Art Russe cataloguée automne 2021
le 27 novembre 2021 à 11h00

Livre - Russie
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS

*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS
*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS

Vente terminée

Estimation 200 000 € - 300 000 €

Adjugé à 260 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

*ENSEMBLE DE CHEVALIER DE L'ORDRE IMPÉRIAL DU SAINT ORTHODOXE PRINCE SAINT-ALEXANDRE NEVSKY EN DIAMANTS

Ordre impérial de Saint-Alexandre Nevsky
Décerné de 1725 à 1917, l’ordre est conçu par le tsar Pierre Ier de Russie qui avait l'intention de fonder un ordre militaire nommé en l'honneur du saint héros russe Alexandre Nevsky, prince de Novgorod (1220-1263), mais il décéda avant d'avoir pu le faire. Il avait fait transporter la dépouille de ce saint de Vladimir à Saint-Pétersbourg le 30 août 1724 et réinhumé à la Laure Saint-Alexandre-Nevsky, fondée à l'endroit où quelque 500 ans plus tôt, le 15 juillet 1240, Alexandre Nevsky avait mené ses troupes à la victoire sur les Suédois. Peu de temps après sa mort en 1725, sa veuve, la Tsaritsa Catherine Ière de Russie, créa l'ordre avec un léger changement : c'était à la fois une récompense militaire et une récompense civile, d'une seule classe de chevaliers. Il est chronologiquement le troisième ordre russe après l’ordre de Saint-André et l’ordre de Sainte-Catherine.
L’ordre de Saint-Alexandre Nevski eut pour modèle l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, un ordre honorifique créé par Louis XIV en avril 1693. Pierre le Grand eut le loisir de découvrir cet ordre français lors de sa visite à Louis XV le 10 mai 1717.
Il pouvait être décerné avec des épées croisées ou des diamants dans le cas de réalisations militaires exceptionnelles. Lorsqu'elle est sertie de "brillants", c'est le Tsar lui-même qui la décerne comme une marque particulière de sa satisfaction. D'ailleurs, à partir de 1908, c'est Nicolas II en personne qui décide seul de l'attribution des insignes en diamants pour cet ordre, comme l'a noté Ulla Tillander-Godenhielm dans son étude sur les récompenses impériales russes pendant le règne du tsar Nicolas II (voir ci-après). Entre 1833 et 1913, seuls 330 sujets russes et 70 étrangers reçurent l'ordre de St Alexandre Nevsky avec diamants.

Carl Blank
Ayant vu son poinçon "CB" récemment identifié, Carl est le fils d'un forgeron, il est né à Helsinki en 1857. De 1892 à 1909, il exerce comme orfèvre en chef au sein de la firme Hahn, fournisseur de la Cour impériale, établissant son propre atelier en 1894. Il lui arrive de travailler pour Fabergé également. De 1909 à 1911, il travaille en partenariat avec Hahn jusqu'à la fermeture de cette-dernière. Blank poursuit alors son activité de manière indépendante et continue à fournir le Cabinet impérial de tabatières de présent, d'ordres en diamants, de chiffres d'impératrices destinées aux dames d'honneur en diamants, d'épées et de bijoux. En 1915, il est expert attitré du Cabinet de Sa Majesté Impériale. Il meurt en 1923 en Finlande.

Insigne de ceinture
Or 56 zolotniks (583 millièmes) et base du sertissage en vermeil 84 zolotniks (875 millièmes). La croix maltaise à décor émaillé rouge translucide sur fond guilloché de grains de riz sur les deux faces. Quatre aigles impériales russes remplissent les angles et sont recouverts de diamants taille ancienne et taille roses sertis. Les revers des aigles sont gravés au naturel. Le centre de l'avers est peint sur émail et représente St Alexandre Nevsky à cheval, il est entouré d'un pavage de diamants. Le centre du revers est peint sur émail et représente le monogramme couronné de St Alexandre Nevsky. L'ensemble est suspendu à un support de ruban serti de diamants.
Très bon état de conservation.
Poinçons : 56, Saint-Pétersbourg, 1908-1917.
Poinçon d'orfèvre : CB pour Carl Blank.
H. 8,5 x L. 5,3 cm (avec porte-ruban). Poids brut : 45,8 g.
Plaque de poitrine
Or 56 zolotniks (583 millièmes) et base du sertissage en vermeil 84 zolotniks (875 millièmes). En forme d'étoile à huit branches dont certaines amovibles pour s'adapter à la poitrine de son récipiendaire. Centre émaillé blanc recouvert du monogramme SA de Saint-Alexandre en or serti de roses diamantées. Il est entouré d'un premier pavage de diamants et plus largement de la devise de l'Ordre : "ЗА ТРУДЫ И ОТЕЧЕСТЕВО" ("Pour le Travail et la Patrie") sertie de roses diamantées sur fond émaillé rouge translucide guilloché de traits horizontaux, puis d'un second pavage de diamants. L’ensemble est surmonté de la couronne impériale russe, également sertie de diamants. Épingle à bascule classique au revers. Chacune des huit grandes pointes comporte un petit anneau pour éventuellement fixer la plaque à l’uniforme.
Bon état de conservation, deux des huit grandes pointes ont leur extrémité tordue.
Sans poinçon, numéro de commande gravé à la main sur le revers de l'épingle : "107".
Diamètre : 8,7 cm. Poids brut : 125,8 g.
Ruban
Institué en 1725, de soie moirée rouge fraise, le ruban se porte sur l’épaule gauche, la plaque étant portée au côté gauche de la poitrine. Largeur : 10 cm. Complet.
Très bon état de conservation.

Écrin
Gainé de cuir rouge, le couvercle s'ouvrant à charnières par deux fermoirs est frappé de l’aigle impériale de Russie en or au centre. En bas à gauche l’indication en lettres d'or russes de l’ordre qu’il contient. Intérieur en soie et velours de soie crème, frappé du tampon doré du revendeur P. S. Petrov à Saint-Pétersbourg.
Bon état de conservation, légère usure du cuir et taches.
L. 26 x P. 15 x H. 5,5 cm.
Provenance
- Collection du Dr. William Pirtle, USA.
- Vente Sotheby's New-York, Russian Works of Art, 14 décembre 1981, lot 292 (reproduit en couleurs).
- Collection privée, USA.

L'absence de provenance certifiée avant 1981 nous empêche d'affirmer que l'insigne, la plaque, le ruban et l'écrin sont nés ensemble, d'autant que l'insigne est poinçonnée et non la plaque (même si cela se retrouve souvent comme pour l'ordre de l'Aigle Blanc en diamants vendu en 2018 par notre maison). Nous pouvons cependant affirmer que l'insigne et la plaque datent bien de l'époque de Nicolas II (1896-1917), par l'analyse de leur fabrication.
Le numéro 107 gravé sur la plaque pourrait être celui du 107e récipiendaire de l'ordre sous Nicolas II, or cela nous amènerait à un certain M. Fikalo, ambassadeur du Portugal en Russie, reçu le 22 mai 1896. Soit il s'agit de sa plaque, mais pas de son insigne, datée de 1908-1917, soit ce numéro correspond à autre chose. Cela pourrait aussi être le 107e récipiendaire de l'ordre en diamants, ce qui nous amènerait au lieutenant-général Nikolai Venediktovich Bogaevsky (1843-1912), reçu le 6 décembre 1909. Dans ce cas, la date pourrait correspondre pour la plaque et pour l'insigne.
Littérature
- Ulla Tillander-Godenhielm, The Russian Imperial Award System (Helsinki, 2005), p. 120-123, 386, 433-450.
- Une liste complète des titulaires de l'Ordre de Saint-Alexandre-Nevsky a été publiée sous la forme d'un dictionnaire bibliographique. L'ouvrage en trois volumes "Cavaliers de l'ordre impérial de Saint-Alexandre Nevski, 1725-1917" est un projet conjoint de la maison d'édition moscovite "Russkiy Mir" et de la société de Saint-Pétersbourg "Talion".

Oeuvres en rapport
- Un ensemble complet de St Alexandre Nevsky en diamants avec son diplôme signé par Nicolas II, l'insigne également poinçonnée par Carl Blank et numérotée 123, la plaque numérotée également 123, vendu à Drouot chez Kapandji-Morhange, 15 juin 2011, lot 155, adjugé 2.000.000 € au marteau, record mondial pour une décoration militaire.
- La maison Millon a vendu un insigne en diamants identique par Osipov, avec un éclat, le 27 novembre 2015, lot 72, adjugé 77.000 €.

L'expert