Souvenirs historiques Juin 2021
le 12 juin 2021 à 02h00

Objet d'Art Russe
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL

RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL
RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL

Vente terminée

Estimation 6 000 € - 8 000 €

Adjugé à 6 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

RARE TIMBALE OFFERTE PAR L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier EN EXIL

Timbale en argent 950 millièmes, de forme droite à fond plat, le bord supérieur mouluré, gravée au centre sur le corps du chiffre « N » de Napoléon Ier, non couronné, dans une couronne de lauriers. Bon état, légers chocs.
Conservé dans son écrin de voyage en maroquin rouge doré aux petits fers sur le couvercle du monogramme "J. F. de M." pour Jean-François de Malespera.
À l’intérieur, une inscription manuscrite à la plume : « Cadeau de Napoléon à mon aïeul le capitane Jean François (de) Malespera de Belgodère. »
Paris, 1819-1838.
Poinçons tête de Vieillard de 1er titre et tête de Cérès.
Maître-orfèvre : Théodore Tonnelier, reçu en 1798.
H. 7,1 cm. Poids : 51,0 g. Écrin : H. 8,8 cm.

Provenance
- Cadeau de l’Empereur Napoléon Ier au Capitaine Jean-François de Malespera.
- Puis conservée dans la famille de Malespera en Haute-Corse.
- Collection privée.

Historique
Étant donné la fabrication tardive de cette timbale et le chiffre non couronné, il apparaît qu'elle a pu avoir été offerte par Napoléon lors de son exil sur l'île de Sainte-Hélène, entre 1819 et 1821. On sait qu'en septembre 1819, une petite colonie de nouveaux compagnons, la plupart corses, envoyés d'Italie par la famille Bonaparte, rendit visite à l'Empereur déchu et permit de rompre la monotonie régnante, quoique les nouveaux venus ne fussent pas au niveau des espérances de Napoléon et de ses autres compagnons de captivité.
Le Capitaine de Malespera, assez méconnu, était originaire de Belgodère en Haute-Corse.