COLLECTIONS & SUCCESIONS - Siècles Classiques
le 9 avril 2021 à 11h00

Mobilier et objet courant

Vente terminée

Estimation : 1 500 € - 2 000 €

Adjugé à 14 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Régulateur de parquet en acajou et placage d’acajou, la caisse à corniche débordante moulurée et ornée d’un réseau de denticules repose sur une gaine vitrée sur trois faces ouvrant en façade par une porte. Base pleine à panneaux à ressauts.
Cadran émaillé blanc signé de l’émailleur Muret et de l’horloger Bourdier à Paris. Il indique les heures en chiffres romains, les minutes en chiffres arabes par tranche de cinq, les secondes, les quantièmes, les jours, ainsi que l’équation du temps et est souligné de perles et de fleurons. Aiguilles finement ciselées et dorées, repercées à fleur de lys, lyre et soleil. Balancier à compensation bimétallique à gril soutenant une lentille ajouré avec indication des degrés du cercle par une double graduation de 0 à 2.
Fin XVIIIème-début XIXème siècle
H : 195 – L : 53,5 - P : 29,5 cm
Fentes à la caisse, petits accidents, fêles au cadran

Jean-Simon Bourdier reçu maître le 22 septembre 1787, l’un des plus importants horlogers parisiens de la fin du XVIIIe siècle et du premier quart de la décennie suivante.
La caisse de notre régulateur est à rapprocher d’œuvres similaires de Ferdinand Schwerdfeger, ancien ébéniste de la reine Marie-Antoinette, spécialisé sous l’Empire dans la création de caisses de pendules et de régulateurs