Souvenirs historiques Juin 2022
le 11 juin 2022 à 11h00

SIECLES CLASSIQUES
ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES

ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES
ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES
ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES
ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES

Vente terminée

Estimation : 400 € - 600 €

Adjugé à 900 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

ASSIETTE DU SERVICE ORNITHOLOGIQUE CRÉÉ POUR BONAPARTE ET JOSÉPHINE EN PORCELAINE DE BRUXELLES

Assiette de porcelaine dure à bords légèrement contournés, à décor central polychrome représentant un oiseau, légendé en haut dans une réserve « Pie griêche tachetée, de Cayenne », marli orné de rinceaux et rangs de perles en or. Bon état général, légère usure de l’or.
Manufacture de Louis Cretté à Bruxelles, circa 1802-1803.
Marquée “L. Cretté / à Brux.” en rouge.
D. 25 cm.

Provenance
Assiette faisant partie du grand service dit du « Premier Consul Bonaparte ». Composée de près de 1100 pièces, ce service avait été créé en l’an XI (1802-1803) par la manufacture de porcelaine de Bruxelles dirigée par Louis Cretté (1758-1813). Ancien céramiste et peintre décorateur des manufactures du comte d’Artois et du duc d’Angoulême dirigée par Dihl, ce dernier s’était installé à Lille puis Bruxelles la veille de la Révolution ; en 1799, il créé sa propre fabrique dans le quartier du Sablon, rue de l’Etoile, achetant ses blancs à Paris (entre autre chez Locré), puis créant des décors de style néoclassique. Réputé pour la grande finesse de ses porcelaines, Cretté souhaitait profiter en 1803, du passage en Belgique de Bonaparte, Premier Consul, pour montrer les qualités de sa manufacture et gagner des commandes du nouveau régime français. Afin de flatter l’épouse du chef d’Etat, la future impératrice Joséphine, Cretté créa un service orné d’oiseaux exotiques d’après l’Histoire naturelle de Buffon. Une partie seulement de ce service fut offert au Premier Consul lors de son passage à Liège le 3 août 1803. La vente espérée ne s’étant jamais conclue, le service fut dispersé à travers les collections privées et publiques ; une grande partie est aujourd’hui conservée à la Maison du Roi, Grand-Place à Bruxelles.

L'expert