lion se fait la Pierre métallique, Eaux de Paradis, Lunaire nouvelle et spirituelle de R. Lulle, Arcane de Flamel, Artephius, Pontanus, Zachaire, &c., L'Œuvre de Nan, Elixir de R. Lulle, Vitriol commun, L'Œuvre sur la pierre d'azur, Apologie du Grand Œuvre, Du Fourneau physic, De l'Esprit Universel, Enigme du Petit Paysant, De la Semence, Ars Artium seu Divinum Opus philosophoru, Lapis Phosphorum, De la Pierre des Philosophes, Abrégé du Grand Œuvre, Œuvre du Chevalier de La Magdelaine, Œuvre du Père Josaphat… Les 4 dernières pages débutent ainsi : "Traitté véritable en cette Sainte Page est écrit le Trésor de trésors qui s'appelle la Pierre philosophale laquelle description n'est pas déclarée selon l'opinion des philosophes mais bien simplet de paroles en paroles par inspiration divine et en la mémoire et souvenir de mon nom d'autant que lorsque j'étais en la Compagnie de Cochelais Balutinus [?] […]".
"Un seul Dieu Eternel en Trinité a fait le ciel, la terre et tout ce qui y habite. Il a fait aussy le Soleil, la Lune et les estoilles lesquelles jettent leurs influences dans le ventre du vent comme dans le premier vaisseau de nature. C'est une triple substance laquelle convertit en sa substance, c’est-à-dire à chaque règne séparément, sans qu'aucun puisse aller de l'un à l'autre, mais multiplier en deux parts leurs propres vertus à leurs semblables, sans rétrogradation d'iceux et par la réduction de leur première nature universelle qui est le cahos de la nature." On peut y reconnaître sans trop de peine les bases de la théorie de la genèse des principes et de la matière première, un des socles invariables du symbolisme alchimique. Cet extrait provient d'un alchimiste de la fin du XVIe siècle nommé Andréas GARRIFANDUS qui travaillait en France et rédigea un volume de notes et expériences pratiques dans un grand désordre, mais dont la répartition en petits chapitres permet après classement de retrouver plusieurs fils conducteurs et de retracer les séries d'expérience sur les 7 métaux traditionnels. Une quinzaine de chapitres concernent aussi la théorie et la révélation du Secretum : " le Sal pêtre" !" http://filostene-alchimia.over-blog.com/.
Cet auteur, oublié durant quatre siècles, nous est apparu comme aussi traditionnel que ses aînés ou ses nombreux successeurs.
Ex-libris manuscrit "Gaultier".

Frais à la charge des acheteurs (par lot en sus de l'adjudication) selon dégressivité suivante :
- La tranche inférieure à 1 500 € : 27,5 % HT
- 25 % HT soit 30 % TTC * de 1 501 € à 500 000 €
- 20,83 % HT soit 25% TTC * de 500 001 € à 1 500 000 €
- 16,66 % HT soit 20% TTC * au delà de 1 500 001 €

* Taux de TVA en vigueur :
5,5% pour les livres
20% pour les autographes

L'expert