Arts d'Orient & de l'Inde ; Tableaux orientalistes
le 17 juin 2019 à 14h00

Livres et documents orientalistes
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)

Agâib Al-Asfâr Wa Latâ'if Al-Akhbâr

Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)

Vente terminée

Estimation : 1 500 € - 2 000 €

Adjugé à 1 500 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)

Agâib Al-Asfâr Wa Latâ'if Al-Akhbâr

Muhamad Abu Ra's b. Ahmad b. Abul Qâdir Al-Nâsiri (1737-1823)
Agâib Al-Asfâr Wa Latâ'if Al-Akhbâr daté 1308H. ('''=1890), signé Abdu Ahmad b. Arpoush Al-Busaira Al--Sharshali
Manuscrit arabe de 267 folios (533 pages) calligraphié en "maghribi" noir de quinze lignes par page, en deux parties, la première se terminant à la
page 147B ( page 295) dont le colophon daté 1307H (1889) est signé "Abdu Ahmad b. Yusef b. Arpoush Al-Busairia Al-Sharshali". La deuxième partie suit jusqu'au folio 267 (page 533) avec un deuxième colophon daté 1308H (1890).
Reliure cartonnée avec rabat en mauvais état.
Afrique du Nord, 1889-1890
27 x 20 cm

De retour d’un pèlerinage, l’Algérien Aburas al-Nasiri (1737- 1823) apprit alors qu’il était à Tunis, le déclenchement de la guerre contre les Espagnols, pour libérer Oran. Il s’empressa de regagner la Régence d’Alger pour participer au « jihad ». Son livre « ajaib al-asfar wa lataïf al-akhbar» décrit la victoire algérienne, consacrée par la reprise d’Oran le 5 rejeb 1206 de l’Hégire (28 février 1792). Abouras al-Nasiri définit cet exploit comme un fath (ouverture sublime), employant le terme consacré au processus engagé par les premiers califes réalisant l’expansion de l’Islam. L’auteur parle de Jihad, guerre sainte impliquant l’aire musulmane et évoque « une revanche sur la perte de l’Andalousie ».
Notre copie se situe 70 ans après la mort de l'auteur. La nisba du calligraphe indique qu'il était originaire de Cherchell, en Algérie.

A north-African copy of "Al-Nâsiri. Agâib Al Asfar wa Latâif Al-Akhbar", dated 1307AH and 1308 AH/1889-90AD
Arabic Manuscript, 267ff., 15ll. In brown maghribi, in two parts, signed "Abdu Ahmad b. Yusef b. Arpoush Al-Busairia Al-Sharshali".

Returning from a pilgrimage, the Algerian Aburas al-Nasiri (1737-1823) heard about the war against the Spanish, to liberate Oran. He returned quickly to Algiers to participate in "jihad". His book "ajaib al-asfar wa lataif al-akhbar" describes the Algerian victory, consecrated by the resumption of Oran on 5 rejeb 1206 of the Hegira (February 28, 1792). Abouras al-Nasiri defines this feat as a fath (sublime openness), using the term devoted to the process initiated by the first caliphs carrying out the expansion of Islam. The author speaks of Jihad, holy war implying the Muslim area and evokes "a revenge on the loss of Andalusia".
Our copy has been written 70 years after the death of the author. The calligrapher's nisba indicates that he was from Cherchell, Algeria.

L'expert

Anne-Sophie JONCOUX

Anne-Sophie
JONCOUX

Expert