ART RUSSE
le 29 mai 2019 à 11h00

ART RUSSE

Vente terminée

Estimation : 6 000 € - 8 000 €

Adjugé à 15 000 €

Vous avez un objet similaire ?

Nos experts estiment
vos objets gratuitement chez vous ou en ligne

Descriptif

FABERGÉ
Souris en calcédoine finement sculptée et polie au naturel, les oreilles et la queue en vermeil (875 millièmes) serties de diamants taillés en roses, les yeux en or serti de cabochons de rubis. Très bon état.
Saint-Pétersbourg, vers 1908-1914.
Sans marque apparente.
Poids brut: 75,2 g. H. 3 x L. 5,9 x P. 4 cm.

Historique :
La maison Fabergé a commencé à fabriquer des animaux en pierre dure dans les années 1890 et ceux-ci se sont rapidement avérés populaires auprès de leur clientèle d'élite. La reine Alexandra du Royaume-Uni et son époux le roi Edouard VII en ont constitué une grande collection jusqu'au déclenchement de la Première Guerre Mondiale. Des objets tels que cette souris ont été inspirés par les netsuke japonais (voir notamment les rats par Yamaguchi Okatomo). Carl Fabergé en possédait lui plus de 500. Il a épousé cette admiration pour l'art asiatique avec la riche tradition russe de la sculpture sur pierre dure.

Références :
- Le Walters Art Museum conserve une souris identique mais taillée dans du quartz fumé (inv. 42.1514).
- Une souris et un rat similaires en calcédoine et diamants commandés par Edouard VII en 1907, se trouvent toujours dans la collection royale britannique (inv. RCIN 40013 et 40056), qui conserve en tout huit souris ou rats par Fabergé (cf. Caroline de Guitaut, Fabergé's Animals: A Royal Farm in Miniature, 2010).

ФАБЕРЖЕ
Фигурка мыши из халцедона.
Санкт-Петербург, приблизительно 1908-1914.
Без видимой маркировки.