Paul JOUVE

Paul JOUVE

ils du paysagiste et portraitiste Auguste Jouve, Paul Jouve né le 16 mars 1878, dans un environnement profondément marqué par l’Art.

Inscrit à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris à l’âge de 13 ans, il préfère se former seul en fréquentant les Beaux-Arts en auditeur libre, tout en s’initiant à la gravure dans l’atelier d’Henri Patrice Dillon. Passionné par les animaux, il dessine alors sans relâche d’après nature, tant au Jardin des Plantes qu’au marché́ aux chevaux ou aux abattoirs, et au Museum d’Histoire Naturelle ou à l'école vétérinaire de Maisons Alfort pour y parfaire ses connaissances en anatomie.

Cet amour de la faune ne le quittera jamais et irriguera toute son œuvre, où l’animal est représenté avec une grande bienveillance, pour sa seule et évidente beauté, loin de toute tension ou brutalité.

A 16 ans, sa première participation au Salon des Artistes Français est saluée par la critique, et à 22 ans il participe à la décoration de la Porte monumentale de l’Exposition Universelle de 1900.
Mobilisé en 1914, Jouve est envoyé en Orient en 1915, dont il rapportera plusieurs dessins, témoignant tant de l’horreur de la Grande Guerre que de la beauté́ des paysages traversés.
De retour à la vie civile, il accède à la célébrité avec la parution en 1919 du « Livre de la Jungle » de Rudyard Kipling, dont il avait réalisé - avant le conflit - les illustrations. Son immense succès lui permet alors d’assouvir son ardeur pour le voyage, d’abord en Extrême-Orient puis en Afrique Occidentale.

A son retour à Paris, il exécute deux grandes toiles pour la décoration du paquebot Normandie, participe à de nombreux salons parisiens et intègre le « Groupe de Douze ».
Les expositions s'enchaînent alors, toujours saluées par la critique.
En 1925, il obtient la médaille d'or de l'Exposition Internationale des Arts, et la même récompense en 1931 pour sa participation à l'Exposition Coloniale Internationale de Paris avec deux grandes peintures représentant des fauves.

Le 7 février 1945, Paul Jouve est nommé membre de l’Académie des Beaux-Arts.
Couvert d'honneurs, il continuera d'exposer dans tous les grands Salons jusqu’à sa mort le 13 mai 1973, dans son atelier, à l’âge de 95 ans.

Un trésor se cache peut-être chez vous...