Souvenirs historiques Juin 2022
le 11 juin 2022 à 11h00

Argenterie ou métal argenté
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon

Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon
Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon

Vente terminée

Estimation 300 € - 500 €

Adjugé à 650 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Pauline BONAPARTE, princesse BORGHÈSE (1780-1825), sœur préférée de Napoléon

Cuillère à dessert en vermeil (950 millièmes)
Paris, 1798-1809.
Poinçon d’argent de 1er titre (coq) et de grosse garantie (Paris, 85).
Orfèvre : François Dominique NAUDIN (1788-1840, reçu en 1800).
L. 14 cm. Poids : 25,9 g.

Historique
L’ensemble de ce service de table comprenant à l’origine 545 pièces d’orfèvrerie et 1000 couverts en vermeil principalement réalisé par Martin-Guillaume Biennais. Selon la tradition, il fut offert par l’empereur Napoléon à sa sœur Pauline Bonaparte lors de son mariage avec le prince Camillo Borghèse (1775-1832) en 1803. Comme la commande de ce service était très importante, Biennais a sous-traité certaines pièces à d’autres orfèvres, afin de les produire rapidement. Cependant, Biennais a inscrit un certain nombre de ces pièces dans ses registres en indiquant que la plupart datent de 1805, lorsque Napoléon a été nommé roi d’Italie. De plus, de nombreuses pièces françaises portent les poinçons de Paris pour 1809-1819. Le mariage de Pauline Borghèse était une union malheureuse. Elle passa la plupart de son temps à Paris, jusqu’à la chute de Napoléon, puis retourna à Rome et s’installa au palais Borghèse. Elle ne rejoindra son mari à Florence que peu de temps avant sa mort prématurée en 1825.

L'expert