Victor CHARRETON

Victor CHARRETON

Victor Léon Jean Pierre Charreton est un peintre français, né en 1864 et décédé en 1936. Il développe très jeune une attirance pour l’art, notamment la peinture et la poésie. Il fait d’abord le choix de suivre des études de droit, l’amenant au métier d’avoué à la cour d’appel de Lyon. Il entre au Salon de la Société lyonnaise des Beaux-Arts en 1894, vendant finalement son atelier afin de se consacrer entièrement à sa passion pour la peinture.
Charreton se focalise sur l’étude des paysages, étudiant les lieux selon les différentes saisons, faisant alors jouer des différences de lumière et de couleur. Il va alors s’imprégner des régions de France qui l’inspireront beaucoup, notamment l’Auvergne, la Bretagne et la Provence. Il lie des attaches au Sud de l’Europe ainsi qu’au Maghreb lors de séjours, qui furent pour lui une nouvelle source d’inspiration et de nouveauté. L’artiste marque tout de même une préférence pour les paysages hivernaux d’Auvergne, mais on peut noter une explosion de couleurs significative pour les paysages printaniers et automnaux. Il participe au Salon d’automne de 1933, il y est repéré par le critique d’art Michel Florisoone, qui le situe aux côtés des «paysagistes amoureux des frondaisons et des rivières» tels que Maurice Asselin, Gaston Balande, tristan Klingsor, Robert Lotiron ou encore Jean Fernand-Trochain.
Lors de sa recherche picturale, il réalise des toiles significatives comme L’Église de Murol et le givre, De la terrasse de Saint-Amand-Tallende en automne, Les Champs vus du jardin d’Eugénie, Neige sur le bassin.
Victor Charreton a inspiré et conseillé de nombreux artistes dont René Monteix. Il reste toute sa vie amoureux des paysages et de l’Auvergne, par leur âpreté et la luminosité des couleurs qui le séduit. Il va fonder avec le peintre curé Léon Boudal, l’Ecole de Murol qui attirera de nombreux artistes de tous horizons. Ils seront séduit par ce néo-impressionnisme exprimant parfaitement la lumière des paysages auvergnats.
Il réalisera de nombreuses collections publiques, notamment à Lyon au musée des Beaux Arts, ou encore à Carcassonne, Grenoble, Clermont-Ferrant et d’autres.

Un trésor se cache peut-être chez vous...