Arts d'Orient & de l'Inde ; Tableaux orientalistes
le 17 juin 2019 à 14h00

ART ORIENTALISTE

Vente terminée

Estimation 4 000 € - 6 000 €

Adjugé à 5 800 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

Instrument à l’imitation d’un astrolabe, signé au dos de l’araignée.

Fait par l’atronome Muḥammad ʿAlī Ḥāshimī en 1273H. ('''=1856-57) ʿamala Muḥammad ʿAlī Munajjim Ḥāshimī 1273 عمل محمد علي منجم حاشمي ١٢٧٣

Carton laqué, calligraphié à l’encre noire avec quelques tracés en rouge ou en or.
D. 111mm.

L’instrument, composé d’une mère, de l’araignée, de quatre tympans, d’une règle et d’un axe, est soigneusement dessiné et inscrit. Malgré son araignée bien faite avec indexes en forme de feuilles dans la tradition persane, l’instrument est inutilisable. Le limbe porte une échelle de 303° numéroté en abjad tous les 5° mais les chiffres ne correspondent pas avec les divisions ; le tracé des horizons à l’intérieur de la mère est aléatoire. Sur le dos se trouvent une échelle de 280° avec une numérotation erronée, un carrée des ombres inutilisable, comme le graphisme des sinus. Les quatre tympans sont également inexploitables.

Avec une pochette en cuir bandolier.

D’une belle exécution, cet instrument semble avoir été conçu d’après un astrolabe planisphérique (ou un dessin d’astrolabe), persan du 17e ou 18e siècle, sur lequel le calligraphe a basé une série de graphismes et échelles donnant l’impression d’un instrument complexe et érudit. Si Muhammad ‘Ali ne peut être qualifié de « munajjim / astronome », il est en revanche, assurément, un excellent calligraphe. Seul un examen poussé permet de percevoir les erreurs de ce travail complexe.

L'expert

Anne-Sophie JONCOUX

Anne-Sophie
JONCOUX

Expert