BIBLIOPHILIA
le 27 octobre 2020

BIBLIOPHILIE

Vente terminée

Estimation 40 000 € - 50 000 €

Adjugé à 49 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Chronique de Nuremberg - SCHEDEL (Hartmann). [LIBER CHRONICARUM]. Registrum huius operis libri cronicarum cu[m] figuris et ymagibus ab initio mu[n]di. Nuremberg, Antoine Koberger pour Sebald Schreyer et Sebastien Kamermaister, 20 juillet 1493. In-folio de 20 ff. n. ch. (titre et table), 300 ff. ch. I à CCXCIX, dont 3 bl. et 1 f n. ch., 5 ff. n. ch. (""De Regno Polonie""), (1) bl. Vélin ivoire à rabats (rel. du XVIIe s.), dos lisse orné de guirlandes dorées, bel encadrement doré avec fleuron central doré sur les plats, tête rouge.
Petites taches grises ou rousses sur les plats, sans gravité. Dos refait. Qqs petits défauts très habilement et discrètement restaurés (plusieurs feuillets renforcés par des onglets, petite déchirure aux ff. CXXI et CLIX, f. CLIV relié verso-recto, restaurations en marge sup. intérieure à de nombreux ff. avec très léger manque aux ff. CLXV et CLXX), qqs ff. coupés un peu court en marge sup. (n'atteignant que très rarement le texte). Qqs petits soulignés ou petites notes marginales à l'encre anciennes (XVIe s.) Hormis ces petits défauts plus qu'acceptables, un très bel exemplaire.
Cet ouvrage comprend 1 800 figures gravées et composées à l'aide de 645 bois différents, réparties sur la plupart des folios, certaines très grandes, à motifs divers, dont de nombreuses scènes bibliques, des portraits de rois et de figures religieuses, des évènements historiques marquants, des phénomènes naturels (monstres, comètes, etc.) ainsi que 119 représentations de villes (certains bois sont répétés pour plusieurs villes différentes, cf. Lyon et Bologne par exemple) ou de groupes de monuments, dont 29 sur double page, plusieurs tableaux généalogiques figurés avec armoiries, une double planche armoriée (f. CLXXXIII v° - CLXXXIIII r°), une carte du monde (f. XIII) et une carte de l'Europe sur double page (in fine), le tout dû aux Nurembergeois Wohlgemuth et Pleydenwurff.
Les 5 feuillets non chiffrés ""De Samarcia Regione… De Regno Polonie…"", habituellement reliés entre les ff. CCLXVI et CCLXVII, sont ici reliés in fine. Les ff. CCLVIIII, CCLX et CCLXI sont chiffrés mais blancs : comme précisé au f. CCLVIII, ils étaient destinés aux notes éventuels du lecteur. Colophon au verso du f. CCC.
La carte du monde est basée sur la deuxième projection de Ptolémée ; elle est entourée de douze têtes soufflant et encadrée dans 3 de ses angles des figures de Cham, Sem et Japhet de l'Ancien Testament ; une bordure en marge à gauche de la carte se compose de 7 vignettes représentant des créatures fantastiques et monstrueuses habitant les confins du monde (on en trouve 14 autres au recto de ce feuillet).
ÉDITION ORIGINALE (en latin) de l'INCUNABLE LE PLUS ABONDAMMENT ILLUSTRÉ, véritable témoignage de la perfection typographique des années 1490 tout comme de l'importante montée en puissance de l'art xylographique.
Hartmann Schedel (1440-1514), humaniste et historien allemand, originaire de Nuremberg, fut l'un des premiers cartographes à utiliser les presses d'imprimerie. Les Chroniques de Nuremberg (en fait une histoire illustrée du Monde, depuis la création jusqu'aux années 1490) ont été compilées par ce dernier, qui s'inspira pour ce faire des ouvrages présents dans sa propre bibliothèque, l'une des plus importantes collections de livres du XVe siècle.
On compte, parmi les brillants artistes et graveurs en charge des bois, le maître d'Albrecht Dürer : Michael Wohlgemuth et son beau-fils Wilhelm Pleydenwurff. Ce fut Anton Koberger (parrain de Dürer et important notable local) qui se chargea de l'impression et de la publication de ces Chroniques, qui constituent ainsi le premier exemple d'association entre des artistes et des imprimeurs.
Ces Chroniques poursuivent une tradition médiévale qui représente l'histoire humaine en six âges, de la création au temps présent. Les Chroniques y ajoutent un septième - le jugement dernier - après avoir laissé des pages blanches à la fin du sixième âge. Y sont narrées l'histoire de l'Églis

L'expert