Ruth FRANCKEN

Ruth FRANCKEN

Ruth Francken, née Ruth Steinreich, est une peintre et plasticienne américaine d’origine tchèque, née en 1924 à Prague, et décédée en 2006 à Paris. Son œuvre et sa carrière sont marqués par ses nombreux déménagements ainsi que sa frustration avec le médium de la peinture. En effet, elle est exilée à Vienne pendant l’entre-guerre, puis elle vit à Oxford, ensuite à New York pendant 10 ans, où elle étudie à la Art Students League of New York. En 1952, elle déménage à Paris, et ses œuvres peintes se rapprochent alors de l’art informel. Cependant, elle abandonne la peinture en 1964, s’orientant vers la sculpture. Elle crée des œuvres qui se situent à la frontière entre la sculpture et la peinture, et privilégie le métal et les objets industriels. En 1971, son œuvre Man Chair, une chaise à apparence humaine, questionne la relation entre art et objets manufacturés, entre modèle et œuvre d’art, et aborde la relation du corps idéalisé à la production de masse. Ses œuvres figurent dans les collections permanentes du Tate Modern à Londres ainsi que du Centre Pompidou.

Un trésor se cache peut-être chez vous...