Ecole de Paris - n°2 - Tableaux Modernes
le 10 novembre 2020

Tableaux modernes ( 1870-1945)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)

La famille

Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)

Vente terminée

Estimation : 50 000 € - 60 000 €

Adjugé à 55 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)

La famille

Zygmunt MENKES (Lviv 1896- New York 1986)
La famille
Peint en 1928
Huile sur toile
130 x 97 cm
Signé en bas à gauche " Menkes"

Provenance :
Ancienne collection Niko Mazaraki
Collection Privée, Paris.

Exposition:
L’art Polonais Moderne, 19 octobre – 8 novembre, Galerie Bonaparte, Paris, 1929, reproduit p. 59.

Bibliographie :
E. TERIADE, Menkes, Edition le Triangle, 1932, reproduit.
Avram Kampf, Jewish experience in the Art of the twentieth century, 1984, reproduit p.185.

Zygmunt Menkes, nait à Lwow (Pologne) en 1896 et passe son enfance dans un milieu qu’il définit lui même comme triste. Il s’évade grâce à l’imagination en dessinant. En 1914 il entreprend des études à L’institut d’Art de sa ville natale. En 1919, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie et part à Berlin trois ans plus tard. Il comprend que c’est à Paris qu’il doit aller et y arrive enfin en 1923. Après une année, sans ressources il est contraint de rentrer en Pologne. Il revient alors la même année à Paris avec la ferme intention d’y rester.

Il figure au Salon d’Automne ainsi qu’au Salon des Indépendants de 1924 à 1927. Il expose de 1926 jusqu’en 1951 au Salon des Tuileries. Menkes devient l’un des plus originaux et plus importants peintres de l’Ecole de Paris.
En 1935, il s’installe à New York où il participe à de nombreuses expositions, obtient la reconnaissance du public et reçoit des prix. Il expose à Paris, Varsovie, Lviv, Berlin,New York, Tel-Aviv, Toronto.
Ses œuvres figurent dans les collections des musées de New York suivants : Museum of Art ; Jewish Museum ;Metropolitan Museum of Art ; Whitney Museum of American Art, au Museum of Art de Jérusalem, au Musée national de Varsovie, Musée d’Art Moderne de Lodz et au Centre Pompidou.

E. Tériade, le célèbre critique d’art, de son vrai nom Eleftheriadis, né à Lesbos en Grèce remarque l’artiste au cours d’une de ses expositions à Paris. Tériade présente le peintre à un millionnaire grec, marchand et collectionneur : Nico Mazaraki. Ce dernier devient son agent ; il lui alloue une somme mensuelle fixe et sélectionne pour lui-même un certain nombre d’oeuvres de Menkes.
L’œuvre présentée ici provient de la collection Nico Mazaraki.

L’artiste se portraiture ici au centre de la composition entourant un groupe de quatre jeunes talmudistes. Tout au long de sa vie, l’artiste se passionne pour l’autoportrait, il se représente seul, accompagné, en musicien, avec sa palette, inventant des situations, jouant avec ses humeurs et le spectateur. Le peintre offre un monde de douceur et de gaieté bercé de lyrisme. Une variante de ce tableau mesurant (65x54 cm) est conservée au Musée de Philadelphie (don de Bernard Davis en 1950).