Pierre-Joseph REDOUTÉ

Pierre-Joseph REDOUTÉ

Pierre-Joseph Redouté (prononciation française : [pjɛʁ ʒozɛf ʁədute], 10 juillet 1759 - 19 juin 1840), était un peintre et botaniste belge, connu pour ses aquarelles de roses, de lys et d'autres fleurs du château de Malmaison, dont beaucoup ont été publiées sous forme de grandes gravures colorées au pointillé. [1] Il était surnommé "le Raphaël des fleurs" et a été qualifié de plus grand illustrateur botanique de tous les temps[2].

Redouté était un artiste officiel de la cour de Marie-Antoinette, et a continué à peindre pendant la Révolution française et le règne de la Terreur. Il a survécu aux turbulents bouleversements politiques pour acquérir une reconnaissance internationale grâce à ses représentations précises de plantes, qui restent aussi fraîches au début du 21e siècle qu'au moment où elles ont été peintes pour la première fois. Il a combiné de grandes compétences artistiques avec une personnalité agréable et ingrate qui l'a aidé avec ses mécènes influents. Après la reine Marie-Antoinette, ses mécènes comprenaient les deux épouses de Napoléon - l'impératrice Joséphine et Marie Louise, duchesse de Parme - ainsi que Maria Amalia de Naples et de Sicile, épouse de Louis Philippe Ier, le dernier roi de France[1].

Redouté a collaboré avec les plus grands botanistes de son temps et a participé à près de cinquante publications représentant aussi bien les fleurs familières de la cour de France que des plantes provenant de lieux aussi éloignés que le Japon, l'Amérique, l'Afrique du Sud et l'Australie. Il travaillait à partir de plantes vivantes plutôt que de spécimens d'herbiers, ce qui contribuait à la fraîcheur et à la subtilité de ses rendus. Il peignait au cours d'une période de l'illustration botanique (1798 - 1837) qui s'est distinguée par la publication de remarquables éditions in-folio avec des planches en couleur. Redouté a produit plus de 2 100 planches publiées représentant plus de 1 800 espèces différentes, dont beaucoup n'avaient jamais été représentées auparavant. Parmi les illustrateurs botaniques français employés dans la capitale française, Redouté est celui qui reste aujourd'hui dans la conscience publique[1]. Il est considéré comme un héritier important de la tradition des peintres de fleurs flamands et néerlandais Brueghel, Ruysch, van Huysum et de Heem.