Souvenirs historiques Juin 2022
le 11 juin 2022 à 11h00

Objet de vitrine
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE

PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE
PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE

Vente terminée

Estimation 3 000 € - 5 000 €

Adjugé à 3 800 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

PRÉCIEUSE BAGUE GRAVÉE AU NOM DE MARIE-JOSÈPHE DE SAXE, DAUPHINE DE FRANCE

Précieuse bague marquise en or 750 millièmes, le chaton losangique à fond émaillé bleu sur fond guilloché de grains de riz appliqué d’une tige de trèfle à cinq feuilles sertie de diamants taillés en roses, bordé de roses diamantées, épaulé d'entrelacs et de rocailles sur l’anneau.
Gravée à l’intérieur d’une énigmatique dédicace entourée de fleurs de lys : "Marie-Josèphe de Saxe / à l’abbé de Segaud / son confesseur / précept(eur) du Dauphin / 1770 / inaliénable / Charles-Frédéric / de Saxe / Weimar”. Petit fêle à l’émail et légers manques aux diamants mais bon état de conservation.
XVIIIe siècle.
TDD : 56. Poids brut: 12,6 g.

Historique
- Marie Josèphe de Saxe, née le 4 novembre 1731 à Dresde et morte le 13 mars 1767 à Versailles, fut dauphine de France par son mariage avec le dauphin Louis (1729-1765), fils de Louis XV, le 9 février 1747, à peine âgée de 15 ans.
- Louis de France, né le 4 septembre 1729 au château de Versailles et mort le 20 décembre 1765 au château de Fontainebleau, est l'aîné des fils du roi Louis XV et de Marie Leszczynska, il fut Dauphin de France du 4 septembre 1729 au 20 décembre 1765.
Mort avant son père, il n'accèda jamais au trône, mais il est le père de trois rois de France : Louis XVI, Louis XVIII et Charles X.
- Le Père Guillaume de Ségaud (1675-1748), jésuite et prédicateur, fut précepteur et confesseur du Dauphin Louis de France (voir ci-après Paul d’Estrée, p. 122), et ainsi vraisemblablement confesseur de la Dauphine Marie-Josèphe de Saxe. On sait d’ailleurs par les écrits qu’il était aussi confesseur d’Élisabeth-Sophie de Lorraine (1710-1740), deuxième épouse de Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis de Richelieu (1696-1788), ou encore de Marie-Anne de Mailly-Nesle, marquise de La Tournelle, duchesse de Châteauroux (1717-1744), favorite du roi Louis XV. Il meurt en 1748, à peine un an après le mariage du Dauphin Louis avec Marie-Josèphe de Saxe.
- Charles-Frédéric de Saxe-Weimar-Eisenach (Weimar, 1783-1853) fut grand-duc de Saxe-Weimar-Eisenach de 1828 à sa mort. Il est le fils de Charles-Auguste de Saxe-Weimar-Eisenach (1757-1828).

Provenance
Il est difficile de comprendre la dédicace au dos, anachronique pour plusieurs raisons. Si la bague avait été offerte par Marie-Josèphe de Saxe à “son” confesseur et précepteur du Dauphin l’abbé de Ségaud, cela n’aurait pu avoir lieu que vers 1747, puisque ce-dernier meurt en 1748 et qu’auparavant, il apparaît peu probable que Marie-Josèphe ait pu rencontrer l’abbé avant son mariage avec le Dauphin. La date de 1770 peut évoquer effectivement l’époque de réalisation de la bague, dont le style correspond plus à une bague du dernier tiers du XVIIIe siècle qu’à une bague vers 1750. Mais le plus curieux reste la présence du nom de Charles-Frédéric de Saxe-Weimar au bas de la dédicace, qui ne paraît avoir eu aucun lien de près ou de loin, ni avec Marie-Josèphe, ni avec le Père Ségaud, ni avec le Dauphin Louis. Par ailleurs, il est intéressant de noter la mention “inaliénable” au dos de cette bague, comme pour signifier sa grande préciosité.

Littérature
Paul d’Estrée, Le Maréchal de Richelieu (1696-1788), d’après les Mémoires Contemporains et des Documents Inédits, Paris, 1914, p. 122.

L'expert